radio/télé

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
Répondre
plumee
Confirmé
Messages : 12355
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: radio/télé

Message par plumee » 11 sept. 2020, 19:15

Ce soir, à 20h35 sur LCP, un documentaire sur les citadins qui se convertissent à la vie rurale. C'est une redif. peut-être l'avez vous déja vu, moi je n'en ai pas de souvenir!!!
Je l'avais vu. Un bain de fraîcheur, d'espoir et de bien-être.
Je vais re-regarder avec délectation. N'hésitez pas.
Voilà ce qui en est dit par Télérama.


https://www.telerama.fr/television/le-c ... 402480.php


Ici, je viens de faire la connaissance d'une jeune femme de 40 ans qui a laissé un boulot d'ergo quelque chose à Parie
pour monter le projet d'une micro-ferme.
En attendant, elle saisonne chez un maraîcher bio du coin, en disant:
"Oui, il fait du bio, mais que du bio".
Bio et écolo, ça va pas forcément ensemble!

Marie_May
Administrateur
Messages : 12981
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: radio/télé

Message par Marie_May » 11 sept. 2020, 23:12

Ils ne nagent pas dans l'aisance, les uns et les autres. Mais c'est sûr, ils ont tous l'air heureux, dans ce film. Même quand les vignes ont pris un coup de gel et que le viticulteur perd 70 % de ses revenus sur une année !
Ils sont quand même contents de leur travail et ont foi dans l'avenir. Ce n'est pas rien.

Cela dit, une expérience qui fait vraiment envie, c'est celle de ces douze copains agronomes qui ont monté une ferme collective qui semble vraiment bien marcher, dans le Limousin, où 40 % des fermes à vendre ne sont pas reprise - ce qui m'étonne beaucoup ; est-ce qu'elles ne sont pas découpées en morceaux et reprises par les agriculteurs du coin qui semblent toujours avides d'hectares supplémentaires. En tout cas, ils semblent avec bien conçu leurs projets et même l'intégration dans le monde rural qui entoure la ferme semble en route, avec leur boutique-salle de réunion-troquet.

De même, l'association Solidarité Paysans semble aussi très utile pour permettre aux agriculteurs malchanceux de se regrouper et de pouvoir échanger et parler de leurs problèmes. C'était assez touchant d'entendre cette femme expliquer qu'elle n'avait pas oser se confier à quiconque, ni à ses voisins ni à sa famille par peur et par honte d'être en faillite alors qu'elle était si fière d'avoir monté seule son exploitation.
Or, c'est justement la solitude qu'il faut éviter dans ces cas-là ; et c'est aussi important pour les nouveaux ruraux. Ne pas rester seul avec ses questionnements, ses doutes, ses problèmes, fait partie des recommandations.
C'est vrai que la campagne, la nature, les animaux, tout ça, c'est très beau ; mais il ne faut pas négliger d'écouter les voisins (surtout quand ils veulent bien vous causer...) et j'ai bien aimé, pendant le débat, la réflexion de cette femme de l'INRA qui disait que le mieux serait que les uns et les autres, agriculteurs du coin et néo-ruraux venus d'ailleurs puissent s'entraider en s'appuyant les uns sur les autres, car ils ont beaucoup à s'apporter mutuellement. Cela dit, c'est bien plus facile à dire qu'à faire.

Il semble que la meilleure façon de s'en sortir c'est de faire du maraîchage, quand on est néophyte.
Mais le docu montrait aussi des agriculteurs qui s'étaient remis en question, certain après une faillite - d'autres parce qu'il voyait leur terre s'appauvrir. Le premier avec ses vaches laitières, ses coûteuses cultures de maïs et ses grosses machines, s'est "converti en herbe". Plus de maïs, mais des prairies d'herbe et de trèfle qui poussent gratuitement. Ça lui a permis de sortir la tête du trou, avec l'aide des ses grands enfants qui ont financé sa reconversion.
Le second a cessé de retourner sa terre, de déverser des pesticides et a commencé à "compter ses vers de terre à l'hectare". Doit y avoir du Bourguignon là dessous...

Est-ce que l'un d'entre vous se souvient du nom de cette assoc' auprès de laquelle on peut obtenir des conseils de bon sens ? Quelque chose comme SAVAM...

C'était une chouette émission. Même si on sait tous que la vie d'agriculteur, néo ou pas, ce n'est pas toujours une partie de plaisir.

Marie_May
Administrateur
Messages : 12981
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: radio/télé

Message par Marie_May » 11 sept. 2020, 23:20

J'ai oublié les trois bergères avec leurs moutons qu'elles baladent ... à Aubervilliers entre les citées... Rigolo de voir les moutons grignoter les pelouses et les haies. Et les gosses des quartiers caresser la laine...

plumee
Confirmé
Messages : 12355
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: radio/télé

Message par plumee » 12 sept. 2020, 21:51

J'ai été très contente de revoir ce documentaire revivifiant.
Merci pour tes commentaires Marie-May qui peuvent donner envie à ceux qui ne l'ont pas vu,
de le regarder en replay.
Est-ce que l'un d'entre vous se souvient du nom de cette assoc' auprès de laquelle on peut obtenir des conseils de bon sens ?
Quelque chose comme SAVAM...
Heu non… mais en regardant de nouveau?
Ou à travers Terre de Liens?
https://terredeliens.org/

Marie_May
Administrateur
Messages : 12981
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: radio/télé

Message par Marie_May » 13 sept. 2020, 14:43

Le jeune type qui a suggéré au paysan en détresse d'abandonner ses cultures de maïs pour revenir à l'herbe faisait partie de cet organisme (SAVA, Savi, savon...). On les voit ensemble au début de cette partie du docu.

J'ai bien aimé aussi le viticulteur qui se sert des bonnes herbes qui poussent tout près des vignes (prêle, notamment, mais il parle aussi de consoude) pour traiter ses pampres. Et son père qui avoue ne pas savoir reconnaître ces herbes-là et regretter qu'on en parle pas dans les lycées agricoles.

plumee
Confirmé
Messages : 12355
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: radio/télé

Message par plumee » 13 sept. 2020, 15:00

Super, le père!
Qui a accepté la nouvelle orientation donnée par son fils, avec intelligence, prise de conscience et recul,
Et humour, ce qui ne gâte rien!

Tout comme ici, celui de notre Antoine, tout content de la nouvelle orientation des terres maraîchères familiales.
Malgré le grand-père qui continue, chez lui, à travailler "comme il faut"!

Marie_May
Administrateur
Messages : 12981
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: radio/télé

Message par Marie_May » 14 sept. 2020, 10:43

Hier soir, vu le film de Spielberg The Pentagon Papers qui retrace un premier scandale d'état lié à la guerre du Vietman, juste avant le Watergate. Ce sont aussi les journaux américains, New York Times et Washington Post, qui ont dévoilé l'affaire, et ont été en but à la justice pour l'avoir fait - mais on gagné leur cause devant la Cour suprême des Etats-Unis.
Un film américain, défendant la liberté de la presse - et la démocratie, bien entendu.
Je ne connaissais pas cette affaire, déclenchée par Ellsberg et Russo, deux lanceurs d'alerte, bien que le terme n'existait pas à l'époque - on est en 1971.

J'ai surtout apprécié le rôle que représentait la presse de l'époque. Et le courage des journalistes - et des directeurs de journaux - qui risquaient gros à l'époque.
Mais pour tout dire, mon plaisir a été de retrouvé la "composition", c'est à dire l'endroit où était alors composé le journal, avec les linotypes, énormes machines à écrire bruyantes devant lesquelles étaient installés les linotypistes et d'où sortaient les lignes de plomb sur lesquelles s'inscrivaient à l'envers chaque ligne des articles. Tout ça était porté sur le "marbre" ou les typographes formaient les pages. Après correction, la """ - merde, le terme m'échappe de cette matrice de carton qui était envoyée aux rotatives... Marc, au secours !
Le bruit, les hommes, l'esprit d'un journal, tout y était... sauf l'odeur un peu âcre de l'encre d'imprimerie qui faisait absolument partie de l'ambiance.

Claude
Administrateur
Messages : 20177
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: radio/télé

Message par Claude » 19 sept. 2020, 10:06

Sur France5, dans Silence ça pousse, hier, 18.09.20, une séquence
sur la culture en Bretagne du riz, en pleine terre et sans inonder le terrain.

Répondre