Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
Répondre
Claude
Administrateur
Messages : 26106
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Claude » 22 nov. 2013, 04:53

Quand des producteurs de céréales défilent sur les routes, il est bien dur de se défiler et de ne pas en parler au comptoir du café "Des petits riens et des grands touts".

Mais avant de se livrer au jeu des des brèves de comptoir, il faudrait, chacun pour soi, faire le ménage des informations. Éviter les articles de presse qui tiennent d'abord à prendre parti pensant que tout le monde est informé des enjeux et des étapes, des péripéties qui ont précédé le jour d'aujourd'hui. Et préférer les infos qui recherchent plus d"objectivité et qui ne font pas comme si tout le monde connaissait bien les événements et les situations qui avaient précédé. C'est toujours dur de tomber sur un article purement informatif et respectueux de ses lecteurs. D'autant que l'objectivité c'est comme la ligne d'horizon, cette maligne qu'on n'atteint jamais. Certains font l'effort de s'en rapprocher alors que d'autres, peut-être plus paresseux, ne dirigent ne la voit pas !

Hier soir, à la télé, je voyais la manifestation de ces longues et impressionnantes files de tracteurs énormes que le présentateur présentait comme la manif des paysans, j'entendais aussi les commentaires d'un José Bové, député européen, s'étonnant et expliquant que les intérêts des producteurs de céréales français différaient radicalement de ceux des éleveurs et des petits producteurs.

Dans cet article de journal paraissant vendredi, je découvre une vue d'ensemble de la situation et de ses racines pour ceux qui voudraient "se remettre à niveau" :
http://journal.liberation.fr/publicatio ... 02/#!/0_18 (hélas, une version d'abonné)

Les céréaliers sont les grands gagnants, et ce depuis des décennies, des aides européennes. Le monde européen, les parlementaires européens se sont rendus compte du déséquilibre en faveur de ces gros producteurs et s'efforcent de modifier les choses mais ces céréaliers sont vent debout contre le risque d'une meilleure répartition du gâteau. C'est quand même le modèle agro-productiviste (dont nous nous méfions) qui se bat contre la perte de certains privilèges et contre un verdissement de l'agriculture en France et en Europe …… Affaire à suivre.

Je peux résumer si vous le voulez ou vous adresser une copie de ces infos. Me demander.

Marie_May
Administrateur
Messages : 14806
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Marie_May » 22 nov. 2013, 09:33

On n'a pas accès à cet article, sans être abonné, Claude. Alors oui, résume si tu veux bien. Même si en ce qui me concerne, je pense qu'ils ne manquent pas d'air de se faire passer pour des paysans, ces industriels du sillon.

zozefine
Confirmé
Messages : 59
Enregistré le : 18 oct. 2013, 15:32
Localisation : chrousa - syros - grèce
Contact :

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par zozefine » 22 nov. 2013, 11:06

yep. même analyse.
même si, étant donné mes particularités alimentaires, les éleveurs, je m'en fous un peu. mais pas des potagers-maraîchers, qui eux n'ont AUCUNE part du gâteau. me semble. ça serait bien que les ronds de cuir réalisent que c'est pas des décrets, ni des lois, ni des réglements qu'ils bouffent, mais des choses qu'on trouve dans les campagnes...

Claire
Confirmé
Messages : 3627
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Claire » 22 nov. 2013, 11:28

Ils vivent de subventions que nous payons, pour bouffer des cochonneries.

Marc
Modérateur
Messages : 3966
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Marc » 22 nov. 2013, 22:48

Claude a écrit :Quand des producteurs de céréales défilent sur les routes, il est bien dur de se défiler et de ne pas en parler au comptoir du café "Des petits riens et des grands touts".

Mais avant de se livrer au jeu des des brèves de comptoir, il faudrait, chacun pour soi, faire le ménage des informations. Éviter les articles de presse qui tiennent d'abord à prendre parti pensant que tout le monde est informé des enjeux et des étapes, des péripéties qui ont précédé le jour d'aujourd'hui. Et préférer les infos qui recherchent plus d"objectivité et qui ne font pas comme si tout le monde connaissait bien les événements et les situations qui avaient précédé. C'est toujours dur de tomber sur un article purement informatif et respectueux de ses lecteurs. D'autant que l'objectivité c'est comme la ligne d'horizon, cette maligne qu'on n'atteint jamais. Certains font l'effort de s'en rapprocher alors que d'autres, peut-être plus paresseux, ne dirigent ne la voit pas !

Hier soir, à la télé, je voyais la manifestation de ces longues et impressionnantes files de tracteurs énormes que le présentateur présentait comme la manif des paysans, j'entendais aussi les commentaires d'un José Bové, député européen, s'étonnant et expliquant que les intérêts des producteurs de céréales français différaient radicalement de ceux des éleveurs et des petits producteurs.

Dans cet article de journal paraissant vendredi, je découvre une vue d'ensemble de la situation et de ses racines pour ceux qui voudraient "se remettre à niveau" :
http://journal.liberation.fr/publicatio ... 02/#!/0_18 (hélas, une version d'abonné)

Les céréaliers sont les grands gagnants, et ce depuis des décennies, des aides européennes. Le monde européen, les parlementaires européens se sont rendus compte du déséquilibre en faveur de ces gros producteurs et s'efforcent de modifier les choses mais ces céréaliers sont vent debout contre le risque d'une meilleure répartition du gâteau. C'est quand même le modèle agro-productiviste (dont nous nous méfions) qui se bat contre la perte de certains privilèges et contre un verdissement de l'agriculture en France et en Europe …… Affaire à suivre.


Exact. Mais par quelle poitique remplacer tout ce fatras ? il y aurait beaucoup à dire la-dessus.
Je peux résumer si vous le voulez ou vous adresser une copie de ces infos. Me demander.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13930
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Chichinette 11 » 22 nov. 2013, 23:03

Oui Marc, tu voulais dire quelque chose ? http://jardinesque.voila.net/Semi-laids/ic38.gif

Marie_May
Administrateur
Messages : 14806
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Marie_May » 22 nov. 2013, 23:22

Oui, mais il s'est retenu.....

Nicandra
Confirmé
Messages : 1015
Enregistré le : 08 sept. 2013, 20:02
Localisation : Le Lardin St Lazare Dordogne

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Nicandra » 23 nov. 2013, 02:57

Bonjour

Il a répondu cela:
"Exact. Mais par quelle politique remplacer tout ce fatras ? il y aurait beaucoup à dire la-dessus."
Malheureusement, Marc a inclus sa réponse à l'avant dernière ligne de la citation (pas nécessaire) des écrits de Claude!!!

à+

Claude
Administrateur
Messages : 26106
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Claude » 23 nov. 2013, 10:47

Marc.
Ta remarque apparaît au milieu du texte cité par toi ! LOL

Ci-dessous, je cite le tout et modifie les balises pour que ta réaction soit dégagée et je la repeins en vert …… Ensuite je retirerai les dernières balises.

Explication du phénomène. Quand on commences à écrire une remarque, le pointeur ne doit pas se trouver à l'intérieur des balises [quote} et [/quote}

Marc a écrit :
Claude a écrit :Quand des producteurs de céréales défilent sur les routes, il est bien dur de se défiler et de ne pas en parler au comptoir du café "Des petits riens et des grands touts".

Mais avant de se livrer au jeu des des brèves de comptoir, il faudrait, chacun pour soi, faire le ménage des informations. Éviter les articles de presse qui tiennent d'abord à prendre parti pensant que tout le monde est informé des enjeux et des étapes, des péripéties qui ont précédé le jour d'aujourd'hui. Et préférer les infos qui recherchent plus d"objectivité et qui ne font pas comme si tout le monde connaissait bien les événements et les situations qui avaient précédé. C'est toujours dur de tomber sur un article purement informatif et respectueux de ses lecteurs. D'autant que l'objectivité c'est comme la ligne d'horizon, cette maligne qu'on n'atteint jamais. Certains font l'effort de s'en rapprocher alors que d'autres, peut-être plus paresseux, ne dirigent ne la voit pas !

Hier soir, à la télé, je voyais la manifestation de ces longues et impressionnantes files de tracteurs énormes que le présentateur présentait comme la manif des paysans, j'entendais aussi les commentaires d'un José Bové, député européen, s'étonnant et expliquant que les intérêts des producteurs de céréales français différaient radicalement de ceux des éleveurs et des petits producteurs.

Dans cet article de journal paraissant vendredi, je découvre une vue d'ensemble de la situation et de ses racines pour ceux qui voudraient "se remettre à niveau" :
http://journal.liberation.fr/publicatio ... 02/#!/0_18 (hélas, une version d'abonné)

Les céréaliers sont les grands gagnants, et ce depuis des décennies, des aides européennes. Le monde européen, les parlementaires européens se sont rendus compte du déséquilibre en faveur de ces gros producteurs et s'efforcent de modifier les choses mais ces céréaliers sont vent debout contre le risque d'une meilleure répartition du gâteau. C'est quand même le modèle agro-productiviste (dont nous nous méfions) qui se bat contre la perte de certains privilèges et contre un verdissement de l'agriculture en France et en Europe …… Affaire à suivre.
Exact. Mais par quelle poitique remplacer tout ce fatras ? il y aurait beaucoup à dire la-dessus.
Je peux résumer si vous le voulez ou vous adresser une copie de ces infos. Me demander.
et en retirant deux balises voir ci-après :

Marie_May
Administrateur
Messages : 14806
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Marie_May » 23 nov. 2013, 11:31

Exact. Mais par quelle politique remplacer tout ce fatras ? il y aurait beaucoup à dire la-dessus.
Moi j'aimerais bien que tu nous dises comment on voit ça dans ta région parmi tes voisins paysans, par exemple ; et aussi parmi tes amis politiques. Est-ce qu'on a entendu une réponse venant de la gauche de la gauche ?

Claude
Administrateur
Messages : 26106
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Claude » 23 nov. 2013, 11:38

:mrgreen: :mrgreen: En retirant certaines balises
cela donne ceci :----------------------------------------------------------------------------------------
Claude a écrit :Quand des producteurs de céréales défilent sur les routes, il est bien dur de se défiler et de ne pas en parler au comptoir du café "Des petits riens et des grands touts".

Mais avant de se livrer au jeu des des brèves de comptoir, il faudrait, chacun pour soi, faire le ménage des informations. Éviter les articles de presse qui tiennent d'abord à prendre parti pensant que tout le monde est informé des enjeux et des étapes, des péripéties qui ont précédé le jour d'aujourd'hui. Et préférer les infos qui recherchent plus d"objectivité et qui ne font pas comme si tout le monde connaissait bien les événements et les situations qui avaient précédé. C'est toujours dur de tomber sur un article purement informatif et respectueux de ses lecteurs. D'autant que l'objectivité c'est comme la ligne d'horizon, cette maligne qu'on n'atteint jamais. Certains font l'effort de s'en rapprocher alors que d'autres, peut-être plus paresseux, ne dirigent ne la voit pas !

Hier soir, à la télé, je voyais la manifestation de ces longues et impressionnantes files de tracteurs énormes que le présentateur présentait comme la manif des paysans, j'entendais aussi les commentaires d'un José Bové, député européen, s'étonnant et expliquant que les intérêts des producteurs de céréales français différaient radicalement de ceux des éleveurs et des petits producteurs.

Dans cet article de journal paraissant vendredi, je découvre une vue d'ensemble de la situation et de ses racines pour ceux qui voudraient "se remettre à niveau" :
http://journal.liberation.fr/publicatio ... 02/#!/0_18 (hélas, une version d'abonné)

Les céréaliers sont les grands gagnants, et ce depuis des décennies, des aides européennes. Le monde européen, les parlementaires européens se sont rendus compte du déséquilibre en faveur de ces gros producteurs et s'efforcent de modifier les choses mais ces céréaliers sont vent debout contre le risque d'une meilleure répartition du gâteau. C'est quand même le modèle agro-productiviste (dont nous nous méfions) qui se bat contre la perte de certains privilèges et contre un verdissement de l'agriculture en France et en Europe …… Affaire à suivre.
Exact. Mais par quelle poitique remplacer tout ce fatras ? il y aurait beaucoup à dire la-dessus.
Je peux résumer si vous le voulez ou vous adresser une copie de ces infos. Me demander.

Claude
Administrateur
Messages : 26106
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Claude » 23 nov. 2013, 12:00

Pour finir, la dernière partie aurait pu sauter comme le dit avec raison Nicandra.
   La leçon à en tirer c'est de ……
FAIRE ATTENTION À L'ENDROIT OÙ SE TROUVE LE CURSEUR (OU POINT D'INSERTION) ………… JUSTE AVANT DE TAPER SON TEXTE.
--

Maintenant sur le fond, en réponse à la demande de Marc. Moi, je n'ai pas de réponse précise.
Sauf UNE : je suis dans un état de sidération quand je vois les réactions des uns ou des autres.
On a l'impression qu"ils se jettent sur le dessert avant de goûter au hors-d'œuvre.
Il y a une impulsivité, unes agitation qui occupe le champ de la réflexion et de l'action.
Ces emballements nous tiendront éloignés et longtemps d'une évolution rapide et raisonnable.


Hier encore j'essayais de suivre le duel de la matinale …… entre Karine Berger et Éric Woerth et cela m'a mis dans une belle rage. Il était impossible pour un auditeur moyen de pouvoir ensuite exposer les idées de l'un et celles de l'autre pour en avoir une évaluation personnelle. Il faudrait que j'essaie de réécouter ce podcast avec un crayon et un papis mais j'ai quand même autre chose à faire dans la vie ……

On peut avoir une certaine admiration pour ces deux bretteurs de la politique. Une vraie partie de catch. Éric Woerth me semble excellentissime dans les coups bas : il fut capable de suggérer que son adversaire donnait des signes de Parkinson ! Il mériterait une palme d'or et semblait l'emporter en face de la vitalité et de l'assurance de la jeune femme. Mais je sentais le côté factice et formaté de ses indignations et de ses accusations à caractère répétitif. À un moment, face à une critique envoyée par la dame, le monsieur se permet de faire semblant de croire qu'elle refusait à l'opposition le droit de s'opposer. C'était une esquive. Beaucoup d'esquives et de coups assenés avec conviction. À écouter ou réécouter si l'on aime la boxe politique.

MàJ: :   http://www.franceinter.fr/emission-linvite-l-invite-2



Marc, cher Marc, je n'ai toujours pas répondu à ta demande mais (esquive) je dois acheter un bon gros kilos d'épinards. Je bave en écrivant ce mot. C'est jour de marché et il est déjà midi !!!!! Tu ne veux pas que je sois privé d'épinards ???

Marie_May
Administrateur
Messages : 14806
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Marie_May » 23 nov. 2013, 12:11

Cher Claude, c'est à Marc que je posais la question. Mais elle est noyée dans tes répétitions sur les balises et les façons de procéder. Alors je la repose à Marc:


Marc :
Exact. Mais par quelle politique remplacer tout ce fatras ? il y aurait beaucoup à dire la-dessus.
Moi j'aimerais bien que tu nous dises comment on voit ça dans ta région parmi tes voisins paysans, par exemple ; et aussi parmi tes amis politiques. Est-ce qu'on a entendu une réponse venant de la gauche de la gauche ?[/quote]

Marc
Modérateur
Messages : 3966
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Marc » 23 nov. 2013, 20:26

J'ai du mal à suivre !!! c'est exact que je n'ai pas pris garde à l'emplacement de ma réaction....très sommaire et qui mériterait plus de développements. Je voulais soulever la question de la pac, de ses effets sur le monde agricole français et des effets sur le monde agricole des pays du sud. Il faut aussi développer tout ceci pour remettre à sa place la véritable signification de ces "manifs". Une autre politique agricole est impérativement nécessaire, nous le savons, liant les intérêts du plus grand nombre à la mise en place de changements radicaux dans la production et des méthodes utilisées....
Oui mais quelle poitique agricole, telle était mon interrogation.

antoine11
Confirmé
Messages : 351
Enregistré le : 12 août 2013, 10:12
Localisation : montagne noire Audoise

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par antoine11 » 25 nov. 2013, 12:44

j'ai eu une longue période de fonctionnement dans le monde agricole, dans une des mes vies antérieures, secteur que j'ai quitté (l’agriculture, pas la vie, pas encore) par choix, par dégout des orientations prises précisément en faveur de l’industrialisation et la destruction des petits producteurs et des paysans ...
Sous de jolis discours, avec l'aide active des chambres d'agriculture et DDA, malgré qq actions cosmétiques, menées (sans réels budgets) souvent par d'authentiques et sincères convaincus en faveur de la bio, du durable, de la paysannerie et tuti quanti, la machine en marche est d'une efficacité inexorable...

Exemple:
Même quand il y a des subventions, par exemple pour favoriser l'élevage de bovins à l'herbe (à l'herbe?huhuhuhu! quel technique primitive! :roll: ), elles sont difficiles à obtenir (il faut être pro ou assez tordu comme moi, et au courant des ficelles, pour arriver à monter le dossier) et de toute façon, c’est tjrs insuffisant pour permettre une efficacité économique qui permettrait à ce type d'élevage ré-vo-lu-tio-naire (donner de l'herbe à des herbivore! ;) ) de prendre une place significative sur le marché...
j'ai, à ma période DDA, monté ce genre de dossier, j'y passais dix fois le temps qu'y passaient les techniciens "standards" (mais 100% de mes rares dossiers aboutissaient, au taquet des primes possibles en plus :twisted: )...

...mais c'était une goutte d'eau, que je me suis octroyé le droit et le plaisir de faire couler, car j'ai eu à un moment les outils nécessaires en main, et surtout le laisser faire de ma hiérarchie, que cela devait amuser...
En dehors de la satisfaction personnelle apportée, et celle des bénéficiaires bien sur, l'effet sur la machine industrialo-agricole était nul bien sur également;
l'essentiel des sub et primes allait tjrs aux grosses structures pour leur permettre de grossir encore, et de produire tjrs plus de merdes polluantes en accord avec la philosophie du marché.

Ces petites actions plus ou moins écolo (c'était pas forcément en bio) qu'on qualifierait de durables, actuellement, c'est mode, servaient avant tout de façade pour la chambre d'agriculture, de faire valoir, car la com qui tournait autour était franchement disproportionnée avec leurs proportions dans la réalité de terrain...en soi, ça ne me gênait pas, le faire savoir me semblait très important, mais j'ai vite constaté que cela était surtout juste un os donné à ronger aux écolos, à la conf (confédération paysanne, le syndicat agricole anti FNSEA), une concession à certaines directives européennes, ou d'autres trucs plus tordus encore...
et par ailleurs, les gros grossissaient encore et encore...

Maintenant, du temps a passé, on arrive aux "fermes" de mille vaches ,du quasi hors sol, un poulet est produit en moins d'un mois à partir de l'oeuf (pour ceux qui ont des volailles, ça veut précisément dire quelque chose), là où il y avait cent viticulteurs il en reste trois, des céréaliers, maraichers, viticulteurs peuvent gérer des entreprises de stature internationales tant au niveau de la vente que de la production et néanmoins être appelés "paysans" dans les médias (les dits médias étant aux moins du système qui permet à ces "paysans" d'exister, donc c'est logique)...

je ne regrette absolument pas d'avoir quitté le monde agricole, et encore moins l'encadrement ou le contrôle.
Mais je déplore que les choses ne fassent qu'empirer, et ce malgré les frémissements de conscience et les initiatives de plus en plus nombreuses vers le naturel (prod bio et prod locales, AMAP, circuits courts, auto production, jardins urbains, recyclages, etc )...
L'immense et très pesante masse des consommateurs marche à fond dans le système, ce sont eux les vrais consom'acteurs de ce merdier...
@

J'aurais pu persister et rester DANS la" machine", petite poussière perturbante, comme certains essayaient de le faire (et essayent encore, bravo et respect à tous ceux là!), mais le Donquichottisme et moi...

Marie_May
Administrateur
Messages : 14806
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par Marie_May » 25 nov. 2013, 16:31

Dans toutes les assoc' où j'ai milité, j'ai toujours suggérer d'éviter les subventions. On s'emm...de à essayer de les obtenir - la plupart du temps pour rien - et quand par hasard on en obtient une, pour quelque chose que ce soit, on devient l'obligé de celui qui octroit et qui impose ses conditions. Vive la liberté.

Il y a un petit producteur dont les brebis sont "à l'herbe" sur ma colline. Les deux petites selles que j'ai cuisiné l'autre jour fondait dans la bouche. Il ne touche rien, Daniel, il produit pour lui, sa famille, les amis et vend son surplus à travers mon boucher. Il ne s'est pas déclaré en bio, pour ne pas être enquiquiné. Il n'est ni 'paysan', ni éleveur, ni agriculteur, il est juste autonome et vivote sur sa fermette. Il fait tout lui-même, maçonnerie, charpente, installations diverses, sa femme fait les tournées à la poste. Ils vivent sur sa paie et sur leurs productions (poules, potager, brebis). Il se démerde, voilà.

antoine11
Confirmé
Messages : 351
Enregistré le : 12 août 2013, 10:12
Localisation : montagne noire Audoise

Re: Les céréaliers ne sont pas des petits paysans

Message par antoine11 » 25 nov. 2013, 22:59

respect infini pour ceux là aussi...
ça n'empêche pas les loups de se gaver, mais au moins eux dorment en paix...
@

Répondre