Planète / Réchauffement

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Planète / Réchauffement

Message par Claude » 16 août 2013, 00:35

Madame Claude est agacée par la répétition du thème du réchauffement climatique dans les médias. Je suis parfois surpris de la force de son agacement. Et pourtant ……

Dans un pays comme les États-Unis une part importante de la population conteste la réalité d'un réchauffement climatique. Pourtant une grande majorité de savants confirment à la fois la réalité du réchauffement, et son origine anthropique. Les activités humaines alimentent la production de gaz carbonique et d'autres gaz (méthane, …) qui enferment la planète dans une sorte de serre géante.

Le même jour, j'ai lu deux articles sur deux sujets différents qui détaillent des aspects originaux de ce réchauffement.


Le premier évoque le développement d'une viticulture de type champenoise et de qualité en Angleterre. (à compléter)
in Le Monde, 15.08.13


Le second rapporte une étude menée par des chercheurs japonais sur la culture des pommes au Japon. Elle est basée sur une comparaison des pommes produites dans les mêmes vergers, et de la mêmefaçon, sur un grand intervalle de temps. Le taux de sucre de pommes Fuji devient plus élevé, l'acidité diminue et la texture se modifie. L'augmentation de température sur la décennie est de l'ordre d'un tiers de degré (env. O,3). Cela suffit à faire démarrer les processus biologiques plus tôt.
in Libé, 16.08.13

antoine11
Confirmé
Messages : 351
Enregistré le : 12 août 2013, 10:12
Localisation : montagne noire Audoise

Re: Planète / Réchauffement

Message par antoine11 » 16 août 2013, 02:14

les effets notable sur les plantes et animaux d'un réchauffement sont de plus en plus visibles partout.
Globalement , les espèces thermophiles , terrestres ou aquatiques ont tendance à monter en latitude et/ou altitude, les périodes d’activité biologique à augmenter, les glaciers régressent, des zones désertiques reverdissent, des zones vertes se désertifient...
Globalement, car il y a aussi des glaciers qui croissent, des zones où n'a jamais fait aussi froid, des records en basses T° sont explosés, des espèces de climat frais qui migrent vers des zones plus chaudes, etc...

Pour ces phénomènes, l'influence de l'homme est souvent certaine, et en général fortement suspectée...
Mais pour le phénomène réchauffement lui même (la T° et rien qu'elle), à ce jour on est encore laaaaaargement dans les fourchettes des variations plus ou moins cycliques et naturelles connues et "récentes" (pour cet inter-glacière actuel) souvent bien documentées.

Il est très très probable qu'une part en soit imputable directement aux activités humaines, et très très possible qu'à partir d'un certain seuil, lequel?, un basculement brutal puisse avoir lieu, avec emballement cataclysmique.

Ce sera alors la fin de "notre" monde, pas "du" monde, et on reviendra peut être à des conditions du type ère carbonifère...

Et bien des phénomènes imputés au réchauffement ne sont, à mon humble avis, en fait simplement "que" :? les effets des pollutions diverses et cumulées.

De toute façon, le terme lui même "réchauffement" est mal adapté, celui de "gros bordel" serait mieux...
Bon, disons "changement" ou "déstabilisation", un truc comme ça...
@

Agnès
Confirmé
Messages : 578
Enregistré le : 01 août 2013, 22:47
Localisation : Sud Poitou

Re: Planète / Réchauffement

Message par Agnès » 16 août 2013, 02:37

;) Toutafai

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 16 août 2013, 08:01

Le mot "réchauffement" est légitime pour ceux qui mesurent la température de la planète, qui savent comment agglomérer les indications de milliers de thermomètre.

Mais qui dit réchauffement, ne dit pas évolution uniforme en tous points du globe ……

En Chine, forte canicule. On parle de la canicule du siècle.
Voici des photos spectaculaire (les images de la seconde moitié du diaporama sont inouïes) : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/po ... _3216.html
Inouïe cette piscine tellement pleine qu'on se demande s'il y reste encore de la place pour … l'eau mais ma préférée est celle du gamin qui fait son œuf sur le plat …… sur une plaque d'égout ! :mrgreen:
Modifié en dernier par Claude le 16 août 2013, 10:01, modifié 2 fois.

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 16 août 2013, 08:06

J'avais résumé 2 articles en oubliant de donner les références. Pardon pour cette lacune.

http://www.liberation.fr/sciences/2013/ ... out_924953

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Agnès
Confirmé
Messages : 578
Enregistré le : 01 août 2013, 22:47
Localisation : Sud Poitou

Météo d'ici et d'ailleurs

Message par Agnès » 16 août 2013, 08:41

Si nous allons souvent voir notre météo locale pour par exemple éviter d'arroser alors que de la pluie est prévue, souvent nous n'avons que peu d'infos sur ce qui se passe ailleurs et plus c'est loin moins nous sommes avertis.
Merci à ceux qui nous informent et trient pour nous dans la jungle des grands médias, les sujets qui leur semble importants.
Je crois que je ne vais pas me plaindre des 30° actuels après avoir vu ça.
Quand je pense au nombre de morts en Europe lors de la canicule, les chiffres ont commencés comme ça pour enfler, enfler......alors pour la Chine nous ne saurons jamais l'impact de ce drame, sans oublier que chaque décès est déjà un drame individuel.

Marc
Modérateur
Messages : 1920
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: Planète / Réchauffement

Message par Marc » 16 août 2013, 18:31

J'avais lu une info (il faut que je recherche où, c'est assez ancien) que le dérèglement climatique modifie considérablement les comportements migratoires des oiseaux mais aussi des poissons.....je l'avais constaté moi-même concernant les vanneaux huppés, mais pas seulement...

antoine11
Confirmé
Messages : 351
Enregistré le : 12 août 2013, 10:12
Localisation : montagne noire Audoise

Re: Planète / Réchauffement

Message par antoine11 » 22 août 2013, 22:02

tous les écosystèmes sont touchés, et même si il y a des tendances lourdes visibles, il y a rien de linéaire et prévisible, c'est le chaos total...
@

Agnès
Confirmé
Messages : 578
Enregistré le : 01 août 2013, 22:47
Localisation : Sud Poitou

Re: Planète / Réchauffement

Message par Agnès » 22 août 2013, 22:13

+1 les facteurs qui entrent en jeu sont beaucoup trop nombreux pour modéliser quoi que ce soit.
Rien à voir ;) , mais regardez les prévisions météo à plus à 3 jours! alors le climat qui se calcule sur 30ans (minima de base) :shock:

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 23 août 2013, 10:58

Ne pas tomber dans les estimations au pif. La France a toujours bénéficié d'un climat tempéré entre le très froid polaire et le très chaud tropical. Un climat qui présente une très grande variabilité, ça monte, ça descend. C'est difficile, de chez nous, d'extrapoler à la planète.

Ce qui est sûr, c'est que sur des décennies, le thermomètre de la planète qui est une moyenne de milliers de thermomètres constate un échauffement. On ne peut pas l'évaluer par soi-même. Cela passe par des mesures de savants.

Je crois qu'il faut éviter le catastrophisme car il est contre-productif. Mon épouse manifeste une résignation face à cette question ou un agacement lié à ces campagnes précédentes prédisant l'apocalypse pour demain : mais demain, pas de changement bien tangible ! La planète, en tant que satellite du soleil, ne sera pas détruite, son sort est différent de celui de la vie qui la fréquente. Les conditions de vie pour les habitants —pas de façon homogène (certains pourront même trouver des avantages au réchauffement des régions polaires)— sera modifiées.

Par exemple, une élévation du niveau des mers créera pour des habitants d'îles basses, et de régions côtières, l'obligation de s'exiler, de migrer ou de s'adapter. Logiquement, ce serait aux pays les plus riches d'accueillir ces exilés-là !

Surtout, dans ce monde, où certains sont moins égaux que d'autres, l'adaptation ne sera pas également répartie. Les pays riches comme le nôtre s'en sortiront mieux, et dans notre pays, la richesse personnelle fera aussi une grosse différence.

:?:

Agnès
Confirmé
Messages : 578
Enregistré le : 01 août 2013, 22:47
Localisation : Sud Poitou

Re: Planète / Réchauffement

Message par Agnès » 23 août 2013, 11:12

Claude a écrit : ...
Par exemple, une élévation du niveau des mers créera pour des habitants d'îles basses, et de régions côtières, l'obligation de s'exiler, de migrer ou de s'adapter. Logiquement, ce serait aux pays les plus riches d'accueillir ces exilés-là !
...
:?:
Pourquoi tu emploie le futur? Regardes: http://www.bastamag.net/article3152.html
Moi, je ne peux pas, j'ai besoin de sortir là et profiter de mon incroyable chance au jardin, égoïstement

antoine11
Confirmé
Messages : 351
Enregistré le : 12 août 2013, 10:12
Localisation : montagne noire Audoise

Re: Planète / Réchauffement

Message par antoine11 » 23 août 2013, 12:06

c'est vrai que parler au futur est trop optimiste!
en dehors de qq cm de montée des eaux, l'ampleur croissante des vagues et des tempêtes qui en cas de hautes eaux amplifient les inondations, et la surprenante irrégularité des montées des eaux suivant les secteurs font que certaines régions ont déjà de gros problèmes...
Pour les îles coralliennes ou sableuses, avec le très mauvais état de la plupart des récifs coralliens, c'est même devenu critique, ou foutu...
@

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 27 août 2013, 08:36

Oui vous avez raison de remarquer l'emploi du futur alors que le présent
est pertinent pour certains de nos cousins.
Pourquoi était-ce délicat de parler au présent ?

Parce qu'il est délicat de parler de catastrophes quand elles se révèlent très lentement et de façon inégale selon les régions …… Quand cela apparaît en un point de la planète, st-ce le début de quelque chose de plus vaste, de plus généralisé et à venir ? Ou est-ce qu'il y aura des stabilisations, de nouveaux "équilibres" ? Quel est le rapport entre un événement local et une situation plus générale ?

Cela reste délicat de faire un lien entre des phénomènes climatiques comme l'accroissement du nombre d'ouragans au-dessus de tel niveau et le réchauffement global dû à l'effet de serre. C'est plus simple de constater l'élévation du niveau des mers (les satellites d'observation sont capables de la mesurer avec une précision diabolique) même si nos yeux sont le plus souvent infoutus de le faire. On sait que les Maldives, des îles super plates, sont "condamnées" ! Où iront les îlotes peu à peu privés de leurs productions vivrières (l'eau douce étant gâtée par l'eau salée) et dont le territoire s'amenuise ? Où ? Qui se sentira une responsabilité (indirecte) dans leur sort, dans la dégradation de leurs conditions d'existence et leur ouvrira les portes ?

Je me souviens de la campagne contre les pluies acides qui affectaient les forêts. On annonçait une catastrophe terrible ! Aujourd'hui, la cata annoncée qu'est-elle devenue ? Je trouve (mais je peux me tromper) qu'il y avait quelque chose d'excessif dans cette campagne et que l'effet sur la conscience des gens a été néfaste. Aujourd'hui, une cata annoncée chasse la précédente. La façon sensationnaliste de fonctionner des médias y est évidemment pour beaucoup ……

Agnès
Confirmé
Messages : 578
Enregistré le : 01 août 2013, 22:47
Localisation : Sud Poitou

Re: Planète / Réchauffement

Message par Agnès » 27 août 2013, 10:51

Trop facile, personne ne t'oblige à consommer des médias classiques, je n'écoute aucunes infos, si ce n'est quelque fois ma radio locale, où France-cul quand je n'ai pas le courage de zapper. Et pourtant, je suis pas plus mal informée qu'un autre.

D'autre part dans le document que j'avais mis en lien précédemment, les gens actuellement concernés qui essaient de survivre n'en ont pas grand chose à faire de notre vision détachée d'occidentaux nantis. Pas plus que l'on a à faire de leurs désastres. Comme une info dramatique chasse l'autre, on fini par avoir une accoutumance et j'ai toujours refusé cela. Indécent la bonne bouffe devant les horreurs de la télé.

antoine11
Confirmé
Messages : 351
Enregistré le : 12 août 2013, 10:12
Localisation : montagne noire Audoise

Re: Planète / Réchauffement

Message par antoine11 » 27 août 2013, 23:28

les pluies acides ont été une réelle cata, tellement grave que des mesures ont été prises, principalement la désulfuration des carburants et fumées industrielles, et que l'effet a été radical.
il faut également dire que la désindustrialisation massive en europe de l'ouest a bcp joué aussi...

Mais rien n'est jamais simple, si le soufre formait de l'acide sulfurique au contact de l'humidité atmosphérique et sous l'action des UV, il limitait aussi le réchauffement par réflexion d'une partie des rayons solaires...
(et accessoirement lubrifiait les moteurs, et était moins directement toxique pour l'homme et autres êtres vivants que les additifs utilisés actuellement en remplacement dans les fuels et gazoles)
@

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 28 août 2013, 06:15

Agnès a écrit :Trop facile, personne ne t'oblige à consommer des médias classiques, je n'écoute aucunes infos, si ce n'est quelque fois ma radio locale, où France-cul quand je n'ai pas le courage de zapper. Et pourtant, je suis pas plus mal informée qu'un autre.

…………

.

Ce ne sont pas les médias classiques qui posent problème mais les journalistes trop peu formés et les bavards peu compétents. Les radios de Radio-France s'en tireraient plutôt pas mal. Et les invités et journalistes de France-Cul sont souvent bons. Et leur laissent du temps pour s'exprimer au lieu de couper la parole pour changer rapidement de sujet.

Madame C. qui zappe aussitôt qu'elle entend parler de réchauffement climatique, histoire qui ouvre ce sujet, ……… croit savoir mais elle ignore pas mal de choses !

Je pense qu'il faut de la curiosité pour tous les sujets qui nous concernent. Je n'aimerais pas être soigné par un médecin qui se contente des informations qu'il a reçues quand il était en formation et qui n'a pas l'occasion ou l'envie de rafraîchir son savoir et de soumettre au travail de la mise à jour et de la critique ses connaissances ! Ou qui attacherait peu d'importance aux retours d'expérience.
Modifié en dernier par Claude le 28 août 2013, 06:22, modifié 1 fois.

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 28 août 2013, 06:21

Merci Antoine pour ces renseignements.
Cela m'avait échappé …… à une époque où j'étais me semble-t-il
moins sensible aux dégâts environnementaux.

(smiley qui salue en baissant la tête)

Agnès
Confirmé
Messages : 578
Enregistré le : 01 août 2013, 22:47
Localisation : Sud Poitou

Re: Planète / Réchauffement

Message par Agnès » 28 août 2013, 09:36

Avant que Marie-Monique Robin soit connue pour ses films, elle était venue dans un bistro scientifique à côté de chez moi et nous avait raconté comment elle travaillait à l'info télé....
La plupart des journalistes font ce qu'on leur demande, ils ont besoin d'un salaire. Et les grands médias fonctionnent bien parce qu'ils ont beaucoup d'audience.
France cul est un grand privilège que nous avons, pas pour les brèves infos, mais pour les interviews où on a un réel plaisir à entendre le journaliste ne pas laisser passer n'importe qu'elle *** gros mot*** que les politiques rabâchent ailleurs. D'ailleurs dans certaines émissions avec débat, personne ne se présente pour défendre les institutions en place (commerciales, politiques etc...)

Mianne
Confirmé
Messages : 2491
Enregistré le : 03 août 2013, 09:42
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Planète / Réchauffement

Message par Mianne » 28 août 2013, 09:40

D'accord avec toi, Agnès. Je n'accorde plus aucun crédit aux journaleux qui sévissent sur la tv. On va finir par devenir paranos. Pppfff !

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 28 août 2013, 10:41

Il y a une différence entre écouter les informations présentées par la presse, la télé …… et les croire naïvement.

À mon avis, il y a autant de risques de passer à côté de quelque chose
en écoutant béatement tout ce qui se dit
qu'en prenant systématiquement le contre-pied
ou qu'en fermant ses yeux et ses oreilles !

Que diriez-vous de votre médecin
s'il ne vous auscultait pas et fasse autre chose que vous écouter et vous palper ?

Personnellement, par mon métier (et oui j'ai eu un métier, pas simplement un emploi) et par la formation que l'on m'avait donné, j'ai vécu très loin, très, très loin des réflexions économiques toute ma vie d'actif. Depuis qq années, j'essaie de comprendre de quoi il s'agit quand les sujets économiques font la une. Cela nécessite un effort. Au bout d'un long cheminement, la compétence médiocre de pas mal de journaleux se révèle à moi, et je sais que tous les journalistes ne se valent pas.

Il faut se taper pas mal de médias avant d'en sélectionner quelques-uns ! Mais pas question de croire sur parole, faut comparer, réfléchir, mettre en perspective.

Agnès
Confirmé
Messages : 578
Enregistré le : 01 août 2013, 22:47
Localisation : Sud Poitou

Re: Planète / Réchauffement

Message par Agnès » 28 août 2013, 11:02

Tu ne peux mettre sur le même plan, les gens qui n'écoutent pas les infos presque imposées et ceux qui se bouchent les yeux et les oreilles comme tu dis!
Et peu importe les infos, ce qui compte c'est la pub qui va avec!
C'est un ancien de TF1 qui avait dit 'vendre du temps de cerveau vide à caca kola' !

Et Mohomm de dire 'je ne vois pas pourquoi ça fait des histoires, tout le monde sait ça!'

Claude, je me demandes ce que tu as pu faire pour être à l'écart de l'économie! oreilles fermées?

muscari
Confirmé
Messages : 1749
Enregistré le : 02 août 2013, 08:32

Re: Planète / Réchauffement

Message par muscari » 06 sept. 2013, 23:37

j'ai feuilleté le dernier numéro de national géographic, il y a un dossier sur la monté des eaux , les prévisions optimistes se limitent à 50cm d'ici la fin du siècle, mais les plus pessimistes à plus de 2m, dans ce cas Bruxelles serait une cité balnéaire. Impressionant.

http://www.nationalgeographic.fr/6192-n ... mbre-2013/

Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 15 juil. 2020, 15:49

Pour l’effet de serre,
il n’y a pas que le CO2,
il y a également le méthane.

CLIMAT
Les émissions mondiales de méthane ont atteint les niveaux les plus élevés jamais enregistrés

Cette hausse, qui mène la planète vers un fort réchauffement, est majoritairement due aux énergies fossiles, à l’agriculture et aux déchets. L’Europe est la seule région qui parvient à diminuer ses émissions.



Par Audrey Garric • Temps de Lecture 5 min.


Pour illustrer l’ampleur de nos émissions, des scientifiques ont, l’an passé, utilisé l’image d’un seau. Au fil des ans, il se remplit de dioxyde de carbone (CO2) jusqu’à, en 2019, s’approcher dangereusement du bord.

Mais il manquait une donnée : le méthane (CH4), qui ferait en réalité déborder le récipient. Car les émissions du deuxième gaz à effet de serre en termes d’abondance ont augmenté de 9 % entre la période de référence 2000-2006 et 2017, pour atteindre les niveaux les plus élevés jamais enregistrés, selon le deuxième bilan mondial du méthane publié mercredi 15 juillet par près de 90 scientifiques de plus de quinze pays, réunis dans le consortium Global Carbon Project (GCP). De quoi miner les objectifs de l’accord de Paris et conduire la planète vers un fort réchauffement – entre 3 °C et 4 °C d’ici la fin du siècle.

La principale cause du dérèglement climatique reste le CO2, issu essentiellement de la combustion du pétrole, du gaz et du charbon, et dont les émissions continuent à augmenter. Mais le méthane est responsable de 23 % du réchauffement depuis l’ère préindustrielle. De fait, s’il est moins abondant et perdure moins longtemps dans l’atmosphère (autour de neuf ans), son potentiel de réchauffement est bien plus élevé : vingt-huit fois plus sur un horizon de cent ans et 86 fois plus sur vingt ans.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La mystérieuse et inquiétante flambée des émissions de méthane


Selon les calculs du GCP, publiés dans les revues Environmental Research Letters et Earth System Science Data, les émissions de méthane se sont élevées à près de 600 millions de tonnes en 2017, soit 50 millions de plus que durant la période 2000-2006, au cours de laquelle les concentrations de CH4 étaient stables dans l’atmosphère.

Conséquence : les concentrations de méthane augmentent depuis 2007, avec une forte accélération à partir de 2014 et des records de croissance annuelle en 2018 et en 2019. Finalement, la concentration de CH4 atmosphérique a plus que doublé depuis l’ère préindustrielle, passant de 730 parties par milliard (ppb) en 1750 à 1 875 ppb en 2019, un taux inégalé depuis au moins 800 000 ans.

Afrique, Asie du Sud et Chine en tête

« Cette hausse est majoritairement due à l’augmentation des émissions anthropiques (imputables à l’homme), avec une répartition équitable entre le secteur des énergies fossiles et le secteur de l’agriculture et des déchets », détaille Marielle Saunois, enseignante-chercheuse au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement et coordinatrice de l’étude.

Les émissions de méthane sont à 60 % liées aux activités humaines. Ces rejets anthropiques proviennent à 30 % de la gestion des troupeaux – fermentation lors du processus de digestion des animaux et du stockage et de l’épandage du fumier –, à 22 % de l’exploitation du gaz et du pétrole − en raison des fuites lors de leur extraction, exploitation ou distribution −, à 18 % de la gestion des déchets solides et liquides − notamment les décharges à ciel ouvert dans lesquelles de la matière organique se décompose −, ainsi que de l’extraction du charbon, des feux de forêt et de la culture du riz.

Lire aussi Climat : l’administration Trump veut abroger des régulations sur les fuites de méthane


Les 40 % d’émissions restantes sont d’origine naturelle, et sont issues des zones humides essentiellement, mais aussi des lacs ou des rivières, dans lesquels des bactéries méthanogènes (qui produisent du méthane) dégradent de la matière organique dans un milieu sans oxygène.

Pour ne pas aggraver le dérèglement climatique, les émissions anthropiques et naturelles devraient être compensées par les puits de méthane : les sols, dans lesquels des bactéries méthanotrophes (qui se nourrissent de méthane) captent ce gaz, et l’atmosphère, qui en dégrade une partie sous l’action du radical hydroxyle. Mais le bilan mondial publié mercredi montre un déséquilibre, les émissions dépassant de 20 millions de tonnes, en 2017, la capacité des puits. Une quantité qui s’ajoute donc chaque année au stock déjà présent dans l’atmosphère.

Selon le GCP, 60 % de l’augmentation des émissions de méthane proviennent des régions tropicales, et le reste des latitudes moyennes. Les trois régions ou pays principalement responsables de cette hausse sont l’Afrique, l’Asie du Sud (du fait de l’agriculture) et la Chine (en raison de l’exploitation des énergies fossiles), avec chacun une augmentation de 10 millions à 15 millions de tonnes (Mt). L’Amérique du Nord contribue à hauteur d’environ 5 Mt à 7 Mt, dont 4 Mt à 5 Mt pour les Etats-Unis (en raison de l’exploitation du gaz de schiste).

Fonte du pergélisol

L’Europe est la seule région du monde où les émissions ont diminué : entre – 4 Mt et – 2 Mt. « Cette décroissance est liée majoritairement à la baisse de la taille des cheptels, à une meilleure gestion des déchets et à la réduction de l’exploitation du charbon », explique Marielle Saunois.

Les modèles prédisent des émissions de méthane plus importantes au cours du XXIe siècle en raison de la fonte du pergélisol, ces sols gelés des hautes latitudes qui renferment de grandes quantités de carbone qu’ils pourraient libérer dans l’atmosphère. Mais, pour l’instant, les observations ne montrent pas de hausse des émissions de CH4 dans ces régions.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Chaleurs extrêmes et feux de forêt : à l’avant-poste du changement climatique, la Sibérie suffoque


Restent, dans ces travaux, de fortes incertitudes, liées à la myriade de sources individuelles relâchant du méthane, difficiles à recenser et à quantifier. Les fuites liées à la production et à l’exploitation des énergies fossiles, ainsi que les rejets des bovins, s’avèrent également complexes à estimer. « Ces incertitudes ne doivent pas nous faire oublier que nous sommes les moteurs de la hausse à long terme des concentrations de méthane », rappelle Alexander Turner, chercheur à l’université de Californie, à Berkeley, qui n’a pas participé à l’étude.

Surtout, elles ne doivent pas empêcher de réduire rapidement les émissions de méthane. « Comme ce gaz a une courte durée de vie dans l’atmosphère, nous verrions des avantages climatiques rapides dans notre lutte pour atteindre la neutralité carbone », indique, dans un communiqué, Ben Poulter, scientifique au Goddard Space Flight Center de la NASA.

« Si on veut rester sous la barre des 2 °C, et répondre à l’accord de Paris, il ne faut pas se contenter de limiter les émissions de dioxyde de carbone, il faut aussi s’attaquer à celles de méthane », abonde Marielle Saunois. Les technologies existent, rappelle-t-elle, pour limiter les fuites des exploitations pétrolières et gazières, notamment à l’aide de nouveaux satellites, pour introduire des changements dans l’alimentation du bétail, valoriser le fumier, ou encore restaurer les zones humides.

Audrey Garric



Claude
Administrateur
Messages : 20876
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Planète / Réchauffement

Message par Claude » 17 juil. 2020, 08:15

Météo France.
Sur les 38° du 20 juin 2020 en Sibérie : http://www.meteofrance.fr/actualites/83 ... climatique

plumee
Confirmé
Messages : 12872
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Planète / Réchauffement

Message par plumee » 18 juil. 2020, 15:55

38° en Sibérie…

En dehors des considérations d'évolution climatique, je suis quelqu'un qui craint énormément la chaleur.
25° est mon grand maximum de confort.
C'est dire si je me sens étouffer… à tous les sens du terme.
Comme prise au piège.
Et comme ça va vite…

Nostalgie des saisons d'autrefois.

Répondre