Chez Mio et Marie-May

Nos carnets de jardin
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Claude » 31 janv. 2022, 18:24

Réponse à Ége (homme d’affaires et traducteur émérite) :

Ce site propose soit des tarières soit des carottiers mais pour les dénicher, il faut savoir lire dans cette langue qui fait de moi un 100% analphabète.

Gus
Confirmé
Messages : 780
Enregistré le : 26 sept. 2013, 06:53
Localisation : 06
Contact :

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Gus » 31 janv. 2022, 18:55


Plumix
Confirmé
Messages : 1277
Enregistré le : 10 janv. 2020, 17:35
Localisation : Ardèche, Vivarais, bordure de la vallée du Rhône

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Plumix » 01 févr. 2022, 08:43

Il y a intérêt à faire beaucoup de trous pour amortir ce genre d'engins! Sinon opter pour la location.

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par ege » 01 févr. 2022, 10:53

non, c'est pas à un truc comme ça que je pensais, c'est un dispositif à base de "coups de marteau", pas de tarrière, faut que je retrouve

Plumix
Confirmé
Messages : 1277
Enregistré le : 10 janv. 2020, 17:35
Localisation : Ardèche, Vivarais, bordure de la vallée du Rhône

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Plumix » 01 févr. 2022, 12:37

Une bonne masse et un peu d'huile de coude, ça marche aussi!
*Pas d'utilisation prolongée sans avis médical.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Claude » 01 févr. 2022, 14:13

Un tronçon de tuyau métallique épais qu’on enfonce à coups de masse.

Mais c’est pas pour Mio lequel ne doit que « surveiller » bien carrė dans son fauteuil.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13727
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Chichinette 11 » 01 févr. 2022, 17:44

Tant qu'il n'est pas rond ...

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par ege » 01 févr. 2022, 17:52

comme quoi tu peux être à la fois carré et rond! la quadrature du cercle, mais en relief!

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Marie_May » 05 févr. 2022, 13:25

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Vous m'avez bien fait rigoler, tous... !
C'est agréable quand on rentre chez soi après un passage mouvementé à Paris...

Vous raconterai plus tard.

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par ege » 05 févr. 2022, 16:37

quelle idée aussi d'aller se faire déprimer à paris!

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Marie_May » 05 févr. 2022, 19:55

Déprimer, que non...

J'ai passé trois jours à courir les musées (Carnavalet, Petit-Palais, la Maison du Danemark pour une expo de peintres des îles Féroé), nous sommes allés à l'Opéra comique, on a baladé dans nos coins favoris, bref, on n'a pas déprimé.
Quelque part entre tout ça, je me suis fait chouraver mon porte carte avec la carte de la banque parisienne, dont je ne me sers que les 36 du mois. Donc, quand les zozos ont tenté de sortir 500 €, on m'en a informé illico.
Là j'ai fait une découverte. Je me suis présentée à l'agence de ma banque pour bloquer la carte. On m'a reçue sur le pas de la porte... et on m'a renvoyée avec un numéro de téléphone où faire bloquer ma carte ! Dingue, non ?
J'ai donc perdu du temps à rentrer dans la chambre d'hôtel pour appeler sur mon portable laissé sur la table. (et si on m'avait chipé mon sac avec mon téléphone, je me demande si l'employée m'aurait renvoyée aurait daigné téléphoner à ma place ?)
Donc, au bout du fil, on a fait le nécessaire. Comme j'étais tout de même un peu inquiète, je suis retournée à la banque pour m'assurer que c'était fait. Et tirer un peu de sous. On m'a en effet assurée que la carte était close, et que rien n'avait été tiré.
Rentrés dans nos foyers jeudi, je me suis aperçu que ma carte d'identité était dans mon porte-carte. J'ai regardé notre compte sur internet. Les zozos avaient tiré 1460 €. J'espère que ce sont des gens méritants... Me demandez pas comment ils ont fait. Quant au personnel de la Bred, aux gémonies que je les ai voués.

Alors a commencé la ronde des emmerdements. Pour avoir une nouvelle carte d'identité, visite nécessaire aux gendarmes pour déclarer la perte de la carte. J'y suis restée 2 h moins le quart. Vous avez bien lu. Heureusement, le gendarme - un jeune martiniquais - avait une belle gueule. Il était plutôt sympa, mais alors d'une incompétence.... crasse. Et son orthographe laissait sacrément à désirer. Cela dit, pour déclarer la perte de ma carte, il fallait que je porte plainte, m'a-t-on dit, puisqu'elle avait été volée. Et il a fallu que je parle de la carte de banque, que je donne en détail tous mes agissements et déplacement, numéro de bus, et de ligne de métro (que je ne connais d'ailleurs pas, pour moi, les lignes, c'est Châtelet-Mairie des Lilas, Nation - Etoile, etc. J'ai jamais pu apprendre les numéros. Brefle....

A la lecture de la tartine qu'il avait tapé sur son clavier, j'ai pas pu m'empêcher de rigoler au style - mais surtout parce que le début de la déposition commençait par le fait que je joue de la flûte dans mes moments perdus.....!!!!! Ce que ça a à voir avec le vol de mes cartes ? on se le demande.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Claude » 06 févr. 2022, 09:58

Je suis navré pour ta grosse perte, et pour tes emmerd’ qui volent souvent ou bien toujours —j’ai oublié les termes exacts de ce vieil avis présidentiel— … en escadrille. Le prix des billets de l’opéra comique et des musées ont bien augmenté !

J’ai eu l’occasion de déposer une main courante en gendarmerie il y a huit mois et des poussières à la suite de menaces téléphoniques, et d’être pris en charge par un fonctionnaire au style déplorable. Je ne pouvais signer ce qu’il avait écrit tel quel, c’était surréaliste par rapport à ce qui était sorti de ma bouche. Je ne le lui ai pas dit comme ça mais il a refusé que je me mette à taper par moi-même sur son clavier. Finalement il a « corrigé » son « brouillon » mais j’ai dû me faire violence pour apposer ma signature au bas de ce qui restait un peu reluisant compte-rendu.

Cette situation inattendue m’a porté tort car cela m’a fait oublier un gros « détail ». Quand j’expliquais mes tracas, le bonhomme qui m’avait menacé à 8 heures, a rappelé à 9 heures alors que j’expliquais mon cas dans le bureau du gendarme. J’avais bêtement tendu et donné mon portable au fonctionnaire pour qu’il « comprenne », ce geste m’a privé d’entendre ce qu’on me disait. Donc avoir tendu mon portable —au lieu de le mettre en position haut-parleur— était une bêtise certes mais pire encore, ce second appel n’est pas mentionné dans le texte de la main courante ! Sur le moment, je ne m’en étais pas rendu compte. Je n’arrête pas de m’en vouloir évidemment ! D’autant que j’ai pu cru deviner la présence d’une autre personne (? : Oui, mais qui ? ) aux côtés du fanfaron menaçant caché derrière un numéro caché.

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 1270
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par PatriciAndree » 06 févr. 2022, 10:44

Marie-May comment en es tu arrivé à lui parler de ta pratique de la flûte ?
Et toi Claude quelles sont les suites de ta mésaventure ?
Sais-tu qui te menacait?

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Marie_May » 06 févr. 2022, 11:39

Pat, parce qu'il m'a demandé de lui faire un topo de ma vie hors travail et famille - autrement dit : avez-vous des hobbys, participez-vous à des clubs....? J'ai senti qu'il cherchait à savoir si j'avais une vie politique quelconque, et je lui ai parlé musique. J'aurais pu aussi bien lui parler jardin, mais j'aurais alors immanquablement dit le mot "forum" et il m'avait mis la puce à l'oreille. Donc j'ai parlé musique - puisqu'il paraît que ça adoucit les mœurs. Au cazou, il valait mieux adoucir les siennes.
Et voilà.
C'est venu en tout début de déposition, alors qu'il m'avait posé la question après d'autres. Mais peut-être que la question est en début de page sur son ordi, va savoir.

Pareil que Claude, j'ai eu du mal à signer son truc. Mais en dehors d'oublis flagrants - et pour ma carte d'identité - il ne manquait rien.

D'ailleurs il m'a dit quelque chose de sympa : on vous la demandera sûrement, mais vous n'êtes pas du tout obligée de donner une copie de cette déposition à votre banque. C'est une bonne chose, parce qu'en l'état, ils n'y comprendront rien.

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 1270
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par PatriciAndree » 06 févr. 2022, 12:00

Bon sang mais en quoi ta vie a quelque chose à voir avec le vol de tes cartes ?

plumee
Confirmé
Messages : 15945
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par plumee » 06 févr. 2022, 12:15

Houlalalallalala…
Et puis, ce que ça doit être fatigant tout ça…

Pat
Bon sang mais en quoi ta vie a quelque chose à voir avec le vol de tes cartes ?
Elle t'a dit supposer qu'il cherchait à cerner une affaire plus ou moins politique.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Claude » 06 févr. 2022, 12:53

MM. Pas forcément politique … me semble-t-il. Il voulait se faire une idée du profil de la personne inconnue qui était devant lui. Connaître des habitudes de vie, et des milieux fréquentés.
.

Pat. Oui je connaissais le bonhomme qui me menaçait de « venir tout casser chez moi », c’était le fils d’une famille avec laquelle j’avais une histoire biscornue et malheureusement l’impossibilitė de dialoguer. On est en plein dans l’incommunicabilité entre personnes combinée à de cruels malentendus.

Au passage, pour le fonctionnaire rencontré, seules les menaces de mort étaient recevables comme menaces. :?:
Mon passage au commissariat ( que le jeune homme se soit retrouvé nez à nez avec un gendarme à dû faire réfléchir dans cette famille contre laquelle je ne voulais signer un dépôt de plainte ) …… m’aura accordé 3 mois de tranquillité …… mais pas de sérénité ! Pas du tout, bcp de regrets.
.
:oops:

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par ege » 07 févr. 2022, 10:36

youpie, encore une raison de ne pas avoir de carte bancaire!!

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Marie_May » 08 févr. 2022, 11:24

Ouais... bon.... tu sais aussi, Ege, que ça rend parfois quelques menus services, hein ? C'est comme les portables, on n'en veut pas mais ça devient indispensable....

Pat, j'ai aussi posé la question au gendarme qui m'a répondu gentiment qu'il voulait, comme le dit innocemment Claude, se faire une idée.

Seulement, je ne suis pas innocente. Je suis parfaitement consciente des idées que policiers et gendarmes ont pour but de "savoir" pour "pouvoir" le cas échéant "cerner" le type qu'ils ont devant eux et éventuellement se servir des renseignements rassemblés, le jour où un cas apparaît.
En fait ça sert sans doute rarement, mais ça doit arriver. Et si je lui dis que je fait partie d'un forum de jardinage, il ne retiendra pas le mot "jardinage" mais le mot "forum" qui évoque la notion de réseau social - et qu'est-ce que ça évoque, dans la tête d'un gendarme, un forum, sinon à se réunir en réseau pour .... faire des choses aussi répréhensible que de donner un avis défavorable et peut-être même le manifester dans la rue ?

Nous avons eu cette expérience quand ma mère a acheté la maison à côté de la nôtre, dans les années 70. A cette époque, nous étions nouveaux dans le coin. Il faut s'imaginer une route perdue dans la vallée de cette campagne profonde qu'était alors l'Aveyron. Déjà, qu'est-ce qu'un couple de jeunes vient faire là, où il n'y a pas d'autre travail que celui de la terre, quand tous les jeunes du coin ne pensent qu'à partir pour ouvrir un troquet ou un commerce en ville ? En plus il est chevelu, et pire, c'est un étranger. Il parle français mais avec son accent, on sait jamais si on a compris ce qu'il dit. Et puis le Danemark, c'est où ça ? Ça ne fait même partie du Marché commun. Et elle, avec ses nattes et sa jupe longue fleurie, qui ne va même pas à la messe, et sa gamine échevelée qui n'arrête pas de causer à tout le monde et de rire ... S'installer dans une masure à moitié démolie... Et maintenant sa mère qui se pointe et achète la baraque d'à côté ?

Les gendarmes du canton passaient une fois par semaine et allaient se renseigner chez la voisine, juste pour s'assurer. Un jour, cette voisine nous avait dit que nous pouvions aller chercher sur son terrain un fragment de gros tronc d'arbre pour nous chauffer. Mio, notre fille et moi marchions sur la route avec le tronc dans la brouette quand ils sont passés et se sont arrêtés pour nous demander où zet à qui nous avions pris ce tronc... Sur notre réponse assurée, ils sont allés voir la voisine qui a confirmé. Déception, sans doute....
Après l'achat de la maison, ils sont venus "interviewer" ma mère, un femme tout ce qu'il y a de propre sur elle, mais en pantalon... à son âge... ! Et puis peut-être avaient-ils pris leurs renseignements sur elle et son passé politique. Oh, elle les a très bien reçus, une chaise, le verre de vin et tout. Ils ont causé. Elle a dit que oui, la maison était en mauvais état, mais le beau-fils allait faire les réparations, restaurer la masure. Et puis la grange était belle... si grande qu'on pourrait y faire une salle de bal, tellement il y avait de place !

Nous avons eu connaissance de ce que ces gendarmes ont écrit à l'époque. Ma mère avait l'intention de faire une salle de réunion dans cette grange....!!!!
On l'a su quand on est allé voir le préfet à la suite du refus des autorités de donner à Mio son permis de séjour. Nous avons alors appris que non, ni lui ni le maire ni les gendarmes n'avaient quoi que ce soit à lui reprocher, (pourtant il avait été objecteur de conscience mais ils n'en savaient rien...) mais cette histoire de salle de réunion....
Nous avons remis les pendules à l'heure, expliqué notre façon de vivre et de voir la vie, donné des assurances sur nos revenus.
Et puis aussi, nous étions pistonnés, maman connaissait des gens fort bien placés pour nous venir en aide. Ça aide, les réseaux....

Bref, j'ai préféré lui parler musique, à mon beau Martiniquais.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Claude » 08 févr. 2022, 14:08

Bien chère MM. Tu as eu raison d’apprécier le charme de ton Martiniquais. Pour le reste, j’aime bien mon innocence.

Mais j’apprécie aussi tous les détails que tu nous donnes sur le comportement suspicieux de fonctionnaires titillés par le phénomène de retour à la terre… notamment cette affaire salle de danse et la versatilité de ses emplois. Visiblement, vous étiez dans le collimateur.

Ce qui ne veut pas dire que la dame qui vient déclarer un vol de CB à Paris soit forcément traitée comme la « baba cool » ardéchoise des années XXXX.

;)

Retour sur mon cas. Quand j’expliquais au pandore les « préliminaires », les relations interpersonnelles qui les mois précédents précédaient le fameux appel téléphonique menaçant de venir tout casser chez moi, ce fonctionnaire a fait une remarque qui m’a déstabilisé : il a suggéré que je voulais « la lui faire à l'envers ». C’était juste avant le rappel par le jeune homme menaçant. J’ai compris que mon gendarme imaginait que je lui racontais des fables !!

Pourquoi l’ « hostilité » de ce gendarme ?
Était-il conforme à la procédure ordinaire et donc simplement respectueux d’un protocole établi ?
Ou cela reflétait-il une crainte personnelle, la sienne, celle de se faire manipuler ou de ne pas être à la hauteur ?
Ou ai-je malgré moi, hélas, une « tête de faux témoin » !
.

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par ege » 08 févr. 2022, 14:12

instructif Marie May!

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13727
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Chichinette 11 » 09 févr. 2022, 13:03

Marie_May, j'ai une grande soeur qui a quitté sa maison de banlieue parisienne et son confort avec 2 garçons en bas âge, pour une immense ruine sans aucune fenêtre dans un coin paumé du Quercy (il y avait juste l'eau et l'électricité et encore, pas partout). Avec son mari ils en ont fait une merveille de 200 m² habitables et quand ils ont re-déménagé 7 ans plus tard j'ai eu un gros chagrin.
Elle avait découvert cette région pendant des vacances où elle avait visité un ancien collègue dans le secteur.

Puis-je me permettre de te demander ce qui vous a fait atterrir dans ce coin de l'Aveyron ?

plumee
Confirmé
Messages : 15945
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par plumee » 09 févr. 2022, 14:21

Avec son mari ils en ont fait une merveille de 200 m² habitables et quand ils ont re-déménagé 7 ans plus tard
j'ai eu un gros chagrin.
😢😘

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Marie_May » 14 févr. 2022, 16:03

J'avions pas vu ton message, Chichi.
Mais j'ai bien dû raconter notre rencontre avec l'Aveyron avant, non ?

Je crois que c'était en octobre 1969, nous avions quelques sous devant nous et étions décidés à quitter la ville. J'ai jeté un œil sur l'indicateur Bertrand, une revue qui contenait un grand nombre de maisons à vendre par région (je ne me souviens plus du nom, c'était pourtant très connu.) L'Aveyron nous à semblé être l'endroit le meilleur marché de France et de Navarre. Ensuite, il y avait la Bretagne où j'avais bien envie d'aller. Mais je connaissais le sud Aveyronnais pour y être passée avec des copains en vacances (les Causses, Millau, la vallée de la Tourbie...)

Donc en avant pour l'Aveyron - on verrait la Bretagne ensuite - avec la Deux-doche et notre fille d'un an et quelque. On avait quelques adresses repérées dans le Bertrand et on visitait les notaires en passant d'une ville à l'autre. Ce fut très sympa. On couchait où on pouvait, avec la petite tente sur des terrains ici ou là, à l'hôtel pour se doucher et laver les couches, on pique-niquait, parfois on s'accordait un restau perdu au bord d'une rivière - c'était formidablement bon marché et copieux à l'époque. Les gens avec qui nous discutions de notre projet, ne comprenaient pas bien ce qu'on venait chercher là, eux avaient plutôt envie de déguerpir en ville et de trouver un boulot. Mare du jardin de mémé, des chèvres, du troquet du coin avec cinéma paroissial le samedi soir dans la grande salle et bal trois fois l'an. Ils voulaient du nouveau. Ferrat l'a si bien décrit.

On a vu de tout, des grandes bâtisses en ruines au fond des vallons perdus, des granges énormes et ventées, des petites bicoques de guingois dans lesquelles les habitants avaient laissé du mobilier branlant, un reste de repas sur la table et des vieilles chaussures sur le plancher, sous le lit défait... de tout. Certaines étaient trop grandes, trop chères, trop moches, trop loin de tout, sans vue, ou balayées par les vents de l'Aubrac.
On est finalement tombé amoureux de notre maison, de son pilier mauresque (on les appelle comme ça ici) qui soutenait une petite pièce à colombages toute décorée de vigne vierge (la vigne est toujours là mais la pièce a disparu), sa cheminée aux pierres énormes, ses vieilles portes de placard, sa souillarde pavée... on a pas vu le trou dans le toit, le mur à moitié tombé - enfin, moi je ne les ai pas vus, Mio si. Ça ne coutait rien du tout. Il y avait des ruines partout à l'époque. Même un village entier déserté à 300 mètres, dont les maisons allaient être rachetées trois ans plus tard par des nouveaux venus chevelus, futurs tisserands, potiers et éleveurs de chèvres.

On a vécu tranquillement pendant une année en remontant le mur et en fermant le toit. On a fait placer un gros X en fer par un maçon, pour éviter qu'elle ne s'écroule sur la route. Il y est resté pendant des années.
Mais assez vite il a fallu gagner notre vie. La traduction quand on est pas en ville à passer la brosse à reluire sur les bottes des éditeurs, ça ne rapporte pas gros. Mio est allé travailler chez le charpentier du coin. Et notre charpente à nous a attendu des années avant d'être refaite et le toit recouvert de neuf.
Nous n'avons pas rebâti un château, notre maison était modeste, elle l'est restée. Mais elle tient debout, pour longtemps. Et nos enfants s'y plaisent encore aujourd'hui. Notre fille qui a fréquenté l'école du coin jusqu'à la 4ème est très attachée au pays - sans se faire d'illusion, nous serons toujours des pièces rapportées. Mais qu'importe, elle a maintenant sa propre maison à côté de la nôtre, que Mio lui a aussi remontée. Nous n'avons pas autant de place que Zaza mais on peut accueillir du monde.

Si ça vous dit....

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Chez Mio et Marie-May

Message par Marie_May » 14 févr. 2022, 16:53

Bon ça y est, j'ai installé le banc de semis. Déjà les graines de piments et de poivrons sont au chaud dans la petite jardinière chauffée, avec en plus une bouteille pour essayer le système Ege.
Et puis Mio a réparé la serre, remis une nouvelle bâche (la dernière partait en lambeaux) et changé certaines planches pourries.
J'ai bien commencé à nettoyer derrière la serre, où un tas de trucs inutiles poussent sur de la bonne terre que je vais ratisser vers la serre après avoir trié et enlevé les racines des trucs inutiles (ronces, orties, herbes en tous genres). J'ai laissé quelques pieds de blettes et une ou deux pommes de terre rescapées du compost.
Là j'attends que la pluie cesse pour reprendre le travail.
En attendant, j'ai revu ma liste et commandé quelques graines qui me manquaient.

Répondre