Au cinéma, hier soir

l'actualité, les projets, les envies, bref tout ce dont vous avez envie de parler !
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum s'efforceront de supprimer ou éditer tous les messages à caractère répréhensible aussi rapidement que possible. Toutefois, il leur est impossible de passer en revue tous les messages. Vous admettrez donc que tous les messages postés sur ce forum expriment la vue et opinion de leurs auteurs respectifs, et non celles des modérateurs ou des administrateurs (excepté des messages postés par eux-mêmes) et par conséquent qu'ils ne peuvent pas être tenus pour responsables des discussions.
Répondre
Marc
Modérateur
Messages : 4259
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: Au cinéma, hier soir

Message par Marc » 24 oct. 2022, 15:00

voilà un thème qui passe vraiment au-dessus de ce qu'à évoqué le film De son vivant.
Plan 75, film récent, si tu as regardé la bande annonce Claude, n'a pas grand chose à voir avec Soleil vert...Mais la bande-annonce ne montre pas grand chose.
la culture japonaise sur la notion de vie et de mort est très différente de l'occident. Sans doute qu'en Asie, la mort n'est pas du tout regardée de la même façon.

Merci Muscardine de partager ton opinion et ton expérience sur ce bénévolat. Soins palliatifs, gériatrie, ne sont pas répandus en France, tout au moins au-delà des EHPAD, mais bon, c'est l'idée que j'en ai.
Je sais que c'est une préoccupation récente. Donc, comment le personnel, même bénévole, est-il formé actuellement ? ton expérience, ce qui t'attire vers ce type de relation à la fin de vie est-elle ton seule "support" ou a t)il fallu être formé pour pratiquer ?

Ce que je remarque, toujours dans le film de Bercot, c'est l'intense relation qui se tisse entre les membres du personnel qui "crachent" leur souffrance de certaines expériences "dures" et jouent avec les malades une partition qui les emmènent parfois très loin....

Muscardine
Confirmé
Messages : 2153
Enregistré le : 02 sept. 2013, 15:09
Localisation : Ariège

Re: Au cinéma, hier soir

Message par Muscardine » 25 oct. 2022, 10:00

Les équipes de soins palliatifs interviennent dans les hôpitaux, les Ehpad et les équipes mobiles interviennent aussi à domicile.
Malheureusement ils ne sont pas suffisamment développés et aussi ... font peur.
Les équipes sont formées bien sûr, alors que le personnel soignant "courant" ne l'est pas, juste quelques heures dans toute leur formation.

Les bénévoles aussi sont formés, c'est nécessaire, chez nous cela se passe un jour par mois sur 9 mois.
Ensuite quand on accompagne on nous propose des formations continues 1 à 2 fois par an. C'est très riche en enseignements et partages.
Nous avons aussi des groupes de paroles une fois par mois.
J'interviens en Ehpad, pas que pour la fin de vie mais aussi pour les personnes seules ou "en crise". J'admire le travail des soignants, ils sont à effectif plus que réduit et eux, même s'ils en ont envie, n'ont pas le temps d'être à l'écoute résidents comme les bénévoles.

Je suis en train de lire un livre de Christophe Fauré "Accompagner un proche en fin de vie" (Poche, 7.20 €), très accessible et qui répond à beaucoup de questions que l'on se pose tous. Il explique les soins palliatifs, l'euthanasie, le médical et l'accompagnement.

Claude
Administrateur
Messages : 26121
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Au cinéma, hier soir

Message par Claude » 25 oct. 2022, 14:30

Ai revu Le Salaire de la Peur sur Arte.
Je suis resté scotché en découvrant des détails absents de ma mémoire. Peut-être avais-je regardé, il y a des dizaines d’années, une version plus courte !?
Puis j’ai apprécié le docu qui suivit consacré à Ivo Livi.

Marc
Modérateur
Messages : 4259
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: Au cinéma, hier soir

Message par Marc » 25 oct. 2022, 19:07

Muscardine a écrit :
25 oct. 2022, 10:00
Les équipes de soins palliatifs interviennent dans les hôpitaux, les Ehpad et les équipes mobiles interviennent aussi à domicile.
Malheureusement ils ne sont pas suffisamment développés et aussi ... font peur.
Les équipes sont formées bien sûr, alors que le personnel soignant "courant" ne l'est pas, juste quelques heures dans toute leur formation.

Les bénévoles aussi sont formés, c'est nécessaire, chez nous cela se passe un jour par mois sur 9 mois.
Ensuite quand on accompagne on nous propose des formations continues 1 à 2 fois par an. C'est très riche en enseignements et partages.
Nous avons aussi des groupes de paroles une fois par mois.
J'interviens en Ehpad, pas que pour la fin de vie mais aussi pour les personnes seules ou "en crise". J'admire le travail des soignants, ils sont à effectif plus que réduit et eux, même s'ils en ont envie, n'ont pas le temps d'être à l'écoute résidents comme les bénévoles.

Je suis en train de lire un livre de Christophe Fauré "Accompagner un proche en fin de vie" (Poche, 7.20 €), très accessible et qui répond à beaucoup de questions que l'on se pose tous. Il explique les soins palliatifs, l'euthanasie, le médical et l'accompagnement.
merci beaucoup Muscardine de tes explications, je trouve formidable la démarche d'aide. Je savais déjà, pour en avoir parlé avec mon propre médecin et aussi un acupuncteur et des infirmiers, que la formation du personnel soignant est quasi nulle, en précisant qu'au-delà, la fin de vie demande un véritable professionnalisme et malheureusement, il y a des médecins qui sont réticents. À ça il faut ajouter un manque généralisé dans les hôpitaux. Nous avons un immense retard en France.

Répondre