Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par ege » 08 févr. 2022, 19:41

roman, tendance sf proche, c'est pas situé dans le temps, mais ça fait usa années 50

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 16 févr. 2022, 00:52

J’avais fini le bon et surprenant roman à énigmes de R. GODDARD, L’héritage Davenall, sans en parler.

La fin m’avait déçu. Tout à coup l’histoire devenait par trop invraisemblable.
Bon ce n’est jamais que 10 à 20 pages sur un gros volume qui est réussi.

L’écrivain était-il fatigué ? Et puis peut-être que je suis devenu trop difficile avec les fins de roman ! C’est bien possible. ;)

.

Depuis, La dent du dinosaure, un autre livre m’est tombé des mains rapidement. Qu’il Repose En Paix. :evil: R.I.P.

.

Là je renoue avec Andrea CAMILLERI. :P Son livre, Jeu de Miroirs, est fort drôle. Le style de CAMILLERI est inimitable.

Le pauvre commissaire Montalbano se laisse manipulé par une femme fatale —façon Dame de Shanghaï— d’une façon désarmante. Bon je viens de seulement terminer le huitième chapitre quand un repas « plein de sous-entendus » sous une véranda et face à la mer, entre elle et lui, se termine par des claques mutuelles pour écraser des moustiques affamés.

plumee
Confirmé
Messages : 15945
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 16 févr. 2022, 08:43

La fin m’avait déçu.
C'est curieux, c'est une réflexion que je me suis faite récemment plusieurs fois… (en accord avec Copinette).
Notamment pour le livre de Leila Slimani, "Le pays des autres".
Là: Impression qu'elle avait fini par faire du délayage.
Ou alors c'est qu'elle avait encore beaucoup à dire… ce qu'elle a fait dans le livre suivant d'ailleurs.

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 1270
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par PatriciAndree » 16 févr. 2022, 18:54

Camilleri que de bons souvenirs de lecture

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 19 févr. 2022, 12:49

J'aimais bien quand il passait à table avec sa femme. Du coup j'ai acheté le livre de recette tiré des volumes d'enquêtes, qui elles, me laissait de marbre.
Mais j'aimais bien aussi les quelques descriptions de Venise. Mais il n'y en a pas assez.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 19 févr. 2022, 14:10

Tu ne confondrais pas avec une autre auteure et son commissaire vénitien ? Pffttt ! Son nom m'échappe… :)

xyla56
Administrateur
Messages : 4260
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par xyla56 » 19 févr. 2022, 15:10

Dona Leon et le commissaire Brunetti.

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 19 févr. 2022, 17:32

C'est bien possible, ils parlent tous des mêmes choses. Un commissaire, un macchabée, une intrigue...

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par ege » 19 févr. 2022, 18:25

des romans de genre quoi!
les cinéphiles me font marrer avec ce qualificatif, mais quand tu leur dis que les films sur les états d'âme des ados qui emmerdement au pied de la tour,
c'est aussi un film de genre, ils font la gueule!!

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 19 févr. 2022, 21:55

La vie, la mort. Tout fait genre.
.
Je me souviens avoir beaucoup aimé lire des romans policiers de Manuel Vázquez Montalbán. je ne sais plus pourquoi (par ailleurs je n’en trouve plus).

Manuel Vázquez Montalbán est un romancier, essayiste, poète et journaliste espagnol catalan, surtout connu pour ses romans policiers ayant pour héros Pepe Carvalho.

Ce détective est gastronome !
Gastronome également le commissaire sicilien Montalbano, héros d’Andrea Camilleri.

Et aussi Brunetti, commissaire vénitien de Donna Léon.

Les héros gourmets ça m’a tout l’air d’un tic propres aux polars latins. Trait que je trouve plus sympa que la mode des héros alcoolos des romans noirs (nord)-américains.

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 20 févr. 2022, 10:48

oui, mais on finit par ne même plus les distinguer...

Ça n'a d'ailleurs aucune incidence. Ce sont des bouquins à faire passer le temps en se relaxant, alors que nous en avons si peu devant nous et que nous sommes bien peu stressés, nous autres. Perso, quand j'y ai recours, c'est une sorte de renoncement qui finalement m'attriste plus qu'il ne me relaxe.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 20 févr. 2022, 13:49

MM.
Je comprends ton idée du renoncement douloureux qui s’impose
quand on souhaite agir en s’inscrivant dans un projet global.


Mais pour moi, l’agnostique, qui ne croit plus trop à ce qui me faisait courir,
et moi qui vit souvent en déprime personnelle, la recherche de distraction importe.
Hélas pour moi, c’est que beaucoup de livres ou films ont du mal à me « sortir »,
que des livres me tombent littéralement des mains, parfois sont jetés au bas du lit,
et des débuts de films me voient zyeutant l?écran de mon portable

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 21 févr. 2022, 00:03

Je commence Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin,
un roman ayant pour toile de fond une tentative française de colonisation du Brésil au milieu du XVI° siècle.

Marc
Modérateur
Messages : 3550
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marc » 21 févr. 2022, 11:14

Claude a écrit :
21 févr. 2022, 00:03
Je commence Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin,
un roman ayant pour toile de fond une tentative française de colonisation du Brésil au milieu du XVI° siècle.
.
Il y a un lien à faire avec ce que je viens de lire... sans doute mais pas sûr....
La forêt vierge d'Amazonie n'existe pas de Stéphen Rostain* (ed.Le Pommier) essai d'écologie historique -23€-
4e de couverture :

Depuis trop d'années, le grave état de santé de l'Amazonie inquiète. Déforestation sauvage, incendies, élévation de la température... Autant de symptômes d'un fatal déséquilibre aux prochaines implications climatiques globales et irrémédiables. En cause ? Une destruction systématique menée, depuis trois siècles à peine, par les sociétés occidentales.....

Par ce document, Rostain met à jour la réalité écologique et anthropologique de l'Amazonie qui, grâce aux techniques nouvelles de l'archéologie, révèle comment les populations précolombiennes vivaient et les cultures qu'elles pratiquaient....Mais les occidentaux sont arrivés....

Vraiment à lire...
__________
* Directeur de recherche au CNRS, archéologue, spécialiste de l'Amazonie

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 25 févr. 2022, 21:46

J’enlève la majuscule de Brésil. Le brésil est le nom d’un arbre, le pernambouc, dont le bois rouge brun a un usage tinctorial : le rouge brésil. Il est très dur et sert aussi à fabriquer des archets de violon.
"
;)

Le livre est intéressant. Lors de cette tentative de colonisation limitée à la baie de Rio de Janeiro quand la forêt était là avec habitée par quelques tribus indiennes. C’est surtout la rencontre difficile de civilisations différentes, celle d’Indiens connectés à la nature, et de « Français » de la Renaissance qui restent entre eux et avec des conflits théologiques qui firent le combustible des futures guerres de religions du XVI° siècle.

Anecdote. J’ai beaucoup souri en découvrant un débat très vif, irréconciliable, qui divisait les colons pour savoir si « Notre Seigneur Jésus-Christ » était vraiment présent ou pas lors la cérémonie du pain et du vin, et si la consommation de l’hostie était par conséquent du cannibalisme ou pas ! Catholiques vs Calvinistes. Lire ces débats futiles, en même temps qu’ont lieu quelques-uns des débats idéologiques de l?heure m’a fait sourire.

On suit avec sympathie l’itinéraire de 2 enfants Just et Colombe recrutés en vue d’ apprendre la langue des indigènes au milieu de soldats, d’artisans partis fonder la « France antarctique ».

À suivre

xyla56
Administrateur
Messages : 4260
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par xyla56 » 26 févr. 2022, 04:40

un article et un bouquin qui me paraît intéressant: les graines en temps de guerre

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 26 févr. 2022, 08:24

Merci XYLA de nous faire ainsi entrer dans le blog des « correcteurs »
dont j’ai lu avec intérêt tous les commentaires du mois.

Ainsi certaines graines voyagent dans les fourgons militaires et grâce aux conflits guerriers !
Elles fleurissent les anciens champs de bataille, et les survivants favorisent, eux, les chrysanthèmes !

:cry:

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 1270
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par PatriciAndree » 26 févr. 2022, 12:39

Pas sûre que cela soit encore valable avec les moyens technologiques actuels.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 26 févr. 2022, 16:04

Selon le blog, il était question de guerres avec des chevaux 14-18, et du fourrage pour les nourrir venu d’ailleurs qui cachaient des graines non locales.

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 1270
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par PatriciAndree » 26 févr. 2022, 16:18

Ben oui d'où ma réflexion.

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 26 févr. 2022, 16:48

Patricia, je précisais pour ceux qui n’avaient pas eu la force ou le temps d’explorer le lien de Xyla.

Pour ces graines apportées dans les fourrages, ils ont inventé le mot polémochore.

Mais il existe une foultitude de mots pour préciser le mode de dispersion des graines.
Autochore (par une action mécanique de la plante), anémochore (par le vent), entomochore (par des insectes), zoochore (par des animaux), hydrochore, etc ……

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par ege » 26 févr. 2022, 18:16

sur les maladies qui transitent pas les guerres, ajouter le chancre coloré des platanes qui est arrivé d'amerique du nord dans le bois des caisses de munitions!
mais en temps de paix aussi, exemple de "l'herbe du bush", une petite graminée avec un toupet joli comme tout qui a colonisé tout le Languedoc: il arrivait à Sète et Marseille avec les balles de peau de mouton d’Australie et était amené dans les mégisseries de Mazamet dans le Tarn

Marie_May
Administrateur
Messages : 14613
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 02 mars 2022, 19:16

Je me demande si ce n'est pas la même graminée qui orne les bords des routes autour de chez nous. Je suis bien sûre qu'elle n'était pas là il y a quinze ans. Mais des Australiens ont acheté les maisons voisines dans notre hameau et depuis on en voit partout aux alentours, en bordure de notre petite route et le long de celle qui mène au Lot et ça commence aussi à se répandre sur l'axe entre Entraygues et Espalion.

ege
Confirmé
Messages : 6515
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par ege » 03 mars 2022, 10:47

me rappelle plus le nom, vais voir dans le catalogue des plantes invasives et te dis

Claude
Administrateur
Messages : 25842
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 05 mars 2022, 00:30

Les polars avec un arrière-fond historique m’intéressent plus quand la documentation historique de l’auteur semble pertinente. C’est le cas de celui que je viens de commencer : Germania, de Harold Gilbers, le livre d’un auteur qui m’était inconnu.

Ça se passe à Berlin, pendant l’ėté 1944, des bombes pleuvent. L’intrigue policière met bien en valeur les conditions de vie de l’époque, les mentalités ……

Répondre