Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Nos carnets de jardin
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 14 déc. 2019, 15:11

Un petit point d’étape de mon chantier décaissage (que j’aurais mieux fait d’appeler décaissement, le mot des dicos).

;)
Fichiers joints
61CA9A9B-BFDE-4C4E-BB01-2AE537130D8E.jpeg
(1.66 Mio) Téléchargé 163 fois

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 14 déc. 2019, 15:21

Grand merci Gus,
j’avais cessé d’interroger le site de NM pour avoir une réponse à ma curiosité.

La zone où est mort ce jeune homme est particulièrement inquiétante. Je crois qu"il s’agit des Vallons Obscurs, des gorges très profondes creusées dans le poudingue, un substrat fragile. Au Musée d’Histoire Naturelle de Nice (un des plus petits musée du monde vu qu’il tient dans une salle grande comme un salon), un panneau y apparaît ainsi qu’une faune bizarre.
Bon, avec la période pluvieuse, faut dire que l’on entend l’eau couler tout au fond, à plusieurs mètres. Faire une chute dans un coin comme ça, et y mourir d’hypothermie, waouh ! Ça me glace un peu le sang.

plumee
Confirmé
Messages : 12360
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par plumee » 14 déc. 2019, 15:40

As tu lu Nice matin ?
Apparemment c'est le corps d'un jeune qui aurai provoqué cet attroupement des forces de l'ordre vers Castagniers.

https://www.nicematin.com/faits-divers/ ... one-439833
Blessé aux jambes, il serait ensuite mort d’hypothermie.
Seulement blessé aux jambes, il n'aurait pas pu téléphoner?
Ça me fait penser à la fille de Bernadette Laffont qui, partie balader seule
a été retrouvée au pied d'une falaise, au bout de 3 semaines je crois,
les deux jambes cassées.
J'espère pour tous les deux qu'ils étaient inconscients…

Gus
Confirmé
Messages : 702
Enregistré le : 26 sept. 2013, 06:53
Localisation : 06
Contact :

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Gus » 14 déc. 2019, 16:19

Oui ça fait froid dans le dos.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12617
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Chichinette 11 » 14 déc. 2019, 17:15

il n'aurait pas pu téléphoner?
1°) Peut-être qu'il n'y a pas que des vieux pour être réfractaires au tél portable
2°) Il avait pu l'oublier où le laisser dans un véhicule (à retrouver)
3°) La France est truffée de "zones blanches" où ça ne capte pas
4°) Les pannes de batterie ce n'est pas que dans les films

ege
Confirmé
Messages : 4385
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par ege » 14 déc. 2019, 17:25

5°) Autres raisons

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 14 déc. 2019, 20:11

Vallon Obscur.
Imaginez des vallons en forme de tranchées ultra profondes, très étroites mais avec de à-pics de plusieurs mètres. C’est comme si on était dans une grotte sous terre. ;) voilà l’explication évidente pour une « zone blanche » en milieu obscur.

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 14 déc. 2019, 20:45

Dans mon iPhone, j’avais cette photo d’un vallon obscur prise
du haut d’un pont reconstruit sur cette route. Je m’intéressais
au niveau de l’eau juste après les pluies mais le ruisseau était hors de vue. ;)
.
ADE0685A-E755-4CE5-98FE-331F34663F90.jpeg
(1.53 Mio) Téléchargé 156 fois

Marie_May
Administrateur
Messages : 12990
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Marie_May » 15 déc. 2019, 09:54

C'est pas un vallon, ça, c'est une faille...!

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 15 déc. 2019, 13:38

MM. En géologie, la faille se poursuit en profondeur, me semble-t-il,
et implique deux fronts glissant, coulissant l’un contre l’autre.

Rien de tel chez nous, ce sont des ruisseaux qui ont trouvé leur chemin creusant là où le socle était moins résistant, plus tendre, le taillant petit à petit en repassant toujours au même endroit. Lui donnant parfois l’allure d’un trait de scìe dans le conglomérat ou poudingue.
On pourrait parler de canyons mais l’usage local décrit des vallons obscurs.
Il y en a une dizaine dans la vallée du fleuve Le Var.
.

Ce lien fournit une čarte avec l’emplacement de ces vallons obscurs : https://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/FR9301569

Voilà une description qu’en fait le site INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel) :
Le site, caractérisé par une morphologie très particulière, comporte des vallons humides, ombragés, très étroits et exceptionnellement profonds, appelés localement vallons obscurs. La porosité de la roche permet à toute la formation de constituer un réservoir d’eau qui retarde l’assèchement des sols de plusieurs semaines. Les canyons très encaissés, les tunnels et les voûtes présentent un intérêt géomorphologique exceptionnel.

Ces vallons sont le siège d’une végétation à affinité subtropicale et montagnarde comprenant des espèces très peu fréquentes. Ils abritent notamment des espèces montagnardes en situation abyssale (espèces plutôt montagnardes se développant là pratiquement au niveau de la mer) cohabitant avec des éléments de la flore subtropicale humide et diverses fougères.
Ils ont une forte valeur patrimoniale faunistique, floristique et géomorphologique.

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 15 déc. 2019, 14:14

En décaissant, je trouve avec satisfaction plus de vers de terre que j’imaginais,
dans des poches argileuses bien rouges et plus importantes que prévu. .
.
2172994D-3052-4B65-B783-5AFD5C4334B6.jpeg
(1.58 Mio) Téléchargé 125 fois
.
Ce lombricien est aussi épais qu’ un auriculaire et dépasse les 20 cm. Le côté bosselé,
Irrégulier, de son corps et du corps des vers que je dégage dans ce lieu m’intrigue,
je me demande quelles sont les raisons de ces étranglements.

.
:mrgreen:

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 15 déc. 2019, 23:55

Arbres.
J’ai replanté un petit chêne (chance de succès sans doute limitée) et un noisetier (variété Seborge Segorbe) là où j’avais déjà planté un avocatier puis un autre chêne.

Et j’ai trouvé une place et installé les 2 derniers noisetiers (un Merveille de BollwIllégal Bollwiller, un Seborge Segorbe) à racines nues qui me restaient.
Il faudra que je les arrose régulièrement cet été.

plumee
Confirmé
Messages : 12360
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par plumee » 16 déc. 2019, 07:59

Dis donc le Claude, quelle superficie de jardin as-tu pour ainsi planter des arbres
qui vont devenir énormes?
Noisetiers, chênes… tu en feras des bonzaïs?

La fièvre planteuse nous emmène souvent dans des voies escarpées imprévues, sinon pour nous, du moins pour nos successeurs.
ex: à côté de chez moi, l'ancien propriétaire, pour ne plus payer l'impôt qui allait avec
avait remplacé les feus plants de vigne par des acacias.
Son fils n'arrête pas de rouscailler: OK, on peut en faire de super piquets imputrescibles
mais ça se ressème et ça drageonne de tous côtés.
Je retrouve des bébés chez moi!
Le fils de demande encore pourquoi il n'a pas planté des frênes si faciles à gérer…
Peut-être son père voulait-il faire fortune avec ses acacias???

Pour ma part, la seule chose que j'ai prévue de planter, c'est un pêcher sauvage, au sud de la clôture du grand potager pour y faire une ombre légère sur le petit espace où mes deux poubelles noires stockent de l'eau pendant l'été.
Ah non! Il y a aussi trois plants de vigne Isabelle, pour lesquels j'ai eu du mal à trouver un emplacement.
Ces propos vont étonner ceux qui connaissent mon espace!
Mais quand on enlève le côté nord, l'ombre de ceci, le futur encombrement de cela, le coin où en vingt ans, rien n'a voulu pousser, les passages obligatoires, ben…trouver un coin adéquat en plein soleil n'est pas évident dans un fond de combe avec de grands arbres au bord du ruisseau.

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 16 déc. 2019, 09:40

Mon terrain pentu fait 2000 m2.

Mais j’ai planté ces petits chênes, ailleurs, disons sur un « commun »,
poursuivant le même genre de rêve éveillé que le personnage de L’Homme qui Plantait des Arbres de Giono.
Pourquoi ? J’espère simplement voir. Voir des arbres plus sympas
que les pins qui poussent si facilement par ici,
ou que les Ailanthus altissima, les maudits frênes puants
qui envahissent le moindre recoin abandonné.

Mais planter un jeune chêne c’est risqué, risqué pour son devenir.
Sur mon terrain, il y avait un groupe très serré de 4 chênes (à moins d’un mètre l’un del’autre), il fallait accorder une préférence à l’un d’entre eux pour qu’il grandisse et éliminer la concurrence d’où mon activité « chirurgicale ».
Si l’on essaie de prendre soin des arbres écartés et les transplanter, le souci avec des arbres robustes comme le sont les chênes est l’importance de leur racine plongeante. S’il est possible de ménager les racines superficielles, il faut bien tronçonner la grosse racine. La motte était emballée dans un vieux drap, c’était lourd.
Je croise les doigts.

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 16 déc. 2019, 09:50

L'Ailante glanduleux, Ailante ou Faux vernis du Japon ou Vernis de Chine (Ailanthus altissima) est une espèce d'arbres à feuilles caduques de la famille des Simaroubaceae.

J’ai déjà dit beaucoup de mal de l’Ailanthus altissima ou frêne puant mais Wikipedia m’apprend que .………
Il était cultivé intensivement en Chine et à l'étranger comme plante-hôte pour le Bombyx de l'ailante, un papillon de nuit utilisé pour la production de soie.
Waouh !

J’apprends également que l’ailante produit une substance allélopathique (un herbicide naturel si l’on veut) qui repousse, élimine ou perturbe les autres plantes tout autour. C’est une des raisons de l’envahissement de ce végétal. Marc, on est en plein dans la « concurrence faussée ». :lol:
Ailanthus produit une substance chimique allélopathique appelée ailanthone qui inhibe la croissance de nombreuses autres plantes[22]. La concentration en cet inhibiteur est la plus forte dans l'écorce et les racines, mais l'ailanthone est aussi présente dans les feuilles, le bois et les graines de la plante. Une étude a montré qu'un extrait brut d'écorce de racines inhibait la germination de 50 % d'un échantillon de cresson (Lepidium sativum). La même étude a testé l'extrait comme herbicide sur du cresson, de l'Amarante réfléchie (Amaranthus retroflexus), l'Abutilon d'Avicenne (Abutilon theophrasti), la Sétaire glauque (Setaria glauca), le Panic pied-de-coq (Echinochloa crusgalli), le pois (Pisum sativum var. Sugar Snap) et le maïs (Zea mays var. Silver Queen). Il s'est avéré capable de tuer près de 100 % des semis à l'exception de ceux de l'Abutilon qui ont montré une certaine résistance………
Ai-je eu raison de broyer de l’ailante il y a plus de 5 ans ( si je me souviens bien ) pour en composter le broyat ? Cette substance allélopathique persiste-t-elle ou se transforme-t-elle ? Ce n’est pas la première fois que je me pose des questions sur la nature des végétaux à utiliser pour faire de bons composts !? Je me la pose, je nous la pose, depuis plusieurs années sans avoìr de réponse. :oops: :oops: Ah ! si nous avions un chimiste parmi nos lecteurs !!! :oops: :oops:

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 16 déc. 2019, 23:18

Rudement beau le bombyx de l’ailante ou Samia cynthia.
.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bombyx_ ... ynthia.jpg
.
Élevage : http://www.insectes.org/philosamia-cynt ... lante.html
.
:)

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 17 déc. 2019, 10:23

Il y a toujours une masse considérable de broyâts compostés au champ. Je ne sais combien de mètres cubes.
Et j’ai conservé le droit de me servir. Donc le ballet de seaux continue avec de multiples allées et venues.
Pour remercier le proprio, je lui arrange son accès voiture en empierrant un passage délicat. Une pente trop forte et glissante.
.
AD5A4021-BD54-4A2C-BECA-53D6007A410E.jpeg
(1.31 Mio) Téléchargé 88 fois
.
Dans un coin, j’ai découvert un palmier ayant poussé tout seul dans un seau oublié.
Des palmiers, il en a toujours poussé pas mal un peu partout, de façon spontanée, puisque des palmiers ont été broyés, mais il faut oublier l’idée de vouloir le déterrer en espérant réussir sa transplantation.La racine plonge très loin, et elle est fragile. Par contre un palmier ayant développé son système racinaire dans un récipient, ça doit pouvoir continuer à vivre après dépôt du contenant et transplantation.

Où vais-je bien pouvoir l’installer?
A026F413-24B1-47B5-A4EA-DF437FDA6049.jpeg
(1.13 Mio) Téléchargé 80 fois

Marie_May
Administrateur
Messages : 12990
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Marie_May » 18 déc. 2019, 11:04

Tu es sûr que c'est un palmier, ça ?

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12617
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Chichinette 11 » 18 déc. 2019, 11:58

Oui, oui, Marie_May. Les semis de palmiers ont cette allure. Ce n'est qu'ensuite quand le stipe se crée, que les feuilles se mettent à ressembler à celles des adultes.

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 18 déc. 2019, 14:08

Merci Chichi. Je sais que le professionnel qui m’a fourni des camions de broyâts broyait souvent des palmiers. C’est un végétal apprécié par les gens de la Côte d’Azur qui ont un jardin d’agrément.
On comprend que les palmiers qui viennent de pays chauds et secs ont besoin de racines qui plongent vite et loin. Chaque fois que j’ai voulu en déplanter, même avec de très très jeunes individus, l’existence de cette racine s’est toujours imposée comme l'arête dans le poisson.
.

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 18 déc. 2019, 14:09

512FBE4A-20BE-4524-B243-0F04B73C580F.jpeg
(1.72 Mio) Téléchargé 74 fois
Pyretres ?
.
113BA05E-24EC-4331-A9BE-81E44E09458B.jpeg
(664.16 Kio) Téléchargé 67 fois
Montanoa

Quelques fleurs en pot ou bac sur notre terrasse en plein air.
.

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 20 déc. 2019, 14:21

Département 06 en alerte orange pluies.
Ça coule continûment. Avec une belle conviction.
Même dans notre vallon étroit, des rafales de vent secouent les branches.
Les volets résistent en grinçant. Plus une feuille sur nos charmes houblons.
C’est un temps pour lire …

:oops:

En me déplaçant en voiture, j’ai lu sur un panneau lumineux officiel ce conseil :
ALERTE MÉTÉO ORANGE
LIMITEZ LES DÉPLACEMENTS.
Ai alors pensé dans ma petite tête
que nous verrons un jour cette injonction :
ALERTE CLIMAT
LIMITEZ LES DÉPLACEMENTS
.

ege
Confirmé
Messages : 4385
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par ege » 20 déc. 2019, 18:55

moi, c'est la mention "vigilance orange crues" que j'adore, c'est vrai que c'est plus dur que les cuites, mais c'est aussi moins collant

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 21 déc. 2019, 00:28

Je présente ma piscine perso.
.
63E9B646-B2F2-446D-9745-3AC89E30F44C.jpeg
(1.29 Mio) Téléchargé 54 fois

Claude
Administrateur
Messages : 20182
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 21 déc. 2019, 00:33

Mais non, c’est mon chantier actuel submergé par les pluies de la journée. Marchant au bord, j’y ai glissé,j’ai été aspiré pour me retrouver au milieu dans 30 cm d’eau bien froide. Bain de pieds en décembre. Mes chaussures montantes s’en souviendront. Je me demande combien de jours seront nécessaires pour qu’elles soient à nouveau sèches.

Quand au câble électrique de l’enrouleur, heureusement qu’il était débranché.

;)


Voui, je sais, il aurait fallu que les outils soient rentrés. Mis à l’abri ! Je sais, je sais.

Répondre