loi sur la fin de vie

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13348
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: loi sur la fin de vie

Message par Chichinette 11 » 04 nov. 2015, 19:35

Dans notre livret de famille , nous avons chacun une lettre (modele pris sur le net )
Ce serait abuser de demander si tu aurais un lien à nous donner ?

LAVANDE05
Confirmé
Messages : 2551
Enregistré le : 02 sept. 2013, 17:56
Localisation : Hautes Alpes ZONE 7

Re: loi sur la fin de vie

Message par LAVANDE05 » 04 nov. 2015, 20:19

Chichinette , Je t'envoie par MP les deux modeles .

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13348
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: loi sur la fin de vie

Message par Chichinette 11 » 04 nov. 2015, 20:57


singe
Confirmé
Messages : 3378
Enregistré le : 04 nov. 2013, 14:57
Localisation : VAR et HAUTES ALPES

Re: loi sur la fin de vie

Message par singe » 04 nov. 2015, 21:30

Lavande, tu pourrais aussi m'en envoyer un, si ce n'est pas trop t'embêter? Mercibôcoudavance!

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 04 nov. 2015, 22:11

Ma mère est restée 8 mois dans le coma apres un AVC , dans un état végétatif .Elle aurait souhaité partir dignement ,sans acharnement .Jusqu'au bout les docteurs lui ont administré ses traitements pour la tension , diabete , insuffisance cardiaque .
J'aurai , au moins voulu que l'on arrête de la "soigner" réponse du corps médical :"vous nous demandez de la tuer ? notre rôle est de soigner même sans espoir . Acharnement .
Dans notre livret de famille , nous avons chacun une lettre (modele pris sur le net )où l'on refuse tout soin inutile .Notre ami , médecin , nous dit que souvent cela peut aider le corps médical à prendre une décision .Cela a été le cas pour mon beau père .
C'était quand pour ta maman?

La loi Leonetti de 2005 autorise la personne, ou la personne de confiance (nommée dans les directives anticipées)
à demander -exiger- l'arrêt des soins même si cela doit provoquer sa mort.
Cette loi, jusqu'à aujourd'hui était ignorée de la plupart des soignants.
Mais il faut savoir que l'arrêt des soins peut être aussi l'arrêt de l'assistance respiratoire et alimentaire et que cela provoque
une agonie épouvantable qui peut durer de 5/6 jours à quelques semaines. Entendre une famille en décrire l'horreur,
comme dans une récente émission animée par Sophie Davant, dépasse l'entendement et fait penser à de la barbarie.

Pour espérer bénéficier un jour, d'un soignant humain, compationnel, engagé et dévoué qui osera prendre le risque de
faire en sorte d'accéder à notre demande d'en finir,
il faut impérativement avoir écrit une demande anticipée expresse. L'ADMD en fournit un exemplaire, à renouveler tous les 3 ans
et surtout, surtout, en parler autour de soi, sans arrêt, à tout le monde, chaque fois que l'occasion se présente. Ce que je fais.
Cela ne donne aucun droit mais est parfois entendu.

Demain, je renvoie mon message aux députés. En espérant qu'il sera lu et surtout entendu par quelques uns.
Je ne vais quand même pas émigrer en Belgique? !

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 05 nov. 2015, 17:29

Ça y est, mon message du 4 nov est parti.

J'y ai rajouté ceci:

Comment pouvez-vous m’expliquer que je reconnaisse à ceux qui sont contre
l’euthanasie volontaire assistée – je le répète, dans un cadre médical très encadré-
le droit de finir comme ils l’entendent, soins palliatifs, arrêt des soins et sédation profonde?
Et que les gens comme moi, n’ont pas le droit, eux, de finir dans la conscience et
l’accompagnement lucide des leurs? Grâce à des médecins volontaires eux aussi?

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 05 nov. 2015, 17:37

Décidément, avec nos députés, pas moyen de moyenner.

Volubilis, voilà ce que je te dis en MP perso:
Décidément, pas moyen d’envoyer ce message.
Là, c’était par l’intermédiaire du site que tu m’avais indiqué et qui conseillait de copier-coller la liste des députés pour envoyer un mail collectif.
En le faisant, ça m’a inscrit l’adresse mail que tu vois: contact…etc…
Tu y comprends quelque chose? Moi rin de rin de rin de rin.
Merci d’éclairer ma lanterne.

LAVANDE05
Confirmé
Messages : 2551
Enregistré le : 02 sept. 2013, 17:56
Localisation : Hautes Alpes ZONE 7

Re: loi sur la fin de vie

Message par LAVANDE05 » 06 nov. 2015, 18:04

C'était quand pour ta maman?
Avc le 1/1/2002 décès survenu le 31/07/2002 .

Je ne souhaitais pas l'arrêt de son alimentation et son hydratation , par sonde stomacale , car je sais que cela entraine une agonie difficile , je voulais simplement l'arrêt des traitements qu'elle suivait .Si on ne lui avait plus donner de traitement pour le cœur , j'avais l'espoir qu'elle succomberait d'une crise cardiaque .
Une période très difficile pour moi .Je ne saurai jamais de quoi elle est morte mais elle est partie le jour où elle a changé de service pour être transférée dans une section de longs sejours .Une autre équipe médicale l'a pris en charge... Alors ? je ne saurai jamais ....
Pour mon beau père , mort en 1995 , mon mari avait rencontré un médecin qui a simplement dit "je vous comprends , n'ajoutez plus rien c'est assez difficile comme ça pour vous...." quelqu'un de courageux capable de prendre une décision .

Chichinette , je ne trouve pas mon envoi de modeles sur mes MP .Les as tu reçu ? Peux tu les transfèrera à qui en fera la demande , si cela ne t'ennuie pas car j'avais un un peu galéré pour te les envoyer .Pas douée Lavande comme d'hab ....

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 06 nov. 2015, 18:35

Chichinette , je ne trouve pas mon envoi de modeles

Des modèles de quoi?


Lavande, ta maman partie le jour de son transfert: ce n'est pas étonnant.
Par exemple, beaucoup de gens s'en vont quand la famille, présente depuis des jours et des jours, tourne le dos pour aller se reposer.
On peut penser que c'est par fatigue, ou par sensation d'abandon mais aussi pour éviter un moment difficile à ses proches.
Ainsi, ma mère a "profité" d'une de mes absences au loin pour s'escaper. Seule. Mais finalement, comme elle a toujours vécu.
En personne indépendante, libre, fière, attentive d'une image tenue qu'elle présentait aux autres, et sans pathos qu'elle abominait.
Fidèle à elle-même et j'en ai été heureuse pour elle.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13348
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: loi sur la fin de vie

Message par Chichinette 11 » 06 nov. 2015, 18:39

Je n'ai rien reçu ma grande :?

Muscardine
Confirmé
Messages : 2036
Enregistré le : 02 sept. 2013, 15:09
Localisation : Ariège

Re: loi sur la fin de vie

Message par Muscardine » 06 nov. 2015, 20:34

Mon beau frère - décédé il y a 15 jours d'un cancer - était en soin palliatif depuis juillet. Il ne voulait pas de médicaments contre la douleur parce que ça le schootait trop et il voulait profiter de la présence quotidienne de sa femme.
Les derniers temps, comme il souffrait et "mettait du temps à mourir", les médecins ont conseillé à sa femme de ne pas venir pendant 2 ou 3 jours, comme cela il se laisserait sûrement mourir. Apparemment c'est courant comme pratique.
Elle a refusé ... j'aurais fait pareil ...
La mère de ma belle soeur - à qui on a conseillé la même chose il y a 2 ans - a écouté leurs conseils, arrêté de venir pendant 3 jours, son mari est mort et aujourd'hui ... elle regrette !

LAVANDE05
Confirmé
Messages : 2551
Enregistré le : 02 sept. 2013, 17:56
Localisation : Hautes Alpes ZONE 7

Re: loi sur la fin de vie

Message par LAVANDE05 » 06 nov. 2015, 20:48

Je vous joins un copie collé de plusieurs "modeles" de "directives" que j'avais collecté sur le net pour établir notre lettre de .



La mort est une réalité autant que la naissance, la croissance, la maturité et la vieillesse. Je redoute moins la mort que la déchéance, la dépendance, les douleurs et les souffrances.
S’il arrivait un moment où je ne sois plus en état de prendre part aux décisions concernant mes traitements de fin de vie, je demande que la déclaration ci-dessous soit considérée comme l’expression formelle de ma volonté.
Advenant le cas où un rétablissement suffisant de mes capacités physiques et mentales soit impossible, je, soussigné(e), _______________________,
demande qu’on ne me maintienne pas en vie par des moyens artificiels et disproportionnés.
Je demande que des médicaments appropriés me soient donnés pour soulager efficacement mes douleurs, même si cela devait hâter le moment de ma mort.
Je demande que vous vous sentiez légalement et moralement obligés de suivre ces directives, dans la mesure du possible. Par cette démarche, je veux demeurer responsable jusqu’à la fin et alléger ainsi le poids de vos décisions à mon sujet.
Ces directives vous sont données après mûre réflexion, en pleine lucidité, en toute liberté et en conformité avec le texte et l’esprit de la Loi (article 12, Code civil du Québec). Ces directives constituent une manifestation claire de mon consentement libre et éclairé.
Signature : ____________________________ Date : _________________
J’ai discuté de ces directives avec les personnes soussignées en qui j’ai pleine confiance. Au besoin, ces personnes peuvent être consultées par celles et ceux qui auront à appliquer mes directives de fin de vie. Ainsi mes dernières volontés seront mieux connues et comprises.
Enfin, voici des précisions concernant mes directives anticipées de fin de vie :

Le jour où je ne pourrai plus prendre une décision moi-même,
je soussigné(e), Madame / Monsieur (…), né(e) le (…19…),
demande après mûre réflexion et en pleine possession de mes
facultés que soient respectées les dispositions suivantes : (…)

Je soussigné(e) ____ déclare rédiger ce document en toute liberté, sans pression extérieure et en pleine possession de mes facultés que soient respectées les dispositions suivantes .
Si je me trouve hors d’état d’exprimer ma volonté à la suite d’une affection incurable, qu’elle qu’en soit la cause ou d’un accident grave, entraînant une dégradation irréversible de mes facultés, je souhaite :
- que ma personne de confiance soit consultée sur ma volonté de finir dignement ma vie,- qu’on n’entreprenne, ni ne poursuive les actes de prévention, investigation ou de soins qui n’auraient pour seul effet que la prolongation artificielle de ma vie (art. L 1110-5 du code de la Santé publique),
- que l’on soulage efficacement mes souffrances, même si cela a pour effet secondaire d’abréger ma vie,
Le cas echeant ,je souhaite un arrêt actif de vie par tout moyen et non un simple arrêt de traitement permettant à la maladie de suivre son cours jusqu’à la mort naturelle
Par ailleurs, conformément à l’article L 1111-6 du code de la santé publique, j’ai désigné comme personnes de confiance,


Ces personnes, qui ont accepté leur désignation, auront accès à mon dossier médical. Par ailleurs, elles sont chargées de veiller au respect de mes volonté et des mes droits.
Fait
«Le jour où je ne pourrai plus prendre une décision moi-même,
je soussigné(e), Madame / Monsieur (…), né(e) le (…19…),
demande après mûre réflexion et en pleine possession de mes
facultés que soient respectées les dispositions suivantes : (…)

La loi de dépénalisation de l’euthanasie qui permet à un patient conscient et lucide placé dans une situation médicale sans issue de demander qu’il soit mis fin à sa vie, permet aussi de rédiger une déclaration anticipée pour l’éventualité où on se trouverait dans une telle situation mais dans un état d’inconscience irréversible ne permettant pas de s’exprimer.
Il s’agit donc d’une demande d’arrêt actif de vie et non d’un simple arrêt de traitement permettant à la maladie de suivre son cours jusqu’à la mort naturelle (une telle demande fait l’objet de la déclaration anticipée relative au traitement : voir ci-dessus).
La déclaration anticipée relative à l’euthanasie doit être signée en présence de deux témoins dont l'un au moins ne peut avoir d'intérêt matériel au décès du déclarant. Elle permet (mais ce n’est pas obligatoire) de désigner une ou plusieurs personne(s) de confiance chargée(s) de faire connaître au médecin l’existence de cette déclaration. Toute personne peut être désignée à l’exception des membres de l’équipe médicale qui soigne le malade (médecin et membres de l’équipe soignante).




S’il arrivait un moment où je ne sois plus en état de prendre part aux décisions concernant mes traitements de fin de vie, je demande que la déclaration ci-dessous soit considérée comme l’expression formelle de ma volonté.
Advenant le cas où un rétablissement suffisant de mes capacités physiques et mentales soit impossible, je, soussigné(e), _______________________,
demande qu’on ne me maintienne pas en vie par des moyens artificiels et disproportionnés.
Je demande que des médicaments appropriés me soient donnés pour soulager efficacement mes douleurs, même si cela devait hâter le moment de ma mort.

Si je me trouve hors d’état d’exprimer ma volonté à la suite d’une affection incurable, qu’elle qu’en soit la cause ou d’un accident grave, entraînant une dégradation irréversible de mes facultés, je souhaite :
- que ma personne de confiance soit consultée sur ma volonté de finir dignement ma vie,- qu’on n’entreprenne, ni ne poursuive les actes de prévention, investigation ou de soins qui n’auraient pour seul effet que la prolongation artificielle de ma vie (art. L 1110-5 du code de la Santé publique),
- que l’on soulage efficacement mes souffrances, même si cela a pour effet secondaire d’abréger ma vie,
Le cas echeant ,je souhaite un arrêt actif de vie par tout moyen et non un simple arrêt de traitement permettant à la maladie de suivre son cours jusqu’à la mort naturelle
Par ailleurs, conformément à l’article L 1111-6 du code de la santé publique, j’ai désigné comme personnes de confiance:
-
-

Ces personnes, qui ont accepté leur désignation, auront accès à mon dossier médical. Par ailleurs, elles sont chargées de veiller au respect de mes volonté et des mes droits.
Fait à

singe
Confirmé
Messages : 3378
Enregistré le : 04 nov. 2013, 14:57
Localisation : VAR et HAUTES ALPES

Re: loi sur la fin de vie

Message par singe » 07 nov. 2015, 00:06

Merci, Lavande - très intéressant - à faire -

Main-verte
Confirmé
Messages : 1486
Enregistré le : 26 sept. 2013, 16:53
Localisation : Ile de France, Seine et marne, entre Corbeil & Melun. N6 & N7.
Contact :

Re: loi sur la fin de vie

Message par Main-verte » 07 nov. 2015, 01:19


Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13348
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: loi sur la fin de vie

Message par Chichinette 11 » 07 nov. 2015, 12:47

Merci Lavande. Comme ça c'est mieux, tout le monde peut en profiter http://site.voila.fr/jardinesque/Semi-laids/ic15.gif

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 07 nov. 2015, 19:06

Les derniers temps, comme il souffrait et "mettait du temps à mourir", les médecins ont conseillé à sa femme de ne pas venir pendant 2 ou 3 jours, comme cela il se laisserait sûrement mourir.
:shock: :shock: :shock:

Encore là, une fois de plus, on ne s'informe pas de ce que veulent les gens concernés.
Ce cas montre très clairement, le sens de la loi que voudrait voir voter l'ADMD.
Actuellement, on ne va pas proposer à la famille de partir en abandonnant son mourant à sa souffrance et sa solitude,
mais de faire partir le mourant en l'endormant grave.
Ni vu ni connu, yapluka attendre… :mrgreen:
Quel manque d'humanité pour ceux qui veulent être présents jusqu'au bout,
et quelle hypocrisie…!

LAVANDE05
Confirmé
Messages : 2551
Enregistré le : 02 sept. 2013, 17:56
Localisation : Hautes Alpes ZONE 7

Re: loi sur la fin de vie

Message par LAVANDE05 » 07 nov. 2015, 20:34

Les derniers temps, comme il souffrait et "mettait du temps à mourir", les médecins ont conseillé à sa femme de ne pas venir pendant 2 ou 3 jours, comme cela il se laisserait sûrement mourir.
Cela semble d'un incroyable cynisme .

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13348
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: loi sur la fin de vie

Message par Chichinette 11 » 27 janv. 2016, 08:45

Les députés (puis les sénateurs) votent solennellement ce mercredi la proposition de loi PS-LR sur la fin de vie.

Il existe un formulaire proposé par l'Assurance-maladie http://www.ameli.fr/fileadmin/user_uplo ... cipees.pdf

Mianne
Confirmé
Messages : 2491
Enregistré le : 03 août 2013, 09:42
Localisation : Loire-Atlantique

Re: loi sur la fin de vie

Message par Mianne » 27 janv. 2016, 09:42

LAVANDE05 a écrit :
Les derniers temps, comme il souffrait et "mettait du temps à mourir", les médecins ont conseillé à sa femme de ne pas venir pendant 2 ou 3 jours, comme cela il se laisserait sûrement mourir.
Cela semble d'un incroyable cynisme .
Mais quelle horreur !
Je viens de passer par ces moments difficiles et traumatisants. Mon mari est resté 5 jours en "soins palliatifs". Je dois dire qu'il est tombé dans un service formidable entouré de soignants très à l'écoute du malade et de la famille. Mon grand regret est de ne pas avoir été là au moment de son départ. Je ne me suis pourtant absentée qu'une vingtaine de mn. Et cela, le personnel soignant n'a pas pu le prévoir. On m'a seulement dit que c'était fréquent. J'ai de la peine, même un an après, à accepter.
Bien entendu, il n'avait rien prévu pour ce genre de situation. Seulement dit à tout le monde qu'il ne voulait pas d'acharnement thérapeutique. Je trouve que prévoir cela est une bonne chose. Il faut le faire tant que l'on est encore en bonne santé. Si on est déjà malade cela donne l'impression qu'on envisage une fin très proche. :mrgreen: Cela risque d'être démoralisant, non ? :D

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13348
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: loi sur la fin de vie

Message par Chichinette 11 » 27 janv. 2016, 10:13

Mon grand regret est de ne pas avoir été là au moment de son départ. Je ne me suis pourtant absentée qu'une vingtaine de mn. On m'a seulement dit que c'était fréquent.
Il est arrivé la même chose avec ma Môman, les infirmières nous ont dit pareil. Elles ont remarqué que même si a priori totalement inconscients, nos proches "s'arrangent" pour partir lorsque nous nous absentons, même très peu de temps. Et nous, on reste avec le remord de ne pas avoir été là mais je crois qu'il ne faut pas. J'assimile ça à un genre de pudeur, vouloir partir en douce, sans témoin.

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 28 janv. 2016, 17:30

Il est arrivé la même chose avec ma Môman, les infirmières nous ont dit pareil. Elles ont remarqué que même si a priori totalement inconscients, nos proches "s'arrangent" pour partir lorsque nous nous absentons, même très peu de temps. Et nous, on reste avec le remord de ne pas avoir été là mais je crois qu'il ne faut pas. J'assimile ça à un genre de pudeur, vouloir partir en douce, sans témoin.
Je pense comme toi.
Comme si nos proches en partant voulaient nous éviter les tout derniers moments…
Qui peut affirmer que ce n'est pas un choix, même inconscient, de leur part?

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13348
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: loi sur la fin de vie

Message par Chichinette 11 » 19 juil. 2016, 14:46

Tiens, Plumee, ça devrait te faire plaisir http://www.lindependant.fr/2016/07/19/f ... 231307.php

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 19 juil. 2016, 22:25

Tiens, Plumee, ça devrait te faire plaisir http://www.lindependant.fr/2016/07/19/f ... 231307.php
Merci Chichi. Je suis au courant, puisque je fais partie de l'ADMD depuis 15 ans.
Je me demandais si je n'irais pas les rencontrer à Grenoble où ils passent bientôt…
Leur initiative m' émeut. C'est la deuxième année.
Je trouve formidable que des jeunes s'engagent pour cette cause. Je suppose que ce sont pour la plupart des enfants de militants…

Quand je lis des témoignages de fins de vie difficiles, voire épouvantables, voire scandaleuses, sur le site de l'association, ça me révulse que la France
- je veux dire les politiques français- soient à ce point autistes quant au désir de leurs concitoyens (presque 90%)
de faciliter le départ à ceux qui le demandent expressément parce qu'ils n'en peuvent plus.
Pour moi, c'est de la maltraitance au nom de valeurs dévoyées.

ege
Confirmé
Messages : 6268
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: loi sur la fin de vie

Message par ege » 22 janv. 2017, 18:36

salut,

j'ai participé samedi à une formation sur rôle des représentants des usagers, des personnes, missionnées par une association (défense des conso, associations familiales, ....) qui représentent les intérêts des patients dans diverses instances des établissements de santé, en lien avec la loi santé, depuis celle de 2002 (kouchner), jusqu'à celle de 2016.

y en a t il parmi vous qui connaissent, pratiquent,....?

plumee
Confirmé
Messages : 15278
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: loi sur la fin de vie

Message par plumee » 23 janv. 2017, 09:44

Heu……je sais que ça existe. Quelle est au juste ta demande ?

En tant qu'adhérente de l'ADMD (donc Droit de Mourir dans la Dignité), je ne peux pas dire exactement comment l'ADMD intervient mais je sais qu'elle le fait.

Ege, je te signale qu'une réunion aura lieu à Aubenas le 4 février.
Désolée, je te mets la photo du document que j'ai reçu parce que sur leur site, ce matin, ça a foiré.
Au cas où ça t'intéresse.
Moi oui, j'avais déjà assisté à une réunion fort intéressante à Loriol il y a quelques années, avec le même représentant je crois.
Mais là, Aubenas, c'est loin…Y être à 13h30, faut déjà s'organiser. Je reufleuchis.

Notre secteur Drôme/Ardèche, ayant perdu son délégué est actuellement orphelin.
Pour moi, plus question de m'engager dans des responsabilités car je ne suis plus fiable (l'université populaire est le max que je peux faire) et ça me fatigue trop.
En d'autres temps, j'aurais pu seconder quelqu'un.

Répondre