Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Nos carnets de jardin
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 20 mars 2014, 17:49

Tu as raison, les papillons c'est beau, ça peut être très beau mais c'est c… !     :roll:

Ne pas croire que je glande avec la conscience tranquille. J'ai tout un atavisme d'ancien actif derrière, on n'a pas été un travailleur toute sa vie sans que ça laisse des traces. Je suis vergogneux, j'ai péché, je me vautre dans la paresse mais la honte le fait transpirer, je me sens coupable, d'ailleurs en ce moment, je suis à confesse ……… :mrgreen:

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 20 mars 2014, 22:14


Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 20 mars 2014, 22:23

Un énorme massif de sauge en premier plan, puis blette à couper,
et au pied d'un arbousier un magnifique plant de Consoude à fleurs blanches.

http://nsa33.casimages.com/img/2014/03/ ... 322954.jpg

http://nsa34.casimages.com/img/2014/03/ ... 156507.jpg

http://nsa33.casimages.com/img/2014/03/ ... 945788.jpg

http://nsa33.casimages.com/img/2014/03/ ... 702845.jpg

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 20 mars 2014, 22:24


muscari
Confirmé
Messages : 1749
Enregistré le : 02 août 2013, 08:32

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par muscari » 20 mars 2014, 22:26

joli, glandouiller est souvent plus productif que de travailler.
c'est quoi la chose sur la dernière photo de la première série? un pavot?

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 21 mars 2014, 06:42

Bravo, Muscari, il s'agit d'un énorme bouton floral et poilu de pavot avec un décor de fleurs roses de thym.

Muscardine
Confirmé
Messages : 1748
Enregistré le : 02 sept. 2013, 15:09
Localisation : Ariège

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Muscardine » 21 mars 2014, 09:16

muscari a écrit :joli, glandouiller est souvent plus productif que de travailler.
Vi ... et glandouiller en appréciant de pouvoir le faire c'est encore mieux :D

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 21 mars 2014, 20:45

Visite à la médiathèque de Carros. En cette période carnavalesque, une exposition sur le … cougourdon. Quelques photos à voir dans le topic "Courgettes, courges".



Gros pataquès sur les affaires de l'ancien Président. Charge incroyable faisant de la France une " dictature " à la Stasi ! On vit une époque dingue. Sept affaires ! Rapprochement de + en + évident avec Berlusc•ni.
Pendant ce temps, la Russie s'agrandit. —> Souvent l'appétit des gros vient en mangeant = Ça craint !



Alors que nous nous acheminons vers la restauration de notre toiture (suite à une infiltration), que nous sommes prêts à lancer les opérations …… je suis contacté par une société qui cherche à LOUER DES TOITS pour y installer des panneaux photovoltaïques, vendre l'électricité. Contre un loyer de 700 € par mois ! J'ai accepté la visite d'un technicien. Ça n'engage à rien. Mais alors quelle coïncidence !!!!



Ai ramené une dizaines de sacs d'une belle argile rouge (prélevé sur chantier de gros œuvre pour un lotissement en échange de quelques boissons) pour équilibrer une plate-bande qui sera bientôt prête pour une mise en culture.

J'essaierai d'en purifier un peu pour faire de la poterie ! :idea:

LAVANDE05
Confirmé
Messages : 2551
Enregistré le : 02 sept. 2013, 17:56
Localisation : Hautes Alpes ZONE 7

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par LAVANDE05 » 21 mars 2014, 21:01

Tes photos sont superbes. Incroyable l'avance de ton jardin par rapport à mon jardin de montagne… J'en suis à la floraison des jonquilles et des forsythias. Les pruniers et abricotiers commencent juste à fleurir.
Ta consoude me fait rêver car je n'en ai jamais vu dans les jardins autour de chez moi et je me demande bien pourquoi ?

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 22 mars 2014, 10:05

En réalité je connais trois implantations de consoude chez moi mais ce sont des (sous) espèces différentes. Sous réserve.
Thierry m'avait donné un pot avec une espèce différente. Bon sang ! Thierry du 83. Thierry, où es-tu ? (air à la mode)
Les autres pieds ne sont pas aussi avancés que le beau pied de Consoude officinale publiée plus haut.

L'an dernier, j'avais récolté avec soin les graines d'un autre pied (à fleurs bleu/mauve) mais comme d'hab je ne sais plus où j'ai mis ces graines récoltées si précieusement. Et s'il s'agit d'un hybride aux semences infertiles ! :—( Grrr !

Temps couvert ce matin avec promesse de pluie. Faut que je bouge ……    :P

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 22 mars 2014, 21:40

Pluies pendant des heures.

Achat (impulsif) de graines.

C'est comme ça que j'ai acheté une boîte de haricots nains, des Organdis.
Je me retrouve avec une boîte pleine et je ne sais pas ce que je vais en faire !
Je n'en ai jamais planté.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12161
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Chichinette 11 » 22 mars 2014, 23:24

Si tu sais coudre, l'organdi ça peut faire de jolies choses http://img4.hostingpics.net/pics/580181dehorsgif.gif

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 22 mars 2014, 23:50

LOL

Dans le passé je m'étais intéressé aux travaux sur la lecture rapide.
Sur comment travaille nos yeux et notre cerveau.
Le mécanisme de l'œil, la saisie d'empans, la reconnaissance des formes, l'anticipation …

Voilà t'i pas qu'on en reparle sous le jour nouveau d'un angle différent … Ça s'appelle SPRITZ.

http://www.spritzinc.com/#

xyla56
Administrateur
Messages : 4050
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par xyla56 » 23 mars 2014, 06:53

j'ai juste fait un petit essais sur le site . La différence avec les méthodes traditionnelles de lecture rapide n'est-elle pas dans le fait qu'avec Spritz* la lecture se fait mot à mot au lieu d'une lecture globale de la phrase ou du paragraphe? La lecture mot à mot entraîne une verbalisation du texte; il me semble que ça ralentit la lecture plutôt que de l’accélérer. De plus le but avoué de gagner du temps à la lecture pour être plus disponible pour d'autres tâches, en bref, pour être plus efficace me semble une ânerie de plus dans la course effrénée de ce monde vers plus d'efficience donc plus de rentabilité..... Relire La lenteur de Kundera en étant bien installé et de préférence à haute voix ;)

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 23 mars 2014, 08:34

De lointaines années de pratique pédagogique et réflexion je conserve l'idée que ce qui importe n'est pas la lecture rapide mais la lecture flexible. Une lecture adaptée au genre de texte et à son propre projet de lecteur. On peut passer des heures à lire une seule page d'un texte qu'on trouve essentiel et profond et par contre lire très vite un roman de gare. Ce qui importe n'est pas d'avoir un accélérateur sous le pied mais plutôt un levier de vitesses en main.

Ce que je conserve dans un coin de mémoire, en provenance de cette époque, ce sont quelques notions sur la "mécanique" même de l'œil. Ce sont des réalités mises facilement en valeur par une caméra qui espionne les mouvements oculaires.
L'œil avance par saccades le long de la ligne horizontale de texte, et s'immobilise pendant une fraction de seconde à chaque fois pour engloutir d'un coup, en une fixation, ce qu'on appelle un "empan" de lecture. Cet empan de lecture est variable d'un lecteur à l'autre. Il se mesure en nombre de signes englobés (chaque lettre, chaque signe de ponctuation et chaque espace étant un signe).

Il faut se rappeler que ce qui est purement "mécanique" (les mouvements musculaires) prend plus de temps que ce qui est "nerveux" (la transmission au cerveau). {*} Donc, tout procédé qui supprimerait la partie mécanique de ce processus ferait gagner beaucoup de temps. Voilà comment j'explique la possibilité de "gagner du temps", de "lire plus vite".

Je me souviens d'un fichier utilisé pour l'entraînement à la lecture rapide dans des écoles (oh ! ce n'était pas un outil fréquent   ;—} : ) Il s'appelait Atel je crois.
La petite fille embrassa sa mère et prit le chemin de la forêt. La route était longue mais elle balançait son panier car cette promenade lui plaisait fort. Comme il était lourd, elle cessa rapidement de bousculer son contenu précieux. Elle s'arrêta au bord du vieux pont. C'était l'endroit idéal pour faire une pause. Elle s'assit et sortit son portable pour vérifier qu'elle était bien en réseau. Elle décida d'appeler son ami Loulou et de lui donner rendez-vous au carrefour des trois dindons.
Un des exercices pourrait ressembler à cela
  La petite fille
     embrassa
   sa mère et
 prit le chemin
   de la forêt.
 La route était
   longue mais
  elle balançait
  son panier car
cette promenade
 lui plaisait fort.
   Comme il
  était lourd,
   elle cessa
  rapidement
  de bousculer
  son contenu
 précieux. Elle
s'arrêta au bord
 du vieux pont.
       ……
Ici, l'œil continue à lire en saccades bien sûr mais le chemin est plus court entre deux pauses.
À chaque arrêt, l'œil absorbe instantanément un empan de texte (environ 15 signes à la fois).
Dans le cadre de cet exercice, il faut entraîner son œil à ne faire qu'une "fixation" par ligne.
La taille de l'empan est variable d'un lecteur à l'autre. C'est donc un peu difficile de calibrer ce genre d'exercice !

L'informatique permet d'afficher des empans sans que l'œil perde du temps à se déplacer. Je connaissais cela. Il me semble que le logiciel ELMO permettait ce genre d'entraînement.

Aujourd'hui, SPRITZ retrouve ces idées mais je suis étonné qu'il donne à lire mot à mot. Les concepteurs de ce logiciel feraient bien de se renseigner auprès des spécialistes de la lecture. L'œil (bien relié à un cerveau humain) est capable d'en faire plus.   :—)
Voilà.


{*} De mémoire, le mouvement de l'œil entre deux points de fixation dure un tiers ou un quart de seconde, alors que la durée de la fixation pendant lequel le cerveau reçoit et intègre l'info dure 1/40° de seconde. D'où l'intérêt de "supprimer" le trajet entre deux points de fixation !



Génial ! J'ai retrouvé des éléments de ce que je connaissais …… grâce à internet. ATEL 1 était un fichier imprimé pour les petits lecteurs de l'école primaire.
ATEL 1 : http://www.ac-grenoble.fr/ien.voiron3/I ... 1_2010.pdf

xyla56
Administrateur
Messages : 4050
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par xyla56 » 24 mars 2014, 06:59

il y a aussi dans la lecture rapide un principe selon lequel le cerveau complète automatiquement les mots ou portion de mots lus de façon à compléter le sens, un peu comme dans la méthode d'apprentissage en lecture globale. Là, tu es plus spécialiste que moi sur ce sujet.

Je précise que je suis une grande dévoreuse de livres et ce, depuis mon enfance. Je lis vite mais les automatismes liés à la lecture rapide me jouent parfois de tours m'obligeant à revenir en arrière pour vérifier ce que mon cerveau a compris et ma mémoire commençant à baisser, je me retrouve à me poser des questions sur tel ou tel personnage dont j'ai oublié le nom ou ce qu'il a fait à la page précédente :lol:

Nicandra
Confirmé
Messages : 1015
Enregistré le : 08 sept. 2013, 20:02
Localisation : Le Lardin St Lazare Dordogne

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Nicandra » 24 mars 2014, 08:23

Bonjour

Mon grand-père m'a appris à lire quand j'étais enfant et depuis l'âge de 5 ans, je sais lire couramment et écrire quasiment sans faute.
Il m'a donné également des notions de mathématiques qui depuis sont un de mes jeux préférés.
Je ne sais quelle méthode il a employée, il est mort j'avais 7 ans.
Je me souviens, vaguement, de cartons (qu'il avait confectionnés) avec des lettres dessus, c'est tout!
A t-il décelé, en moi, un don pour l'étude ou a t-il employé une méthode particulière, je ne sais pas!
Toujours est-il que je lis extrêmement vite et qu'ensuite j'arrive même à retrouver le contenu des pages: C'est à dire que je me souviens très bien du numéro de la page contenant une info que je veux vérifier.
On dirait que je photographie un paragraphe entier et que pendant que je photographie le suivant, j'analyse le précédent.
Et en botanique comme pour le reste, je retrouve, rapidement, dans quel livre et à quelle page j'ai vu une plante. Refusant de faire complétement confiance à ma mémoire, je vérifie sur internet ou dans le livre, si je l'ai toujours: 90% des fois, c'est bon!

à+

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 24 mars 2014, 10:39

Nous sommes terriblement inégaux. Pour beaucoup de lecteurs, plusieurs saccades sont nécessaires pour lire une seule ligne imprimée (c'est mon cas). Si on considère qu'il y a peu de différences entre lecteurs sur la durée d'un mouvement oculaire et sur celle d'une fixation, c'est bien la taille de l' "empan" qui crée les disparités. Certains lecteurs remarquables seraient capables d'avaler en une seule fixation plusieurs lignes. Ce serait donc ton cas Nicandra. C'est une capacité visuelle très développée (plus développée que chez la moyenne), que je rapprocherais volontiers de tes capacités à distinguer les plantes.

Adolescent je ne comprenais pas pourquoi un copain lisait ses livres de poche deux fois plus vite que moi. ;— )

Attention à ne pas trop surestimer cette performance car tous les êtres humains enregistrent une foule d'informations d'un seul coup d'œil. Cela appartient à notre espèce. Dans la foule, on reconnaît en une fraction de seconde telle ou telle personne connue, parfois une connaissance oubliée depuis des années. Quand je repasse sur un chemin emprunté la veille, dans la forêt ou le jardin, je peux voir aussitôt des indices qui témoignent d'une transformation. Je peux suivre de jour en jour l'éclosion de mes fleurs. Sans le savoir, on enregistre continument des miyards d'infos.

Bon, je ne vais pas continuer à bavarder maintenant alors que le monde dehors est si joli. Aujourd'hui, soleil et ciel bleu. J'ai du pain sur la planche.

Brigitte
Modérateur
Messages : 2142
Enregistré le : 24 nov. 2013, 18:17
Localisation : en Ardèche au pays des châtaignes Zone 6

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Brigitte » 24 mars 2014, 12:12

voilà donc comment tu arrives Nicandra à reconnaître les végétaux, les plantes...et je comprends mieux aussi ta rapidité :)

et c'est vrai ce que tu dis Claude
Claude a écrit :Quand je suis repassé sur un chemin emprunté la veille, j'ai vu aussitôt des indices d'une transformation. Je peux suivre de jour en jour l'éclosion de mes fleurs. Sans le savoir, on enregistre continument des miyards d'infos.
Depuis qu'il fait meilleur au jardin, tous les matins après avoir bu mon café, je vais faire un tour...à chaque fois que j'ai emménagé et qu'il y avait un jardin, je faisais mon petit tour au jardin et il n'y a pas longtemps j'ai réalisé que je ne le faisais pas que pour le plaisir...parce qu'un jour j'ai eu envie de siroter mon café tout en me promenant dans le jardin et au final je m'étais rendu compte que je n'avais rien mémorisé...j'avais besoin de me souvenir pour mieux " soigner " bichonner tout le jardin.

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 24 mars 2014, 15:05

On est loin de prendre conscience de ce que notre cerveau sait faire. En vieillissant j'ai tendance à me perdre dans la forêt (je pense à mes dernières et angoissantes cueillettes de champignons) mais il y a eu une époque où je retrouvais facilement mon chemin après avoir sillonné des étendues couvertes de broussailles, de végétation désordonnée. Cette capacité est liée à des prises d'indices discrets (il n'y a pas de carrefour bardé de panneaux indicateurs). Des riens dans le paysage, telle branche, les dispositions, les pentes, des flashs qui permettent de se dire 'je suis passé par là".

Entre parenthèses, ce genre de capacité que je trouve impressionnante (à l'heure où je peux me perdre si facilement), on la partage avec des tas d'espèces traditionnellement jugées "moins" développées. La souris qui retrouve le chemin qui mène au sac de grains, le ver de terre qui regagne sa galerie, l'abeille sa ruche ……

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 24 mars 2014, 21:34

Quelques boutures entreprises avant l'hiver et logées dans un bac en polystyrène semblent avoir bien pris.
Voici quelques tronçons de buis à grandes feuilles ramenés de la région parisienne.
http://nsa34.casimages.com/img/2014/03/ ... 229708.jpg

Quelques boutures d'un vieux rosier faisant de petites roses rouges :
http://nsa33.casimages.com/img/2014/03/ ... 375852.jpg

Voici ce que ça donne une fois qu'on essaie de libérer la bouture de sa gangue un peu trop sableuse :
http://nsa34.casimages.com/img/2014/03/ ... 560088.jpg

Ce soir, j'ai rempoté ces boutures et 2 boutures d'Hydrangea.

Brigitte
Modérateur
Messages : 2142
Enregistré le : 24 nov. 2013, 18:17
Localisation : en Ardèche au pays des châtaignes Zone 6

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Brigitte » 25 mars 2014, 19:28

Bonsoir Claude, peux tu me dire à quelle période tu as fait tes boutures, avant l'hiver mais quand ? dans quelle substrat ? et à quelle température ?

J'ai fait des boutures aussi de rosiers mais ça me semble foutu...j'aime en faire mais je dois zapper quelque chose...parfois ça réussit, parfois non...je crois que la seule fois où j'ai réussi une bouture de rosier c'est en les fichant en terre à la St Catherine...
tu y a mis du sable dans ton terreau ? et ce sont les boutures les plus faciles que je réussis, laurier rose, hortensia, buis, lavande et dernièrement heuchères...

muscari
Confirmé
Messages : 1749
Enregistré le : 02 août 2013, 08:32

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par muscari » 25 mars 2014, 22:27

hé bé pour quelqu'un qui est fâché avec les rosiers... ils ne sont manifestement pas rancuniers :D

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 26 mars 2014, 00:35

C'est la première fois que j'ai autant de chance avec les rosiers. J'en ai raté. J'ai raté pas mal de boutures d'églantiers aussi.

Je pense avoir taillé ce rosier dans le jardin de ma belle-mère en septembre ou octobre. C'est donc la date du bouturage.
La terre des boutures est un mélange de terreau (compost tamisé je présume) et de sable fin de rivière.

Voilà j'ai 5 rosiers en pot maintenant mais j'évite de croiser les doigts parce les superstitions ça porte malheur !   :mrgreen:



La méchante nouvelle du jour, c'est cette découverte terrible que je fis cet après-midi. Mon terrain est labouré de façon fantaisiste par un sanglier ou une harde de sangliers affamés. J'ai dénombré 6 zones de fouissage !

ROMÉO IS BACK !

Là, il a dû se goinfrer de vers de terre car j'avais composter …
http://nsa34.casimages.com/img/2014/03/ ... 122817.jpg http://nsa33.casimages.com/img/2014/03/ ... 315871.jpg

Là, je ne sais pas ce qu'il a pu trouver en fouissant à même la butte …
http://nsa33.casimages.com/img/2014/03/ ... 573156.jpg http://nsa34.casimages.com/img/2014/03/ ... 705108.jpg

Les photos ne rendent pas la profondeur des creusements et l'énergie déployée par mon laboureur nocturne.

Claude
Administrateur
Messages : 17242
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Sur le terrain de Claude, jardiniais et casaniais.

Message par Claude » 26 mars 2014, 00:45

Voilà l'état des deux plate-bandes créées à même la pente par deux rangées de plessis (va falloir que je pense à renforcer avec du fer à béton, hein Roméo ! ).
Sur la plate-bande du haut des pommes de terre ont été plantées.
Sur celle du bas, j'ai transporté pas mal de compost, de terreau et un peu d'argile.
L'olivier, au milieu d'une plate-bande, va profiter de tous ces apports mais il a besoin d'aller "au" coiffeur !

http://nsa34.casimages.com/img/2014/03/ ... 137471.jpg

Répondre