brf et ligustrum-pourquoi pas?

vermi-compost, engrais verts, basse-cour, pedo-faune, purins de plantes, biodynamie, permaculture, horticulture, arboriculture, maraîchage...
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
xyla56
Administrateur
Messages : 4217
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par xyla56 » 13 juin 2014, 11:01

je remonte le sujet pour vous informer de la réedition d'un livre d'Eléa Asselineau (c'est une copine) et Gilles Domenech : De l'arbre au sol Les Bois Rameaux Fragmentés c'est au Editions du Rouergue et il coûte 30 €. Je peux vous l'envoyer directement avec une petite dédicace d'Eléa.

Je vous mets le sommaire:

LES SOLS PATRIMOINES FRAGILES
le sol un monde vivant
la plante entre sol et soleil
sol et agriculture; nourrir l'humanité

LES BOIS RAMEAUX FRAGMENTES
des expériences dans le monde entier
Plus d’avantages que d'inconvénients
BRF comment faire

L'ARBRE ET L'AGRICULTURE
La forêt un modèle agricole ou une source de BRF
Créons la ressource en BRF
Sylvagriculture: l'agriculture de demain

Volubilis
Confirmé
Messages : 2067
Enregistré le : 19 déc. 2013, 07:40
Localisation : Bègles, Gironde, France

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Volubilis » 30 oct. 2015, 19:35

Moi je remonte pour dire :

1/ je broie n'importe quand : effectivement, pour l'arbre taillé, c'est mieux une fois les feuilles tombées, c'est à dire quand la sève ne monte plus. Mais si j'ai besoin de BRF pour répandre, je taille des végétaux dont je me fiche un peu, ou ceux qui gênent le passage, et c'est bon.
2/ pas d'incorporation : uniquement en surfaçage, et en très petite quantité à la fois.
En fait, comme le potager est paillé en permanence avec des trucs divers et variés selon la saison (herbe de tonte, feuilles mortes, déchets de cultures coupés au sécateur, épluchures, champignons...) le BRF se retrouve en dessous au bout de quelques semaines. En fait, il fait partie des couches de paillage comme les autres éléments organiques...
Dès que le BRF est absorbé, c'est à dire que je ne le vois plus, je recommence.
(ce sont, avec mon broyeur Al-ko, des petits bouts très fins que j'obtiens. Rien à voir avec les gros morceaux comme des sucres que j'obtenais avec l'ancien broyeur, et que je retrouvais entiers, 2 ans plus tard.. )

Et s'il y a des feuilles vertes, pas grave..

Par contre, ce que je ne broie pas, c'est le laurier sauce : c'est un truc à foutre en l'air l'engin (le bois est très très dur ) : les petites branchettes vont avec leurs feuilles, pailler les allées du potager, ce qui garde bien l'humidité à la saison ; les gros morceaux sèchent en attendant le poêle !

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13456
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Chichinette 11 » 30 oct. 2015, 20:12

Dans ce cas, ce n'est pas du BRF, c'est du broyât ou du paillage mais quelle importance ?
Par contre, ce que je ne broie pas, c'est le laurier sauce : c'est un truc à foutre en l'air l'engin (le bois est très très dur ) : les petites branchettes vont avec leurs feuilles, pailler les allées du potager, ce qui garde bien l'humidité à la saison ; les gros morceaux sèchent en attendant le poêle !
:?: Tu m'en bouches un coin. J'ai broyé à maintes reprises du Laurier sauce et n'ai jamais trouvé qu'il était plus dur qu'autre chose http://site.voila.fr/jardinesque/Semi-laids/ic43.gif

Marie_May
Administrateur
Messages : 14463
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Marie_May » 31 oct. 2015, 00:01

Mmmm... du laurier broyé.... ça doit sentir bon dans ton potager!

plumee
Confirmé
Messages : 15442
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par plumee » 31 oct. 2015, 06:18

Dans ce cas, ce n'est pas du BRF, c'est du broyât ou du paillage mais quelle importance ?
Tu as raison sur le "ce n'est pas du BRF".
Cependant, je pense qu'il est important de respecter l'utilisation des termes.
Enfin, pour ma part, je préfère la respecter.
Exemple: le broyat vendu en jardinerie sous le terme "BRF" peut porter à confusion.

Rappel (ce que JE sais du BRF)
Le BRF est l'appellation d'une méthode rigoureuse d'aggradation des sols, à partir de végétal frais broyé.
Je l'ai rappelé souvent mais je le redis ici.
Elle est née au Canada dans les années 70.
Ce n'est pas simplement, un broyat frais ou pas qu'on épand et picétout (ce qui a une grande valeur aussi), genre paillage dans les massifs urbains.

Méthode à respecter scrupuleusement
si on dit qu'on fait du BRF, sinon, je pense qu'il vaut mieux dire "broyat" tout court.

- broyat , dans les deux mois à partir de la coupe, de rameaux frais (de préférence pas trop de résineux, pas plus de 10 à 20%
et dimension pas plus de 7cm))
- épandu à l'automne, dans les 48 heures, sur un sol propre mais non travaillé.
- Pas plus de 3 ou 4cm. Un phénomène mycologique va se développer …si l'hiver est humide! Car ici, ce n'est pas toujours le cas. Et alors on n'a pas de champignons mais du petit bois bien sec pour le feu!
- A la reprise de la végétation, incorporation superficielle à la griffe, sur environ 10cm.

* NB:Première année: défaut d'azote donc culture uniquement de plantes qui en apportent: les légumineuses.

*Durée d'effet: 3 ou 4 ans, après, on recommence.

Le BRF est actuellement remis en cause.
Comme tout ce qui est nouveau et provoque un engouement!
Sans doute à juste titre, dans certaines conditions… Moi, pas assez calée pour savoir et la flemme de chercher.
Je crois juste savoir qu'il est n'est pas adapté à tous les sols mais va bien pour les terres légères.
Et hop, en partance pour les vérifications……sans moi. :roll: :P

Claude
Administrateur
Messages : 24985
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Claude » 31 oct. 2015, 09:23

PluMeTTe. Merci pour cette belle remise au point.
J'ai souvent employé le mot BRF alors que —je m'en rends compte— j'utilisais du broyat fait tout au long de l'année comme paillage ou mulch. Ceux qui sont comme moi ont donc manqué un détail important, et certains continuent à parler de BRF alors qu'ils ne devraient pas. Petite remarque qui montre l'usure que nous faisons souvent subir aux mots et aux concepts. :cry:



En ce qui concerne le laurier, il me semble qu'il faille ne pas l'incorporer dans nos broyats divers car il contient un insecticide qui peut/pourrait avoir un effet néfaste sur les animalcules qui enrichissent le sol. En attendant un retour d'expérience de gens compétents…… :mrgreen: :ugeek:



Volubilis, les broyeurs à "turbine" découpent les branchasses en petits tronçons, gros comme des phalanges, qui se transforment trop lentement, en effet.
C'est la raison pour laquelle je préfère les broyeurs à disque rotatif muni de "couteaux"   qui font plus dans la dentelle.   :D Qui confettisent, qui pulvérisent, qui éduisent en purée, qui déchiquettent, qui sciurisent, qui atomisent façon puzzle…

plumee
Confirmé
Messages : 15442
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par plumee » 31 oct. 2015, 09:30

J'ai souvent employé le mot BRF alors que j'utilisais du broyat fait tout au long de l'année comme paillage ou mulch. Ceux qui sont comme moi ont donc manqué un détail important, et certains continuent cependant de parler de BRF alors qu'ils ne devraient pas. Petit détail qui montre l'usure que nous faisons subir aux mots et aux concepts. :cry:
Vu qu'il y a "bois, rameau et fragmenté" dans les deux cas, la dénomination porte à confusion et donc il est plus que compréhensible de la faire.
Il aurait fallu trouver quelque chose de plus clair, qui rajoute la notion de méthode et de vivant.
A d'autres!
En ce qui concerne le laurier, il me semble qu'il faille ne pas l'incorporer dans nos broyats divers car il contient un insecticide qui peut/pourrait avoir un effet néfaste sur les animalcules qui enrichissent le sol. En attendant un retour d'expérience de gens compétents…… :mrgreen: :ugeek:
Chez ma copine Mijo: toutes les années, ils broient leur haie de laurier cerise, l'épandent sur le sol à l'automne, eux et leurs légumes s'en portent très bien!
Maintenant, peut-être que leur sol le leur permet, va savoir…

Marie_May
Administrateur
Messages : 14463
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Marie_May » 31 oct. 2015, 09:51

On a souvent parlé de cette confusion, explicité, rétabli la différence, ici et ailleurs, et pourtant, on continue à confusionner...

plumee
Confirmé
Messages : 15442
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par plumee » 31 oct. 2015, 18:13

On a souvent parlé de cette confusion, explicité, rétabli la différence, ici et ailleurs, et pourtant, on continue à confusionner...
Tant que la confusion s'arrête là……… :lol:

jac11
Confirmé
Messages : 1937
Enregistré le : 15 août 2013, 10:27
Localisation : aude minervois zone 8 3\4

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par jac11 » 31 oct. 2015, 20:19

Quand les tontons flingueurs s'en mêlent les " branchasses" sont dézingués :lol: :lol: :lol:

Volubilis
Confirmé
Messages : 2067
Enregistré le : 19 déc. 2013, 07:40
Localisation : Bègles, Gironde, France

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Volubilis » 01 nov. 2015, 11:32

Pas d'accord !

Bois raméal fragmenté = BRF
moi je fragmente du bois de rameau que je viens de couper, du bois frais.
Donc je fais du BRF

Après, la technique pour l'utiliser, c'est autre chose, à mon sens :

- soit il est broyé menu ( chips wood des anglais) comme des chips (ou des confettis , oui Claude ! ) , soit il est broyé grossier comme des morceaux de sucre, selon le type de broyeur.
- soit on l'entasse et il se composte
- soit on le répand, et en quelle épaisseur
- soit on l'incorpore ou pas et avec quel instrument

- et toutes ces opérations, à quelle saison on les fait...

Petite précision concernant les résineux : ils contiennent des terpènes, des polyphénols et des alcaloïdes qui sont anti-germinatifs...

Marie_May
Administrateur
Messages : 14463
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Marie_May » 01 nov. 2015, 14:57

Le brf, c'est une technique d'enrichissement de la terre (pas seulement une technique de coupe). Le bois doit être raméal, d'accord, et fragmenté, d'accord. Mais il doit être coupé à certains moments de l'année, entre octobre-novembre et février-mars - à la louche. Il doit être rapidement incorporé à la surface du sol par un léger griffage. Si on doit garder le brf un certain temps, il ne faut pas l'entasser, sous peine de faire chauffer la matière, ce qui est nuisible. LA MEILLEURE ÉPOQUE POUR L'ÉPANDAGE EST L'AUTOMNE POUR ÉVITER LA FAIM D'AZOTE AU MOMENT DES SEMIS. LE BRF FRAIS EST PLUS EFFICACE QUE LE BRF COMPOSTÉ. LE MÉLANGE D'ESSENCE EST PRÉFÉRABLE À UN BRF MONOSPÉCIFIQUE.

Le mulch qu'on trouve en magasin, écorce etc., n'est ni un broyat ni du brf. C'est de la matière morte qui n'a pas du tout l'effet en profondeur du brf. C'est un protecteur, une couverture du sol, pas un amendement. Le brf très fin (genre sciure) s'intègre vite à la terre, mais gare à la faim d'azote. Les chips (genre morceaux de sucre) de brf sont à cet égard moins problématiques.


Voilà un très court résumé du petit bouquin de Jacky Dupety qui a introduit cette technique en France. Si vous voulez savoir comment ça fonctionne, il coûte 15€ aux Editions du Terran et peut être emprunté en bibliothèque.

Volubilis
Confirmé
Messages : 2067
Enregistré le : 19 déc. 2013, 07:40
Localisation : Bègles, Gironde, France

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Volubilis » 02 nov. 2015, 07:42

Je ne vois pas les choses sous cet angle.

Pour moi le BRF c'est un matériau, qui requiert certaines qualités pour obtenir l'appellation :
- fraicheur des rameaux lors du broyage
- diamètre maxi des rameaux

Ensuite, les techniques d'utilisations du BRF en question, c'est autre chose...

Je souscris plutôt à la définition de wiki :

"Le bois raméal fragmenté, ou bois raméaux fragmentés (BRF), est un mélange non composté de résidus de broyage (fragmentation) de rameaux de bois (branches).
Par extension, le terme désigne aussi une technique de culture agricole imaginée au Canada qui, par l'introduction du broyat dans la couche supérieure du sol ou en paillis, cherche à recréer un sol riche, aéré et riche en micro-organismes, comme on en trouve souvent en forêt. Le BRF favorise en effet la pédogenèse nécessaire à la création de l'humus.
Son utilisation peut avantager l'agriculture de type biologique ou dans une agriculture de protection. Il est aussi parfois utilisé en jardinage, à partir des tailles de haies par exemple.
Le BRF sert principalement à réinstaller l'activité biologique mise à mal par le travail du sol (labour) qui détruit le lieu de vie des habitants du sol (pédofaune) en le bouleversant et le mettant à nu. On incorpore pour cela le BRF en surface (0 à 4 cm, voire jusqu'à 20 cm ou plus sur un sol très dégradé), puis les vers de terre se nourrissent de la cellulose pendant que les champignons dégradent la lignine."

(c'est moi qui ai colorisé "par extension " )

et je trouve ce qu'en dit Terre vivante très juste : http://www.terrevivante.org/247-mieux-q ... mente-.htm
notamment:
"En fait, tout se passe comme si on reproduisait, en les accélérant, les processus en œuvre dans la formation de l’humus forestier. Les bois raméaux, extrémités des branches des arbres de diamètre inférieur à 8 cm, concentrent 80 % de tous les nutriments des arbres. La plupart de ces nutriments sont assez facilement dégradables. L’un d’eux, la lignine – matériau carboné qui assure la rigidité et la durabilité du bois – l’est beaucoup moins. Mais dans les petits rameaux, elle n’a pas encore acquis la stabilité qu’elle acquiert dans les plus grosses branches. Au contact du sol, après broyage des rameaux, cette lignine est rapidement attaquée par une famille de champignons, les basidiomycètes du sol, également appelés "pourriture blanche". Cette déconstruction de la lignine stimule considérablement la vie du sol en provoquant toute une série de transformations et elle produit de grandes quantités d’humus. L’utilisation directe des BRF permet de faire l’économie du processus du compostage, avec une efficacité supérieure puisqu’il n’y a ni montée en température, ni perte d’éléments. "

Marie_May
Administrateur
Messages : 14463
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Marie_May » 02 nov. 2015, 10:38

Par extension, Volubilis,... je ne trouve pas. Même si c'est Wiki qui le dit.
Parce que tout de même, si on veut que le brf joue son rôle intégral qui n'a rien d'une extension, il faut l'utiliser comme il faut, le couper au bon moment - et pas toute l'année - et l'enfouir aussi au bon moment.
Sinon, comme on disait au début, c'est un simple broyat de bois raméal frais. C'est d'ailleurs comme ça que j'utilise le mien, et toi aussi, je crois.

Si on veut comprendre nos pratiques, il y a des distinctions à faire entre mulch, paillage, broyat et brf. Les trois premiers sont mis en couverture. Le dernier est utilisé en amendement.
A part ça - mais c'est important pour qu'on se comprenne - je suis d'accord sur tout le reste.

Claire
Confirmé
Messages : 3627
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Claire » 25 déc. 2015, 09:11

C'est très bien de connaître le mot exact et l'employer à bon escient, mais là, à chaque fois, il y a contradiction. Donc, je broie, je ne connais pas le nom de ce qui sort, je l'appelle broyat et le dépose sur mes carrés sans l'incorporer. Le surplus va sur le tas de compost. Ça me va bien :mrgreen:
Modifié en dernier par Claire le 25 déc. 2015, 18:37, modifié 1 fois.

Claude
Administrateur
Messages : 24985
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Claude » 25 déc. 2015, 11:48

Bien vu.

C'est tout de la matière organique ……… :D

Claire
Confirmé
Messages : 3627
Enregistré le : 02 août 2013, 09:40
Localisation : Sarthe Est limite Perche Zone 8

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Claire » 25 déc. 2015, 18:38

Ouala !

ege
Confirmé
Messages : 6348
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par ege » 26 déc. 2015, 17:22

slt,

j'ai un peu de temps, alors je parcours un peu le site et je picore les infos.

autre usage du BRF: j'en ai une bonne couche dans mon atelier.
y avait de la terre battue, ça faisait de la poussière et, à un endroit une petite remontée d'humidité, une évacuation d'eau usée passait par là et en cas de grosse évacuation + grosses pluies, le tout cumulé, ben ça refoulait un peu.

un pote élagueur passait par là, il avait une coupe de platanes sur la RN 86, pas loin d'ici. Me suis fait ramenter une remorque (environ 400-500 kg) de branches broyées avec son super engin; l'ai épandu dans l'atelier, ça fait 15 ans, et il y est toujours.

résultat, plus de poussière quand je passe de l'atelier à la buanderie, plus de remontée d'humidité.

autre résultat: je parsème sur le seuil de la buanderie des petits morceaux de bois que je rebalaye vers l'atelier (ou que Jigé rebalayes!!)

par contre the big problem, c'est quand je fais tomber une p....ain de vis, un Ndddbdm de ressort, :P

jac11
Confirmé
Messages : 1937
Enregistré le : 15 août 2013, 10:27
Localisation : aude minervois zone 8 3\4

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par jac11 » 26 déc. 2015, 17:35

et l'embout magnétique de la visseuse ,c'est fait pour les chiens? :lol: bon c'est sur que tu remontes des tas de trucs que tu te serais bien passé mais parfois !!!!!surprise

ege
Confirmé
Messages : 6348
Enregistré le : 08 juil. 2015, 17:13
Localisation : vallée du Rhône, Vivarais, Ardèche, près de Tournon alias Tornon, Occitanie

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par ege » 26 déc. 2015, 17:40

rigoles pas, j'y ai pensé, j'ai un gros aimant, piqué sur un haut parleur de baffles, monté sur une ficelle, que je peux balader près du sol!!

par contre, pour l'alu, j'ai encore rien trouvé!!

jac11
Confirmé
Messages : 1937
Enregistré le : 15 août 2013, 10:27
Localisation : aude minervois zone 8 3\4

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par jac11 » 26 déc. 2015, 17:52

pour les bout d'alu preferer les chaussures de sécurité aux tongs :mrgreen:

Claude
Administrateur
Messages : 24985
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Claude » 27 déc. 2015, 10:11

ege a écrit :
……………

autre résultat: je parsème sur le seuil de la buanderie des petits morceaux de bois que je rebalaye vers l'atelier (ou que Jigé rebalayes!!)

par contre the big problem, c'est quand je fais tomber une p....ain de vis, un Ndddbdm de ressort, :P
C'est pour ça que je garde au moins un gros haut-parleur (venant des entrailles d'une enceinte de salon) que je dépiaute pour disposer à mon gré du gros aimant qui s'y trouve.
Le dit-aimant aimant capturer les clous, vis, boulons et ferrailles tombés par terre.

herran
Confirmé
Messages : 452
Enregistré le : 26 sept. 2013, 19:37
Localisation : Gers (quart NE)

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par herran » 02 janv. 2016, 21:57

J'ai tendance à utiliser le brf semi-composté
http://jardinsvivaces-livegardens.com/n ... sol-vivant

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 13456
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Chichinette 11 » 06 janv. 2016, 14:19

Je viens de lire le lien que tu as donné.
Jacques Hébert, c'est bien le "pape" du BRF ?

Dans ce lien il y a quelque chose qui m'intrigue :
Il s’agit là d’un compost pur qui va se bonifier avec le temps si on conserve une application permanente d’un mulch de BRF Feuillu.
Il a changé d'avis ? Le BRF n'est plus exclusivement obtenu de l'automne à l'hiver ? Maintenant il considère qu'on peut en faire même au printemps et en été ?

Quoi qu'il en soit, ça me laisse doucement rêveuse. Je me plains de ne pas avoir de caducs ou si peu mais en plus, imaginer des repousses de brindilles bien vertes et pleines de sève dans ce bled où il n'a plu que 400 mm en 2015, c'est illusoire. Du moins, c'est un cercle vicieux : si tu as du BRF tu obtiens de jolies pousses pour faire du BRF mais si tu n'as pas de BRF, tu n'obtiens rien http://i.les-forums.com/ic/ic47.gif

Claude
Administrateur
Messages : 24985
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: brf et ligustrum-pourquoi pas?

Message par Claude » 06 janv. 2016, 23:23

Pas facile d'entrer dans un cycle vertueux.

Répondre