Les jardins de Crépidule!

Nos carnets de jardin
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
Zinette
Confirmé
Messages : 1353
Enregistré le : 01 août 2013, 21:11
Localisation : Moselle Sud Est

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Zinette » 24 oct. 2014, 21:11

Bien sûr moi c'est le mot Fuchsia qui m'a fait tilter! Du coup je suis allée voir le boliviana sur le net..............qué merveille! J'ai le cordifolia mais pas de fleurs cette année! Par contre le paniculata en est couvert ! Qu'est ce que je les aime ces botaniques! :P

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12617
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Chichinette 11 » 24 oct. 2014, 23:10

71% c'est peu
Ha bon ? Essplique siplaît.

Marie_May
Administrateur
Messages : 12990
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Marie_May » 25 oct. 2014, 05:18

Zinette, tu l'as en pleine terre, ton paniculata?

Zinette
Confirmé
Messages : 1353
Enregistré le : 01 août 2013, 21:11
Localisation : Moselle Sud Est

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Zinette » 25 oct. 2014, 13:17

Non non en pot ! Ici j'aurais trop peur du froid humide!

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 29 oct. 2014, 12:09

J'ai enterré le pot du fuchsia boliviana dans le tunnel mais il touche quand même le haut!, je vais le tailler mais je crains que cela n'obère une prochaine floraison, en tout cas ça fera des boutures :)

Je pense aussi replanter mes fuchsia fulgens dans le tunnel, dans les coins car il faut tout de même que je garde de la place pour les légumes, d'autant plus qu'il y a encore des pelargoniums à y mettre. Ceux là je pense qu'ils iront sous la treille, espace inutilisé!

Marie_May
Administrateur
Messages : 12990
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Marie_May » 30 oct. 2014, 00:32

Tu étais à Nantes à la manif, Crépidule?

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 30 oct. 2014, 16:31

Marie_May a écrit :Tu étais à Nantes à la manif, Crépidule?
Quand? c'est loin tu sais ;) trois heures aller!

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 30 oct. 2014, 16:34

Aujourd'hui grande journée au jardin partagé.

Nous étions 5 de 10h à 16h avec un beau pique-nique au soleil !

On a refait une grande partie de la butte, désherbé, repiqué sur la butte les semis spontanés, sorti les dernières patates et surtout on a couvert, herbes, cartons et beaucoup, beaucoup de brouettes de broyat composté en tas depuis un an !

Une bien belle journée entre amiEs !

Patricia
Confirmé
Messages : 2877
Enregistré le : 01 août 2013, 21:30
Localisation : Finistère nord

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Patricia » 30 oct. 2014, 16:36

Et ta thèse ? je n'ai pas le souvenir que tu nous aies dit le sujet. Je suppose que c'est en lien avec les intersexes. Comment fais-tu pour travailler dessus loin de toutes bibliothèques et des centres de recherches ?

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 30 oct. 2014, 18:54

Patricia a écrit :Et ta thèse ? je n'ai pas le souvenir que tu nous aies dit le sujet. Je suppose que c'est en lien avec les intersexes. Comment fais-tu pour travailler dessus loin de toutes bibliothèques et des centres de recherches ?
On a déposé le projet hier!
Voici le sujet: : La fabrique de l’inter-sexe entre pouvoirs, savoirs et subjectivation

l'exposé est de six pages si cela t'intéresse ;)

C'est en effet difficile surtout sans aucun financement pour acheter des livres.
Cependant, comme j'ai acquis en plus de dix ans une grosse bibliothèque sur le sujet et que ma thèse est aussi basée sur mon travail de master (300 pages) et sur ma propre expérience, par rapport à d'autres doctorantEs je suis avancéE.

De plus étant lale premierE à travailler ce sujet, les références académiques spécifiques ne sont pas légion :twisted:

Une grosse partie du travail sera sur le philosophe Foucault, largement publié sur le net et dont les ouvrages se trouvent d'occasion en format poche.

Une autre grosse partie se fera avec des entretiens de personnes intersexes et de chercheuSEs qui travaillent sur Foucault et/ou de personnes l'ayant connu. Je pourrai faire par skipe ou les rencontrer lors de mes déplacements militant qui sont pris en charge par les organisations qui m'invitent.

En fin de compte le plus gros du travail sera la retranscription écrite des entretiens et la rédaction de la thèse!

Zinette
Confirmé
Messages : 1353
Enregistré le : 01 août 2013, 21:11
Localisation : Moselle Sud Est

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Zinette » 30 oct. 2014, 19:09

Mazette quel boulot! Bravo!

Patricia
Confirmé
Messages : 2877
Enregistré le : 01 août 2013, 21:30
Localisation : Finistère nord

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Patricia » 30 oct. 2014, 19:11

Tu veux dire que ton exposé de six pages, tu peux le faire parvenir par mail ou le mettre sur le forum ?
Je veux bien le lire même si je ne suis par sûre de tout comprendre. Tu fais cette thèse dans quelle cadre : sociologie ? Et pourquoi Foucault ? J'admets fort mal connaitre ce philosophe.

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 30 oct. 2014, 22:55

Patricia a écrit :Tu veux dire que ton exposé de six pages, tu peux le faire parvenir par mail ou le mettre sur le forum ?
Je veux bien le lire même si je ne suis par sûre de tout comprendre. Tu fais cette thèse dans quelle cadre : sociologie ? Et pourquoi Foucault ? J'admets fort mal connaitre ce philosophe.
Le voilou!

C'est en Sciences de l'Education, de la philo quoi ;) , la master c'était socio, mais moi tu sais je sais pas bien hein, je r'cherche, parfois je troue en tout cas j'dis c'que j'en pense hein :shock:

Foucault parce qu'il a re publié les souvenirs d'Herculine Barbin une personne Intersexe du dix neuvième siècle qui avait écrit son journal intime et s'est suicidéE. Le légiste l'a récupéré, en a brulé une partie et publié le reste, c'est l'époque ou l'on voulait démontrer qu'il n'y a que deux sexes (avant ça n'existait pas cette notion). Je veux comprendre pourquoi en 1978 Foucault a publié ce texte et pourquoi il n'en a pas fait un ouvrage philosophique comme avec les autres témoignages qu'il a publié. Quelles étaient ses motivations? Personne n'en a jamais rien dit. Je vais donc utiliser sa méthode philosophique pour le et me questionner, c'est a dire faire une archéologie du savoir intersexe :comment le système nous impose une image (négative) de nous en nous considérant comme monstrueux, comment nous avons intégré ce discours y compris les termes médicaux pour parler de nous, puis je vais faire une généalogie du savoir intersexe, c'est à dire comment nous nous sommes réapproprié ce discours négatif pour nous (re) construire positivement! C'est clair :oops:


Titre provisoire de la thèse : La fabrique de l’inter-sexe entre pouvoirs, savoirs et subjectivation
Vincent Guillot, sous la direction de Jacqueline Descarpentries, Laboratoire Expérice Paris 8 Vincennes.
Résumé du projet
J’ai obtenu mon Master de sociologie à Paris 8 en septembre 2013 sous la direction d’Éric Fassin avec la mention très bien. J’y ai travaillé mon expérience subjective de l’inter-sexualité dans une perspective historico-sociologique de la normation des corps issue des travaux de Michel Foucault sur Herculine Barbin et de la biopolitique sur la normativité des corps masculin et/ou féminin. J’ai également publié treize articles et réalisé trente et une conférences en France et en Europe (cf. CV) sur les présupposés sexistes, homophobes, transphobes et anatomocentrés de l’inter-sexe. Mes derniers articles « le paradoxe intersexe et l’archipel intersexe », de 2008 dans la revue Nouvelle Question Féministe et un travail conjoint avec Janik Bastien Charlebois, chercheuse à l’UQAM de Montréal, ont par ailleurs mis en évidence une géographie Intersexe, (Guillot & Bastien-Charlebois, 2013)
A la suite de ce travail de recherche et de vulgarisation et aux nombreuses rencontres, au titre de représentant de l’association Organisation Internationale Intersexe Francophonie/Europe avec les Ministère de la Santé, la Commission Européenne pour les droits de l’homme, je souhaite que l’ensemble de mon travail intellectuel puisse prendre sens dans un travail de thèse en sciences de l’éducation à l’Université de Paris 8 Vincennes. Je souhaite, en effet étudier la fabrique de l’inter-sexe comme fait anthropologique issue d’une technique et d’une politique de contrôle des corps construite à partir de l’anatomie d’un corps désigné normal d’homme et/ou de femme dans cadre du laboratoire Expérice de Paris 8, Axe C « Education tout au long de la vie »- Axe « Pratiques, corps et santé ». Mon projet est de travailler , sous la direction de Jacqueline Descarpentries, MCF HDR en sciences de l’éducation, l’ensemble de mon expérience subjective de l'inter-sexe et de la connaissance socio historique que j’ai pu construire à partir de l’archéologie du pouvoir médical, juridique, éducatif et sanitaire sur l’intersexuation et de la généalogie du savoir issue des pratiques discursives du corps transformé pour appréhender les processus subjectifs d’émancipation et de subjectivation.
Le projet de thèse :
En partant du travail inaugural de Michel Foucault sur l’« ars erotica » et la « scientia sexualis », selon trois axes du savoir, du pouvoir et de l’éthique et les pratiques discursives, je cherche à étudier comment sont fabriqués les pouvoirs et les savoirs sur la santé sexuelle des inter-sexes qui produisent et soutiennent réciproquement des effets de pouvoir qu’ils induisent et qui les reconduisent. Auquel cas mon hypothèse est de savoir si « l’archéologie du savoir » comme méthode rigoureuse traitant la normalisation des discours d’une époque , ainsi que les formes de la normalisation du « masculin » et du « féminin » actuelles, sont issues des formes de la formation des savoirs issus du registre du discours scientifique de la médecine, de l’anatomie, mais aussi des sciences sociales qui déterminent les normes biologiques du sexe masculin et/ou féminin et des rôles sociaux de sexe, qui in fine agissent en rétroaction comme normation du dispositif éducatif sur le genre dans le déni de l’inter-sexualité. La communauté scientifique s’accorde en effet à la succession de deux modèles d’analyse de la norme. Le premier s’applique à comprendre les modalités selon lesquelles s’effectuent la normalisation du discours, le second se portant vers une critique de la norme dans les conduites dans leur élément concret matériel et pratique.

La question est effectivement de savoir comment les sujets inter-sexes réutilisent les contenus des savoirs construits par l’anatomie sexuelle et genrée du corps normal déterminée par le sexe masculin et le sexe féminin dans le cadre des processus de subjectivation. C’est-à-dire une recherche sur une forme de discours scientifique et politique pour comprendre comment elle conditionne matériellement la mise en relation des sujets et des objets possibles du savoir biomédical et du traitement médical dans la normation des corps et les processus de subjectivation des personnes inter-sexes. La valorisation de la rationalité dans l’histoire des sciences a en effet insisté sur les continuités et les ruptures de la biologie, de la norme biologique qui a ainsi définit la norme corporelle et l’anomalie à rééduquer. En effet, la normativité biologique soulève de très nombreuses controverses nées dès les premiers travaux de Canguilhem dès 1943, dans la description du normal et du pathologique (c’est-à-dire de la thèse de normativité biologique qui mêle les notions de normes et de valeurs pour rendre compte de la distinction entre normal et pathologique, à partir d’une réflexion sur la vie). Auquel cas, ce qui sera discuté est bien plus le rôle déterminant des valeurs dans les concepts et les jugements de norme dans les concepts pour justifier toutes les formes d’intervention sur le corps des intersexes.
État de la recherche sur le sujet.
Depuis l’antiquité, les hermaphrodites sont étudiés, puis les inter-sexes font figures de corps « anormaux à rééduquer » par la chirurgie, à partir de savoirs épistémiques et doxiques sur les catégorisations anatomo-centrées et sociales de sexe biologique normal (garçon ou fille) et sur ses déterminismes sociaux, exclusivement essentialistes et binaristes
Ces normes biologiques et anatomo-centrées agissent comme une grille épistémologique signifiante de modification des corps de l’inter-sexe, justifiant toutes formes d’interventions chirurgicales, d’hormonothérapie, voire un statut psychologique pathologique, à partir du sexe biologique normal de fille ou de garçon. Depuis le milieu du vingtième siècle, l’inter-sexe fait, en effet, l’objet d’interventions médicales qui sont tolérées par le droit, même si illicite (Moron Puech, 2010) sur le corps, faisant naître une absence totale d’une identité sociale, voire psychique de l’inter-sexe où toutefois son identité serait légitimée tout au plus par des fantasmes/répulsions que sont le travail du sexe et les shows de monstres. Par ailleurs, des modifications corporelles in utero des fœtus présupposés intersexués sont également pratiquées (Dreger, Feder, & Tamar-Mattis, 2012) voire des préconisations d’avortement conventionnels formulées, d’après des témoignages reçus individuellement de la part de médecins et de femmes concernées, sans qu’il n’existe aucune référence académique sur le sujet. Enfin, l’institutionnalisation du genre dont le sexe structure les contenus de genre à transmettre et les méthodes pour les transmettre participent activement à différentes formes d’internalisation de sexe attendues de genre masculin ou féminin. (Identités, comportements…) dans le déni de ce 3ème sexe.
Force est par ailleurs de constater qu’à partir des années 2000, en sciences humaines, des personnes intersexes ont investi le champ de la recherche sur l’intersexuation principalement en sociologie (Holmes, 2008, 2009 ; Morland, 2009, Charlebois / Guillot, 2013, Ghattas, 2013). Des publications des expériences subjectives du corps inter-sexe sont ainsi venues mettre en question les théories médicales de la fabrique des corps anatomo centrés masculin ou féminin, essentiellement dans la littérature anglophone (Holmes, 2008 ; 2009 ; Morland, 2009) avec parfois des recherches issues de chercheur.e.s allemand.e.s tel que Dan Cristian Ghattas (2013) ou encore en espagnol avec le philosophe Argentin, (Mauro Cabral, 2007 ; 2009)
Tous ces travaux nomment et dénoncent autant les dogmatismes politiques médico-légaux issus d’une volonté binariste, essentialiste et le savoir spécialisé de l’inter-sexe et nie toute forme d’existence de sexe et de genre en dehors des hommes et des femmes voire des mâles et des femelles. Le vocabulaire français ne permet pas plus de nommer l’inter-sexe, car il n’existe pas de mot pour nommer « ce 3ème sexe » en dehors de « Monsieur ou Madame ».
Si beaucoup de ces travaux se sont basés sur la culture du témoignage et sur la recherche en action, l’inter-sexe reste un espace géographique du médical et du droit qui enferme le physique et le psychisme dans le médical où il existerait aussi un enfermement conceptuel empêchant de penser l’inter-sexe en dehors du pathologique, y compris et peut être surtout pour les personnes concernées et leurs familles. (Guillot, 2008)

Objectifs de la recherche
Deux objectifs principaux conduiront cette recherche afin d’étudier le discours scientifique et politique pour comprendre comment il conditionne matériellement la mise en relation des sujets et des objets possibles du savoir biomédical et du traitement médical dans la normation des corps et les processus de subjectivation des sujets inter-sexes.

1 S’il existe une évolution dans le traitement médical de l’inter-sexe au vingtième siècle et la parution de « Mes Souvenirs » de Barbin (1978) qui correspond en Europe avec l’apogée du protocole Hopkins prônant des pratiques d’assignation hormono-chirurgicale sur les nourrissons intersexes, un historique des pratiques médicales sur les intersexes en occident au vingtième siècle sera croisé aux évolutions sociétales en matière de santé sexuelle.

2 Les processus de subjectivation des personnes intersexes faces aux discours normatifs du biopouvoir, seront étudiés pour comprendre les discours et les pratiques corporelles pour se construire et s’approprier leur corps, leur sexe et leur genre.

Méthodologie

A partir de la méthode initiée dans Herculine Barbin par Michel Foucault dans sa dernière édition de 2014, je présenterai « Mes souvenirs » à partir de mon expérience d’inter-sexe et « les rapports » des dossiers biomédicaux pour présenter « le scandale » non pas au couvent, mais dans la fabrique de l’intersexualité dans notre société contemporaine.

En effet, dans la première partie du travail de recherche, à partir du manuscrit des Souvenirs d’Herculine Barbin de Foucault, de ses notes et des récents travaux de recherche sur le sujet (Fassin, 2013 ; Le Mens, 2014, Sabot, 2014), il s’agira, de se référer aux notes du manuscrit de Foucault lorsqu’elles sont consultables, de réaliser des entretiens avec des chercheurs ayant travaillé sur les hermaphrodites et sur une sélection représentative de la littérature médicale. Je préciserai « mes souvenirs » et « les rapports » caractérisant mon expérience d’inter-sexe.
Dans la deuxième partie du travail, il s’agira de mettre en correspondance une analyse des discours politiques, médicaux, idéologiques, pour préciser les discours sur la santé sexuelle des « anormaux ». Dans un troisième temps, pour saisir le « vrai genre », à l’instar d’Éric Fassin dans la publication d’Herculine Barbin de 2014, je préciserai « le vrai sexe de l’inter-sexe » à partir de l’étude des pratiques discursives pour construire une généalogie des savoirs entre les processus de subjectivité et de subjectivation. Autrement dit, il s’agira de recueillir des témoignages de personnes inter-sexe au moyen d’entretiens d’explicitation (Vermersch, 2010) pour accueillir les paroles des personnes inter-sexes rectifiées hormono-chirurgicalement et des paroles des personnes dont le corps est resté intact.

L’ensemble de ces traces biographiques sera ensuite analysé à partir des travaux de recherche, géographiques, juridiques, sociologiques, psychologiques pour, à partir d’une archéologie du pouvoir médical et juridique sur le corps de l’inter-sexe, fabriquer une généalogie du savoir à partir des témoignages des inter-sexes et appréhender autant les processus de subjectivité que de subjectivation. Autrement dit, je fais l’hypothèse que c’est à l’aune de l’expérience inter-sexe et de la connaissance du biopouvoir sur les inter-sexes que je me positionnerai pour passer de ma propre subjectivité à la compréhension de la subjectivation, comme processus d’émancipation, et ainsi de penser la « vérité du corps » (Canguilhem 1990) et la fabrique de l’intersexuation comme un fait anthropologique.



Plan de recherche et calendrier prévisionnel.

La recherche se déroulera sur 36 mois. Octobre 2014 à Octobre 2017

1. Rechercher des sources imprimées et les archives nouvelles
Auprès des archives nationales de Paris et la BNF ainsi que des archives de Michel Foucault et celles de l’HPAP et de l’Académie de Médecine de Paris. Cette première étape s'échelonnera de novembre 2014 à juillet 2015.

2. Analyse des données que nous commencerons à effectuer en parallèle de la première étape de janvier 2015 à juillet 2015

3. Approfondir l'analyse en s'aidant des concepts foucaldiens. Cette étape pourra se dérouler de juillet 2015 à juillet 2016

4. Écriture des premiers chapitres de la thèse

5. Effectuer les entretiens avec les personnes intersexes tout en continuant d’approfondir l’analyse d’aout 2016 à octobre 2016

6. Analyser les données collectées lors des entretiens. De novembre 2016 à mars 2017

7. Écriture des derniers chapitres de la thèse Octobre 2016 à Octobre 2017
Bibliographie indicative
Bastien Charlebois, J. (2014). Menschliche Vielfalt - Zum Leidwesen der Normen. Normierte Kinder, Effect der Geschlechternormativität auf kindheit und adoleszenz (pp. 41-46). Luxembourg: transcript Gender Studies.
Butler, J. (2005). Humain, inhumain, Le travail critique des normes. Paris: Amsterdam.
Butler, J. (2005). Trouble dans le genre, Pour un féminisme de subversion. Paris: La découverte.
Cabral, M. (2009). Interdicciones - Escrituras de la Intersexualidad en Castellano. Cordoba: Mauro Cabral.
Canguilhem, G. (2005). Le normal et le pathologique, augmenté de Nouvelles Réflexions concernat le normal et le pathologique. Paris: PUF/Quadrige.
Dorlin, E. (2005). Sexe, genre et intersexualité: La crise comme régime théorique. Raisons Politiques, N° 18.
Dorlin, E. (2006). La matrice de la race. Généalogie sexuelle et coloniale de la nation française. Paris: La Découverte, coll. Textes à l'appui/ Genre et sexualité.
Dreger, A., Feder, E. K., & Tamar-Mattis, A. (2012, 9). Prenatal Dexamethasone for Congenital Adrenal Hyperplasia, An Ethics Canary in the Modern Medical Mine. Consulté le 10 24, 2014, sur http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3416978/
Epstein, S. (2001). Histoire du sida Tome1 Le virus est-il bien la cause du sida? La grand révolte des malades Tome2. Paris: Empêcheurs de Penser en Rond.
Eribon, D. (1999). Reflexion sur la question gay. Paris: Fayard.
Fausto Sterling, A. (1993). Sexing the Body. New-York: Basic Books /Perseus Books.
Fausto Sterling, A. (1993). The Five Sexes: Why Male and Female Are Not Enought. Consulté le 10 24, 2014, sur http://www.uta.edu/english/timothyr/Fausto-Sterling.pdf
Fausto Sterling, A. (2012). Corps en tous genres, La dualité des sexes à l'épreuve de la science. Paris: La découverte, Genre et sexualité Institue Emilie du Châtelet.
Foucault, M. (1976). Il faut défendre la société, Cours au collège de France. Paris: Hautes Etudes, EHESS, Gallimard, Seuil.
Foucault, M. (1976). La volonté de savoir. Paris: Gallimard.
Foucault, M. (1976). Surveiller et punir. Paris: Gallimard.
Foucault, M. (1976-1984). Histoire de la sexualité. Paris: Gallimard.
Foucault, M. (2008). Gouvernement du vivant. Paris: EHESS.
Foucault, M. (2013). Herméneutique de soi. Paris: Vrin.
Foucault, M. (2014). Subjectivité et vérité. Paris: EHESS.
Ghattas, D. C. (2013). Human Rights between the sexes. A preliminary study on life situations of inter* individuals. Berlin: Heinrich böll Foundation.
Guillot, V., & Bastien-Charlebois, J. (2013). Géographie du mouvement intersexe. Dans A. Alessandrin, & Y. Raibaud, Géographie des homophobies (pp. 241-268). Paris: Armand Colin / Recherche.
Holmes, M. (2008). Intersex, A perious Difference. Selinsgrove: Susquehanna University Press.
Holmes, M. (2009). Critical Intersex. Toronto: Wilfrid Laurier University.
Kraus, C., Perrin, C., Rey, S., & al, e. (2008). A qui appartiennent nos corps? Féminisme et luttes intersexes, Nouvelles Questions Féministes. 27(1).
Le Mens, M. (2007). "L'Ambiguïté sexuelle dans l’art de Winckelmann à Mondrian (1750-1930) ; au-delà des deux sexes : visibilité des hermaphrodites, figuration et passage à l’abstraction". non publié.
Morland, I. (2009). Intersex and after. GLQ: A journal of Lesbian and Gay Studies, 15(2).
Moron Puech, B. (2010). Les intersexuels et le Droit. Consulté le 10 24, 2014, sur http%3A%2F%2Fwww.u-paris2.fr%2Fservlet%2Fcom.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw%3FID_FICHIER%3D79168&ei=92VKVOe3BILcas2igdgC&usg=AFQjCNET5f0jZPIVUQECuWNfqnCFDRq37w&sig2=
Patrick, C. (2003). Le mouvement transgenre, changer de sexe. Paris: Epel.
Rubin, G. (2010). Penser le sexe. Pour une théorie radicale de la politique de la sexualité, Anthropologie politique du sexe. Paris: Epel.
Vidal, C. (2006). Cerveau sexe et idéologies, Féminin Masculin Mythes et idéologies. Paris: Belin.
Wiels, J. (2006). Féminin Masculin Mythes et idéologies. Paris: Belin.
Wilchins, R. (1997). Read My Lips: Sexual Subversion & the End of Gender. New-York: Firebrand.
Wittig, M. (1992). La Pensée Straight. Paris: Amsterdam.

xyla56
Administrateur
Messages : 4096
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par xyla56 » 31 oct. 2014, 04:31

tu parles à un moment de la pauvreté du vocabulaire français pour désigner les personnes intersexes, qu'en était-il en grec anciens où les herma étaient peut-être plus reconnus?

xyla56
Administrateur
Messages : 4096
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par xyla56 » 31 oct. 2014, 04:38

Chichinette 11 a écrit :
71% c'est peu
Ha bon ? Essplique siplaît.
désolée Chichi, j'étais persuadée de t'avoir répondu.
Je suis pas spécialiste mais en gros, le rendement d'un poêle est la quantité de chaleur restituée par le poêle en fonction du combustible. Par exemple, un stère de chêne sec donne, en théorie, une certaine quantité de calories (je n'ai pas les chiffres en tête). Une cheminée ouverte restituera environ 40% de ces calories, une poêle classique 50 à 60% et un poêle turbo entre 70 et 90% pour les plus performants.

Tout ça est très théorique car cela dépend du degré de séchage du bois, des conditions de brûlage etc... et que les indications de rendement données par les constructeurs sont effectuées dans des conditions optimum (j'ai corrigé la faute de frappe, j'ai les doigts qui s’emmêlent) :oops: .

Et 71% de rendement pour un poêle turbo, c'est vraiment le minimum.

Patricia
Confirmé
Messages : 2877
Enregistré le : 01 août 2013, 21:30
Localisation : Finistère nord

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Patricia » 31 oct. 2014, 07:46

Merci Crépidule, je vais lire ton texte attentivement.

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 31 oct. 2014, 14:54

xyla56 a écrit :tu parles à un moment de la pauvreté du vocabulaire français pour désigner les personnes intersexes, qu'en était-il en grec anciens où les herma étaient peut-être plus reconnus?
Houlà!!! je n'en sais rien :oops: ceci dit la vie n'y était pas plus belle pour les personnes concernées, quand ça se voyait à la naissance on les jetait du haut d'une falaise!

Je ne travaille pas sur l'antiquité ou les autres peuples ou alors juste à la marge, mon sujet est déja bien trop vaste pour ma ptite personne alors j'en laisse aux autres :D

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 31 oct. 2014, 15:00

xyla56 a écrit :
Chichinette 11 a écrit :
71% c'est peu
Ha bon ? Essplique siplaît.
désolée Chichi, j'étais persuadée de t'avoir répondu.
Je suis pas spécialiste mais en gros, le rendement d'un poêle est la quantité de chaleur restituée par le poêle en fonction du combustible. Par exemple, un stère de chêne sec donne, en théorie, une certaine quantité de calories (je n'ai pas les chiffres en tête). Une cheminée ouverte restituera environ 40% de ces calories, une poêle classique 50 à 60% et un poêle turbo entre 70 et 90% pour les plus performants.

Tout ça est très théorique car cela dépend du degré de séchage du bois, des conditions de brûlage etc... et que les indications de rendement données par les constructeurs sont effectuées dans des conditions optimum (j'ai corrigé la faute de frappe, j'ai les doigts qui s’emmêlent) :oops: .

Et 71% de rendement pour un poêle turbo, c'est vraiment le minimum.
Oui et cependant il chauffe dur le pti! de plus la maison à des murs de presque un mètre d'épaisseur en pierre et terre/chaux , il y a peu de surface à chauffer et je vais le recouvrir de briques réfractaires, de pierres en granit et de tout venant (sable, terre). Déja tout seul il nous mène à 23 en une heure et on a trop chaud.

Je dois aussi installer des rideaux bien épais et l'an prochain doubler les fenêtres et portes fenêtres!

En fait ici il ne fait pas froid et on allume beaucoup plus contre l'humidité!

A ben ça c'est un drôle de blog de jardinage où l'on parle philo et tuyaux de poele mais peu de jardinage.

Ce matin j'ai sarclé au pousse pousse toutes mes cultures en extérieur, ça m'a vidé la tête :)

xyla56
Administrateur
Messages : 4096
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par xyla56 » 31 oct. 2014, 15:17

ça c'est un lien pour les transgenres en grèce antique http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... 657_0000_1 si quelqu'un a le temps de tout lire ;)

tant mieux si ton poêle chauffe bien mais consomme-t-il beaucoup? de toute façon, le fait de le transformer en pôele de masse va te faire économiser certainement pas mal de bois. je veux transformer le mien parce qu'il est trop gourmand :evil:

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 31 oct. 2014, 20:02

xyla56 a écrit :ça c'est un lien pour les transgenres en grèce antique http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... 657_0000_1 si quelqu'un a le temps de tout lire ;)

tant mieux si ton poêle chauffe bien mais consomme-t-il beaucoup? de toute façon, le fait de le transformer en pôele de masse va te faire économiser certainement pas mal de bois. je veux transformer le mien parce qu'il est trop gourmand :evil:
Oh merci!!!

Teras le monstre pour les grecs ancien, dans la tératologie (science des monstres) au XIX em et ensuite Désordre (du développement sexuel), on reste à la marge hein!

Combien de fois m'a-t-on traité de monstre!!!

Maintenant j'assume car en plus l"étymologie de monstre vient de monstrare, celui ou celle qu'on montre mais aussi celui ou celle qui montre le chemin :)

xyla56
Administrateur
Messages : 4096
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par xyla56 » 31 oct. 2014, 21:08

:D

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par Claude » 01 nov. 2014, 23:09

………

A ben ça c'est un drôle de blog de jardinage où l'on parle philo et tuyaux de poele mais peu de jardinage.

Ce matin j'ai sarclé au pousse pousse toutes mes cultures en extérieur, ça m'a vidé la tête :)
C'est vrai. En fait, nous sommes surtout un réseau social de jardiniers.   :ugeek:

Histoire de mettre la bonne étiquette.

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 04 nov. 2014, 12:06

Ce matin vite fait, ménage dans la serre tunnel, binage des planches vides et entre les piments, paillage et purin de consoude, arrosage.

Il fait beau mais frais alors c'est un grand plaisir de jardiner sous abris :)

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 05 nov. 2014, 15:25

Bon voilà c'est fait, toutes les gélives de grande taille sont à l’abri! j'ai rentré les pelargoniums (de petits pieds dans la véranda, de grands dans le tunnel, itou pour les fuchsias.

Sur le tas de compost de la commune, j'ai récupéré une dizaine de pélargo lierre rouges, je les ai nettoyés et plantés dans le tunnel sous la treille. Si ils repartent cela me fera des pieds mère et je ferai tout un parterre au soleil devant la véranda de l'isba!

Un chien (celui des amiEs) s'est promené dans mes semis car j'avais oublié de fermer complétement le tunnel cette nuit :twisted: , pas trop de dégâts mais déjà que ça ne pousse pas vite....

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Les jardins de Crépidule!

Message par crepidule » 08 nov. 2014, 13:50

Aujourd'hui c'est la journée internationale des personnes Intersexes. je l'ai initié il y a douze ans et maintenant elle est relayée partout dans le monde. En Afrique du sud, c'est l'occasion d’événements durant deux semaines, fêtes, colloques, ...

Cette année il y a une réelle visibilité dans de nombreux médias dans le monde et de nombreuses festivités.

Je vous offre mon interview! http://yagg.com/2014/11/08/vincent-guil ... -du-genre/

Répondre