Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
PatriciAndree
Confirmé
Messages : 910
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par PatriciAndree » 03 mars 2021, 12:13

Il en existe une version en bd me semble-t-il. J'ai lu le livre il y a un certain temps, j'en garde un souvenir mitigé.

Claude
Administrateur
Messages : 22120
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 04 mars 2021, 12:45

Patricia.
Il est vrai que certains passages sont difficiles à lire. Je pose alors le livre jusqu’au lendemain. Ça me fait penser à Céline. Mais c’est une pensée un peu mystérieuse pour moi car il s’agit d’ un auteur que j’ai à peine lu.

Je m’essplique. L’auteur Pierre Lemaitre présente une brochette de personnages médiocres assez peu sympathiques, voire totalement crapuleux, et il semble y prendre plaisir.

Hier soir, (je n’ai pas fini de lire en effet, je lis à petite dose car je fatigue des yeux ou de la tête, ou desdeux), c'était la description du général Morieux, prototype de vieille baderne, dormant pendant la séance d’une commission censée contrôler le chantier consistant à déterrer des centaines de soldats enterrés à la va-vite sur le front pour les enfourner dans des cercueils trop petits —1,30m. donc moins cher pour le margoulin qui s’est débrouillé pour avoir le marché ; ces mini-cercueuils obligent à casser les squelettes trop grands— et pour enfin les rėenterrer « proprement ».

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 910
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par PatriciAndree » 04 mars 2021, 13:07

Je ne l'ai pas trouvé difficile à lire mais vers la fin je m'ennuyais un tantinet. Je ne serai pas préciset ülus car je l'ai lu il y a déjà un certain temps.

Marie_May
Administrateur
Messages : 13622
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 04 mars 2021, 18:43

Je suis en train de (re)lire un auteur roumain des années 30, Panaït Israti. Je l'avais lu étant gamine, et il m'avait impressionné par ses descriptions d'un pays et de mœurs totalement différents. Mais aussi parce qu'il encense l'amitié et la curiosité, qu'il décrit des personnages truculents et hors du commun. Ça pourrait faire penser à Zorba, par exemple.
Il est réédité ces années-ci. J'ai racheté "Codine" que j'avais perdu. Et je m'en vais relire "Kyra Kyralina", "Oncle Anghel" et "Présentation des Haïdoucs", un cycle qui raconte les expériences d'Adrien, un jeune garçon.
Je me souviens aussi d'un autre bouquin, "Les chardons du Baragan". Rien que le titre m'avait fait rêver. On disait au dos du livre que les jeunes gens qui partaient à la découverte du monde suivaient les gros chardons secs qui volaient au vent de cette plaine plutôt fertile, très chaude l'été et gelée l'hiver.
Mais plus tard, j'ai appris que pendant la guerre, les Allemands y avaient déporté des prisonniers français tandis que les Roumains étaient envoyés en Alsace... j'ai appris aussi qu'au XXè siècle, le Baragan avait servi à releguer et déporter les toute sorte d'opposants roumains au régime communiste, intellectuels et paysans réfractaires etc. Et que ce n'était pas une partie de plaisir.

Plumix
Confirmé
Messages : 1002
Enregistré le : 10 janv. 2020, 17:35
Localisation : Ardèche, Vivarais, bordure de la vallée du Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Plumix » 04 mars 2021, 19:14

Je me souviens aussi d'un autre bouquin, "Les chardons du Baragan"
Tiens, quel hasard! Je l'ai extirpé il y a quelques temps des monceaux de bouquins hérités de mon ex et de ma mère, Ouaouh! ça ne donne pas envie de visiter le Baragan!

Marie_May
Administrateur
Messages : 13622
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 04 mars 2021, 19:45

C'est la plaine du bas Danube, et Panaït Israti écrit avant l'ère communiste et avant l'arrivée des Allemands.

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 910
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par PatriciAndree » 04 mars 2021, 22:30

Eh bien vous me faites découvrir un auteur qui m'était totalement inconnu.

ege
Confirmé
Messages : 5282
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par ege » 05 mars 2021, 10:44

‌un joli livre sur l'histoire de la casse du service public ou, de la société nationale des chemins de fer français à "l'entreprise" ou "SNCF" (sans article)

"la nostalgie des buffets de gare", Benoît Duteurtre, Manuels Payot & Rivages, 2015 (978-2-228-91334-8)

bonne lecture

PS: dans le genre déportation de population, j'ai aussi en mémoire une émission de Daniel Mermet "Là bas si j"y suis".
Il faisait un voyage en Transsylvanie et notait que les anciennes maisons bourgeoises de allemands (ceux que le cher Adolfe avait pris comme prétexte pour commencer sa guerre) étaient, maintenant habitées par les roms et que les allemands qui venaient visiter le pays de leurs parents ou grand parents, beaucoup venaient en camping car ou caravane, des fois même le dit véhicule s'appelait "Gipsy"

Marie_May
Administrateur
Messages : 13622
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 09 mars 2021, 14:02

Oui, je me souviens de cette émission. Mon subrogé-tuteur et sa femme étaient tous deux originaires de Transsylvanie, parlaient allemand mais aussi français (mieux que les Roumains, disait-il, elle était bien trop douce pour s'exprimer comme ça). Et plusieurs autres langues appris en route vers l'Europe de l'Ouest. Ils étaient d'une famille d'intellos, médecins, pédagogues, lui était traducteur et est parti en France à 18 ans finir ses études. Après bien des métiers exercés et des expériences en matière d'écriture et d'édition, avoir échappé aux camps français et aux Allemands pendant la guerre, Il est retourné à la fin de celle-ci en Roumanie chercher sa femme et sa fille - bien que ma mère qu'il avait connue à Toulouse - ait essayé de l'en dissuader. Du coup, il a été arrêté par les Russes, envoyé travailler dans une mine de charbon du Donetz - où ses compagnons de misère le désignait sous le nom de Rounault, parce qu'il avait aussi travaillé chez Renault en France - et où les chefs avaient décidé qu'il s'y connaissait en médecine et en avait fait le médecin du camp, le pauvre...
C'est sous le nom de plume de Jean Rounault, qu'il a tiré un bouquin de cette expérience, Mon ami Vassia, qui valait son pesant d'or, publié à une époque où le communisme était très populaire, et qui a eu un certain retentissement dans des cercles avertis. C'est aussi le traducteur de Rainer Maria Rilke, surtout pour les "Lettres à un jeune poète" publié encore aujourd'hui avec sa traduction.
Tout ça pour dire que j'ai beaucoup entendu parler de la Transsylvanie et de ses belles maisons, comme celle où avait vécu cette famille. Les paysans de cette éthnie avaient été appelés en Roumanie par le gouvernement d'alors, pacha ou gospodie, au cours du Moyen Age pour cultiver la terre. Et ils avaient très bien réussi. Ils ne se sont pas mêlés à la population roumaine, pour laquelle ils avaient sans doute un certain mépris - ou peut-être plutôt pour leur manque d'organisation.
Panaït Israti, lui, parle de cette population pauvre dans ce pays à la fois riche et très mal géré. Mais c'est un poète, un rebelle et un philosophe, qui a su montrer de cette terre et de ce peuple toute la beauté et la solidité. Si vous tombez sur un de ses bouquins - et notamment les Chardons du Barragan ou un autre, je vous recommande d'y jeter un œil. Si j'ai le courage, je recopierai le début du bouquin, c'est très parlant, avec ses descriptions et ses petites phrases où on ressent une intelligence tout à fait universelle et actuelle.

plumee
Confirmé
Messages : 13639
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 17 mars 2021, 10:44

Mon subrogé-tuteur et sa femme
?

Il y a des humains qui ont quand même des vies que pardon.
Mes grands-parents (les 4) immigrés espagnols de la guerre de 14/18, ont vécu la misère OK
mais pas plus. ;)

J'ai envoyé à mes petites-filles (4 et 11 ans) ce livre avec DVD, fables lues par Denis Podalydès et illustrées par
Quentin Blake, mondialement connu.
Elles adorent.
En juillet, ça fera 400 ans pile poil qu'il est né le monsieur.

https://www.arenes.fr/livre/les-fables-de-la-fontaine/

ege
Confirmé
Messages : 5282
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par ege » 18 mars 2021, 12:42

qui, Podalydes, fait quand même pas si vieux que ça!

plumee
Confirmé
Messages : 13639
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 19 mars 2021, 19:09

:lol:

Marie_May
Administrateur
Messages : 13622
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 19 mars 2021, 21:00

En même temps que Panaït Israti je viens de lire un petit livre que je recommande vivement (10 € en poche chez Libertalia). Le titre "Plutôt couler en beauté que vivre sans grâce" d'une certaine Corinne Morel Darleux dont j'apprends par Wiki qu'elle est écosocialiste... et conseillère régionale. En tout cas, j'ai été happée par son petit livre vite lu - ses idées m'ont semblé vraiment résonner chez moi et je n'aurais pas su le dire aussi bien. Si vous voulez plutôt lire ce qu'on en dit ailleurs, Ici, c'est pas mal https://mrmondialisation.org/plutot-cou ... ans-grace/ .
Mais ça ne vaut pas l'original.

plumee
Confirmé
Messages : 13639
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 21 mars 2021, 18:09

Depuis pas mal de temps, j'ai du mal avec les bouquins.
Bon, OK, ma vision déficiente est à peine requinquée mais surtout, je suis devenue très exigeante.
Dès que "ça sent l'écriture", je décroche.
J'ai acheté deux livres dont j'ai entendu parler à la radio: une biographie de De Gaulle, bien vantée comme étant
très documentée et écrite avec humour (un gros pavé), et la correspondance de Boris Vian, qui, paraît-il jouait beaucoup avec les mots,
ce que j'adore (un gros pavé). Commencé le premier et abandonné et l'autre, pour l'instant dort et m'attend.
J'ai une admiration particulière pour ce garçon si doué et mort si jeune.

Bref, par contre, je suis en train de boulotter un livre d'Anne Sylvestre (oui, la chanteuse): "Coquelicots et autres mots que j'aime".
Il y a très longtemps que je n'avais pas eu la sensation de lire trop vite et que la fin allait trop vite arriver.

Philippe Delerm en a dit:
"Un livre si poétique et drôle.
Un livre qui la réconciliait avec les sensations de son enfance".

Des réflexions très drôles, presque d'enfant sur les bizarreries de l'orthographe.

Je me RÉGALE.
A tel point que je pense me l'acheter, notamment pour pouvoir le prêter.
Il existe en poche.

https://livre.fnac.com/a13302052/Anne-S ... que-j-aime

Claude
Administrateur
Messages : 22120
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 22 mars 2021, 09:28

Je commence des polars que je laisse souvent tomber tant j’ai le sentiment de redites, d’histoires déjà lues et de perdre mon temps.
En ce moment, je reste accroché à Les Neuf Cercles de R.J. Ellory grâce à l’originalité de son personnage principal. Habituellement la psychologie des enquêteurs de polars sont simplettes et très très convenues. Ce n’est pas le cas du shérif John Gaines qui n’a rien d’un super héros —lui se goure— et qui reste un vétéran hanté par la guerre au Vietnam. Ce dernier point est comme un cancer vivant qu’il porte en lui……

J’en suis au mitant (mi-temps ?) du livre. Irai-je jusqu’au bout ?

plumee
Confirmé
Messages : 13639
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 24 mars 2021, 08:51

Puisque j'ai causé de ce livre que - ici, chougnerie plumesque- j'ai fini.
https://livre.fnac.com/a13302052/Anne-S ... que-j-aime

Je rappelle: il s'agit d'un recueil de mots chargés de mémoire, de sensations, d'émotions…
Bref, de la littérature sensible.
Je vous en passe un morceau que j'ai bien aimé.


Libellule
Ah non! Pas libellule! C'est trop facile, tout le monde va prendre libellule, c'est trop joli, c'est trop charmant.
Leurs ailes de gaze (ou de tulle, ça rime mais quand même!), frisson bleu au-dessus de l'étang, gracieuses ballerines
et gna gna gna…
Non! Pas de libellule.
Pas d'éphémère non plus.
Parlez-moi d'un beau frelon.
Ça, c'est du sérieux, du dangereux.

Mais libellule! Pfff, libellule!

(Et ça se permet d'avoir quatre "l")

Marie_May
Administrateur
Messages : 13622
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 24 mars 2021, 16:09

Depuis pas mal de temps, j'ai du mal avec les bouquins.
Bon, OK, ma vision déficiente est à peine requinquée mais surtout, je suis devenue très exigeante.
Dès que "ça sent l'écriture", je décroche.
Quand tu dis ce genre de chose, ce qui t'arrive assez souvent, je me pose la question. Mais qu'est-ce qu'elle veut dire ?
Ça veut dire quoi : ça sent l'écriture .... ? Pourquoi celui d'Anne Sylvestre ne sentirait pas l'écriture ...? Il n'est pas écrit peut-être ?
Dis moi si je me trompe, mais je suppose que ça veut surtout dire que tu as envie de choisir par toi-même. Ce qui est bien ton droit.
Et pourtant, je trouve ça un tout petit peu désobligeant. C'est pourtant bien l'endroit où on parle ce qu'on a lu, non ?

En tout cas, le petit livre (108 pages) que je recommandais précédemment, je l'ai lu d'une traite. Et il fait du bien. Pas comme un polar qui ne sert à rien et fait perdre son temps, comme tu le dis toi même, Claude. Mais comme un fruit dans lequel on croque et qui vous laisse un goût frais dans la bouche, en plus de vous nourrir.

Claude
Administrateur
Messages : 22120
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 29 mars 2021, 08:41

Marie_May a écrit :
19 mars 2021, 21:00
……… Si vous voulez plutôt lire ce qu'on en dit ailleurs, Ici, c'est pas mal https://mrmondialisation.org/plutot-cou ... ans-grace/ .
Mais ça ne vaut pas l'original.
Merci pour avoir fait connaître le think tank MrMondialisation. ;)

PatriciAndree
Confirmé
Messages : 910
Enregistré le : 04 avr. 2018, 08:10

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par PatriciAndree » 31 mars 2021, 13:52

Je viens de m'offrir : incroyables plantes sauvages par Norbert Pacorel, l'auteur du blog Sauvages du Poitou, la botanique joyeuse.
Site recommandé par Chichinette. Le livre reprend le contenu du site, je ne sais pas encore à quel point n'ayant pas eu le temps de comparer. Ma première impression est favorable : bien écrit, bien expliqué

plumee
Confirmé
Messages : 13639
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 31 mars 2021, 14:23

Quand tu dis ce genre de chose, ce qui t'arrive assez souvent, je me pose la question. Mais qu'est-ce qu'elle veut dire ?
Ça veut dire quoi : ça sent l'écriture .... ?
Hou la la! J'aurais du mal à définir…
Pourtant, pour moi, ça veut dire quelque chose. Apparemment, à mon libraire aussi. :oops:
Comme avoir trouvé une manière originale de s'exprimer, en être content et, du coup, l'utiliser à tour de pages?
Je crois me souvenir d'un livre de…Picouly?… que j'ai trouvé très bien écrit dans les premières pages
et que j'ai fini par fermer, par lassitude. Presque, je voyais arriver le truc.
Lequel? Ben…

Claude
Administrateur
Messages : 22120
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Claude » 31 mars 2021, 14:48

Un laid fait de style ?

Marie_May
Administrateur
Messages : 13622
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par Marie_May » 31 mars 2021, 20:01

J'aurais du mal à définir…
Pourtant, pour moi, ça veut dire quelque chose. Apparemment, à mon libraire aussi. :oops:
Comme avoir trouvé une manière originale de s'exprimer, en être content et, du coup, l'utiliser à tour de pages
En tout cas, je peux te dire que le petit bouquin dont je parlais n'a pas du tout ce genre de tournure.

ege
Confirmé
Messages : 5282
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par ege » 20 avr. 2021, 17:59

trouvé un magazine sympa, sur conseil d'un présentateur de la matinale de france inter ce lundi:

BIG BANG: l'almanach des possibles du 01/05/2021 au 01/04/2022
Marseille capitale de la france et 11 autres utopies nécessaire!
19,90€ (mais c'est pour 12 N° et 338 pages!!)

plumee
Confirmé
Messages : 13639
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 20 avr. 2021, 19:08

Joseph Ponthus vient de mourir. Si jeune…
Ça m'a fait peine.

viewtopic.php?f=2&t=32&p=107954&hilit=j ... us#p107954

Voilà ce que je disais de son livre:

Joseph Ponthus
"A la ligne,
feuillets d'usine"

Un livre que Plumix et moi avons lu chacun en deux jours à peine.
Et pourtant, je lis maintenant très peu (à côté de jadis).

"À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d’Apollinaire et les chansons de Trenet. C’est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l’odeur de la mer.
Par la magie d’une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de bulots comme autant de cyclopes.
Modifié en dernier par plumee le 20 avr. 2021, 19:18, modifié 1 fois.

plumee
Confirmé
Messages : 13639
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Je bouquine, tu bouquines, nous bouquinons

Message par plumee » 20 avr. 2021, 19:20

.. euh....??
Chais pas pourquoi j'ai galéré pour retrouver ce que j'avais écrit;
Quand je tapais "Joseph Ponthus", je tombais sur une page avec un seul petit message.
L'a fallu que je repasse pas mal de pages pour tomber enfin dessus.

Oui, cette mort à 42 ans, d'un cancer, d'un jeune écrivain prometteur, m'a touchée.
Je pense à sa jeune femme qu'il avait suivie en Bretagne pour des raisons professionnelles,
l'obligeant, par l'intérim, à trouver du travail en usine, dur et épuisant.
On apprend beaucoup sur les conditions de travail de ces intérimaires en usine d'abattage ou en conserverie.
Modifié en dernier par plumee le 20 avr. 2021, 19:31, modifié 2 fois.

Répondre