Chez Plumee, jardin toutes manières

Nos carnets de jardin
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12620
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par Chichinette 11 » 06 sept. 2013, 23:20

Je vous ai mis une explication pour faire le même genre de chose sur ce forum, dans "technique"
là -> http://ecolighting.fr/leradeau/viewtopic.php?f=4&t=146

plumee jacotte
Confirmé
Messages : 142
Enregistré le : 08 août 2013, 10:54

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee jacotte » 09 sept. 2013, 19:18

Mais comment donc fais-je pour ne pas arriver à lire plein de choses radeautesques? Et même d'écrire dans mon carnet? Pouh…………
Du coup, ma copine Modestine, s' avait émue et inquiétée. Ouf, elle m'a eue au bigophone.

Trèfle de digression.
Depuis deux jours, j'ai fait de belles récoltes de tomates, poivrons, aubergines… Et crotte! J'avais oublié de regarder mes zharicots à rame: Saint-Fiacre et Cerise du Dauphiné, qui, du coup, avaient pris de la panse. Un plein panier… Rien que d'imaginer l'épisode stérilisation me faisait ronchonner du dedans. Bon, tant pis, tais toi donc, Sainte Andouille, et metoizy. Je mets la suite à la cuisine.

Pour le reste, après avoir stérilisé mes zharicots et pas digéré les deux heures d'ébullition, je décide de faire une ratatouille vapeur au vitaliseur de Marion.
35mn. Je mets la suite à la cuisine.

Au jardin, ayé, c'est l'automne. 8° ce matin sous abri et 29mm de pluie le vikène. La dernière sécheresse + chaleur a ratatiné mes beaux plants de concombres. Je vais pouvoir enfin essayer de nouveaux quelques brocolis?

Les poireaux SEMBLENT avoir échappé à la mineuse :P :P :P Mon explication: cette cochonnerie de mouche pond en mars. Deuxième nichée en août. Or, en mars, gelées, gelées, gelées. Pas de ponte, donc pas de deuxième nichée. Et toc. Est-ce pareil chez vous?
Ils pètent la forme au milieu des copains fraisiers.

La campagnolerie m'a séché un gros plant de dahlia, un de courgette et un plant de blette . Il n'en restait qu'un toupet sortant du trou. Pourtant nos minous s'en occupent vilain…
MMay, ton dahlia Bishop est superbe.

J'aime ce jardin d'automne avec les volubilis dans les haricots à rame, zut j'ai oublié le nom (genre épinard très haut……), la vigne. Et les amaranthes par ci par là. Et les blettes en montaison et la courge aventurière et mes physalis. Ces plants magnifiques que je pensais être des pubescents semblent être autre chose et me font des fruits comme des grosses cerises mais je ne reconnais pas le goût des peruviana… Les Floradianaises, vous pourrez en goûter, comme mon premier raisin framboise, le Concord qui commence à embaumer la terrasse.

Mais quand donc vais-je arriver à mettre des photos ici même??? Ah la la.

plumee jacotte
Confirmé
Messages : 142
Enregistré le : 08 août 2013, 10:54

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee jacotte » 09 sept. 2013, 19:20

Y'a-t-il un topic "conserves". J'ai cherché (mollement) mais pas trouvé… :oops:

antoinette
Confirmé
Messages : 1148
Enregistré le : 16 sept. 2013, 14:47

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par antoinette » 19 sept. 2013, 12:33

bonjour plumee
j'ai vue que tu as dans ton jardin la berce du caucasse
chez nous en BELGIQUE ont essayent de la faire partir
c'est une belle plante mais toxique et provoque de grave brulure
au début de l'été ont coupent tous les bords de fossé a cause de la berce et il y en a beaucoup par chez nous
voila une bonne journée a toi
Antoinette :D :D :D :lol: :lol: :lol:

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 25 sept. 2013, 15:54

Message par antoinette » 19 Sep 2013, 12:33
bonjour plumee
j'ai vue que tu as dans ton jardin la berce du caucasse
chez nous en BELGIQUE ont essayent de la faire partir
c'est une belle plante mais toxique et provoque de grave brulure
au début de l'été ont coupent tous les bords de fossé a cause de la berce et il y en a beaucoup par chez nous

Vi! Vi! Je connais la belle plante.
La photo n'est pas de mon jardin, c'est chez Mianne. Ceci dit, nous l'avons aussi ici, de ci de là. La connaissant, je la tiens à l'œil même si j'y suis insensible. Paraît que les côtes se mangent. Je crois avoir tenté jadis mais n'en ai pas gardé un souvenir impérissable…

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 25 sept. 2013, 16:24

Maintenant que le baptême de Floradiane ne m'occupe plus, que les récoltes de tomates et conserves se sont calmées, me revoilà enfin pour parler sérieusement de mes jardins.
Après deux années de deuils, la chute dans un trou de démotivation, me revoilà toute neuve et pleine d'énergie (relative!).


Les campagnols continuent leurs œuvres ou plutôt leurs désœuvres. Ils ont attaqué la planche de chicorées frisées déjà conséquentes. Nous avons dégagé des galeries (grand format) et installé deux pièges à taupe. L'un est en cuivre allongé, l'autre, comme une grosse mâchoire sans dents. Le lendemain, le piège long avait disparu. J'ai creusé autour du trou avec la bêche à rosier. Le piège avait été entraîné plus loin dans la galerie. Il y avait un énorme campagnol au bout, mort bien sûr.
Quand j'ai vu qu'il avait été attrapé par le bord de la mâchoire, ça m'a vraiment fait peine de penser à l'agonie de cette pauvre bête…
En dehors de leurs frasques, j'ai de l'amitié pour ces bêtes . Leur côté rustaud me plaît.

Dans quelques jours, je commence à vous raconter mes travaux d'automne avec la préparation du sol de diverses manières. J'attends que mon semis de moutarde soit photographiable. Comme il n'a pas plu depuis des lustres, je dois l'arroser tous les jours.

Petite mise en bouche:

- mon semis d'épinard semble vouloir réussir. Je l'ai soigneusement tassé après semis (en dansant sur une planche!), paillé légèrement et tenu bien humide, d'abord quelques jours sous de grandes cagettes au fond aéré (genre pour laitues ou choux-fleur). Et en utilisant du Ferramol dont j'aimerais bien me passer mais la limacerie est bien trop virulente chez moi. Elle m'avait déjà rabattu une bonne longueur de bébés plants.

- rabattu de quelques 30cm mes rosiers Rosa Rugosa dont les fruits étaient desséchés.

- repiqué en grand pot individuel mes boutures de vigne de deux ans: raisin Framboise Isabelle et Dattier de Saint-Vallier. Environ 8 prises sur 10.
En attendant leur mise en terre quand il fera moins chaud, ou alors au printemps.
En parlant de raisin: mon Framboise Concord sur ma terrasse est mûr. Isabelle (mon préféré) va suivre d'une semaine/10 jours et le Dattier commence à gonfler ses gros grains.
Il est très tardif et c'est bien agréable car on a du raisin quand il ne reste plus que l'Italia sur les étals.
Des boutures de Baco et de raisin rosé (nom ignoré) de cette année, attendent l'année prochaine à mi-ombre. Elles ont été plantées nombreuses dans un mélange de sable et de terreau. A tenir impérativement humide. Le mieux, c'est contre un mur Nord température et humidité sont plus constantes. Au bout d'un an, je les mets à mi-ombre sous mes noisetiers. En fin de saison, je les déplace plus au soleil.

- ce soir, je repique en godets des laitues Batavias, Gloire du Dauphiné, Grenobloise, et aussi des Cressonnettes Marocaines et des Romaine rouge d'hiver.
Pourquoi en godets et pas en terre? A cause des baveux. Quand les végétaux sont déjà bien développés, ça ne les intéressent plus. Enfin, pas tous, parce que ma dernière raie de haricots s'est fait miter les feuilles par la jeune génération d'escargots. Du coup, elle a décidé d'arrêter la production. Enfin…je pense.

muscari
Confirmé
Messages : 1749
Enregistré le : 02 août 2013, 08:32

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par muscari » 25 sept. 2013, 16:54

si tu veux piéger et tuer net et proprement les campagnols il te faut un ou des pièges topcat, très efficaces, j'en ai eu l'usage, et Mr Le lezard aussi me semble-t-il. Très efficace mais pas sélectif, les taupes y passent sans distinction.

http://www.topcat.ch/Beschreibung-1_1-2.html

Je ne les tue plus, je laisse faire la nature et tant pis pour les pertes http://smileys.sur-la-toile.com/reposit ... s/0015.gif

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 27 sept. 2013, 17:36

Je ne les tuais plus non plus, au nom du dicton de Modestine: "Il faut bien que tout le monde vive".

Mais là…sachant que la pollution campagnolesque, comme pour la production des fraisiers, se fait sur trois années. La seconde étant la plus productive…euh, destructrice.
Nous sommes manifestement en année 1.
Encore ce matin, un plant de courge Longue de Nice, qui couvrait vaillamment ses 10m2 et portait plein de fruits, s'est fait zigouiller. Dans ce potager, les courges, c'est fini et ni ni ni.
Sur la Longue de Nice, j' ai récolté une poignée de fleurs mâles, quatre ou cinq femelles fleuries ou en voie de l'être et trois petites courgettes presque honorables.
Et bientôt à côté, deux mini courges bleues pas mûres car plant boulotté itou.
Côté chicorées, sur 50 plants, il doit en rester tout juste la moitié dont la moitié sont recroquevillés car sans doute que leur terrain est miné.
Je veux bien que ces gougnafiers prélèvent leur dîme, mais me sucrer la majorité de mes cultures, noun di diou, ça va chauffer! :twisted:

antoine11
Confirmé
Messages : 351
Enregistré le : 12 août 2013, 10:12
Localisation : montagne noire Audoise

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par antoine11 » 29 sept. 2013, 15:14

j'ai eu une fois une pullulation de campagnols, une fois seulement en 25 ans sur ce terrain, je ne peux donc pas trop me plaindre, mais quels dégâts ils avaient faits!

Depuis, je sais qu'il y en a, mais peu, donc dégâts négligeables.
la régulation naturelle a l'air de fonctionner...
@

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 02 oct. 2013, 11:48

PRÉPARATION DU SOL automnale
Reprise en main du potager des poules
Dégager le pourtour

La terre ici est poreuse, pauvre et donc dévoreuse d'humus. Le climat semi-méditerranéen, plutôt sec et très venté n'arrange rien. Il faut sans arrêt sur le métier remettre de l'enrichissement, compostage, couverture ou engrais verts.On ne peut donc jamais laisser la terre à elle-même, sinon les sauvageonnes s’en emparent. L'expérience montre que la préparation d'automne est fondamentale. Ayant retrouvé motivation et énergie après trois années difficiles familialement parlant, je me sens donc bien partie pour commencer par le nettoyage des parties abandonnées à cette nature aussi rude, costaude et agrippée à son terroir que le sont les Ardéchois.

Aux endroits où la terre n’a pas été travaillée et arrosée, le sol est sec sur au moins 40cm (1mm de pluie en un mois de chaleur). Malgré cela, le tempérament aventureux - et disons le tout net, parfois un peu fada- plumesque ayant repris ses droits, ça me démange de commencer.
Celui de nos trois potagers, dit « des poules » (qui sont à côté dans leur résidence d’été), créé dans le pré, va entamer sa quatrième année. J’ai pour caractéristique de ne pouvoir attaquer un potager sans commencer par le contour. Or, pendant ces trois saisons, ce pourtour a servi d’entassement d’herbes indésirables. Résultat : diverses sauvageonnes en ont bien profité. Consoude, scabieuse, sauge des prés, et surtout une espèce d’herbe étoilée très gracieuse qui pousse en touffes couvre sol et qui se révèle être une sacrée cramponnée par ses racines fines, aussi solides que celles du chiendent. Les deux étant entremêlés, bonjour.
Je m’attends à une épreuve de force. Eh bien grande surprise, que nenni et au passage encore un apprentissage fortuit réjouissant.

Comme la bêche à dents (dans ma région d’origine, le Dauphiné, on disait la « triandine » malgré ses quatre dents), m’est pénible pour soulever les mottes, j’attaque au croc à fumier, un de mes outils préférés, car léger et efficace. Un bon coup sous la motte, puis je fais le tour et appuie sur le manche pour faire levier. Surtout ne pas se fatiguer. Et là, surprise, pas d’effort ! Beaucoup moins que lorsque la terre est mouillée. Je n’ai plus qu’à taper un peu la touffe sur le fer de mon croc et hop ! au tas ou bien –méthode ma copine Mijo- pendaison au grillage pour séchage complet. Ceci uniquement pour les cramponnées genre chiendent. Hyper efficace.
Ensuite cartons recouvert de galettes de paille.
Oui mais, me direz-vous, cette façon de faire favorise grandement les baveux et les campagnols. Certes. C’est un choix dicté par l’avancée en âge et les divers « détails » qui l’accompagnent. J’apprends la gestion et…l’acceptation depuis des années, l’important pour moi étant de continuer à jardiner le plus longtemps possible en économisant la bête au maximum. J’ai trouvé le moyen de décourager les baveux par les semis d’appétissantes en caissettes et godets, ainsi que la cueillette au point du jour. Cette année les campagnols et moi sommes sur le champ de bataille.
La suite ? J’ai laissé la grosse touffe de consoude pour usage ultérieur. Le chemin du pourtour devra la contourner ? Yes. Et là, me revient en mémoire cette magnifique expérimentation faite sur le tas et que j’avais baptisée « mini-parc Paradiso ». Ou l’art de jardiner sans savoir au départ où on va. Ça me chatouille, ça me chatouille…


(je ne comprends pas pourquoi l'ordre de mes photos pourtant traitées comme il faut, s'est inversé. Trop faim pour rectifier. A vous de lire à l'envers!
Fichiers joints
désherbcroc3.jpg
3. Frapper les racines sur le fer du croc pour enlever la terre
(1.06 Mio) Téléchargé 153 fois
désherbcroc-2.jpg
2. Passer en face et faire levier
(1.03 Mio) Téléchargé 154 fois
désherbcroc-1.jpg
1. Planter le croc à fumier sous la touffe
(1.11 Mio) Téléchargé 152 fois

Nicandra
Confirmé
Messages : 1015
Enregistré le : 08 sept. 2013, 20:02
Localisation : Le Lardin St Lazare Dordogne

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par Nicandra » 02 oct. 2013, 11:59

Bonjour Plumee

Tu aimes te fatiguer pour rien, on dirait!
Et la grelinette alors!
Fais t'en prêter une et tu comprendras!
Comme tu fais tu te plies, sans arrêt, en avant et tu tires sur tes lombaires sur le coté droit, en faisant levier.
C'est vrai, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, n'est-ce pas!! ;)

à+

xyla56
Administrateur
Messages : 4097
Enregistré le : 01 août 2013, 19:11
Localisation : ardèche

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par xyla56 » 02 oct. 2013, 13:35

le pire, c'est qu'elle en a une de grelinette :lol:

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 02 oct. 2013, 18:44

Bonjour Plumee
Tu aimes te fatiguer pour rien, on dirait!
Et la grelinette alors!
Fais t'en prêter une et tu comprendras!
Comme tu fais tu te plies, sans arrêt, en avant et tu tires sur tes lombaires sur le coté droit, en faisant levier.
C'est vrai, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, n'est-ce pas!! ;)
à+
Salut Nicandra,
Comme tu le dis si bien, pourquoi pas la grelinette? Surtout que, comme le sait Xyla, j'en ai une qui a beaucoup servi. Depuis bien trente cinq ans. J'ai la cinq dents, le plus ergonomique, d'après Mr Grelin père avec qui j'avais beaucoup discuté, mais aussi la plus lourde. J'avais fini par l'abandonner quand j'étais en état de fibromyalgie car même la soulever pour la déplacer me devenait difficile. Ensuite, jouer de la batterie avec les manches, pas question. On m'aurait enterrée!
Alors, je me suis intéressée au non travail du sol: compost de broussailles, puis BRF, puis méthode Soltner et Lespinasse.
Maintenant que je vais bien mieux, il m'arrive de la reprendre pour des espaces un peu plus grands. Dans le cas dont je parle, je doute que j'aurais pu soulever les touffes de la cramponnée avec les dents de la grelinette. Il aurait fallu agiter les manches comme on doit le faire et ça, pour moi, c'est un effort trop grand que de tenter ainsi le déracinage de grosses touffes. Dans ma manière de faire au croc à fumier, je n'ai pas du tout la sensation de fatiguer. Quand je fais levier, je ne vais qu'au bout de mon bras tendu, ça suffit pour décoller la mottasse. Quant à la position penchée, je penche surtout la tête car avec le temps et l'arthrose, le dos est devenu naturellement penché! :lol:
Ceci dit, chez Plumee, c'est un jour comme ça, un jour comme ci. Fonction de la forme, de l'humeur et de l'endroit où se trouvent les outils. Sur trois jardins, une cabanette et une cave éloignés les uns des autres, pentes inclues!

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 03 oct. 2013, 18:43

En ce qui concerne mon arrachage de mottasses d'herbe, aujourd'hui, pour voir, j'ai suivi les conseils de Nicandra et j'ai donc employé ma grelinette.

Déjà, le croc est bien plus léger à soulever. En utilisant bien le ballant de l'outil, je ne force pas du tout à le soulever et le lancer. Ni à m'en servir de levier. Je fais ça une seule fois pour crocheter une touffe.
La grelinette (j'ai donc la cinq dents) est plus lourde à soulever. Comme elle est large, elle me prend plusieurs touffes. Donc, dur à décoller car jouer de la batterie avec les manches, pour moi, maintenant c'est niet. J'ai donc tenté une autre méthode: planter la grelinette à 5cm chaque fois, plusieurs fois dans les deux sens. Donc chaque fois, soulever.

En plus, pour la basculer, comme je ne peux plus batterier, je m'en sers de levier avec une main car avec deux ça m'est plus difficile eh oui! Et donc, je me retrouve dans le même geste qu'avec mon croc.

Sachant que le meilleur outil est celui qui convient au jardinier, donc, je confirme que pour moi, la méthode que j'ai décrite plus haut est la meilleure. Mais je le répète: dans ma terre et les conditions climatiques actuelles (sec) et après un gros rhume (pour moi, pas pour les conditions climatiques).
NB: ces mottasses avaient poussé à travers un sol couvert, donc facilitant.

Marie_May
Administrateur
Messages : 13001
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par Marie_May » 03 oct. 2013, 23:39

Le seul reproche que je ferai à ma grelinette c'est d'être toujours ailleurs que là où on en a besoin. Dans un grand jardin, c'est agaçant...
Du coup j'en ai acheté une seconde à trois dents qui reste dans le petit jardin avec la serre. Au moins elle ne fait pas l'aller et retour entre les deux jardins.

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 04 oct. 2013, 15:40

Le seul reproche que je ferai à ma grelinette c'est d'être toujours ailleurs que là où on en a besoin
La mienne est de la même famille. Et tu as vu le lieu où j'officie… Quatre espaces grelinables sur bien 5000m2. En pente.
Il est vrai que je pense à une trois dents depuis un tit moment. Pour l'instant, ma foufourche à rosier peut faire.
Ma copine Eliette apprécie son engin trois dents qui tournent. Certains disent que ça fait une semelle…
Une semelle à chiendent?
Oui, je suis obsédée mais taïaut, j'ai attaqué encore plus le monstre. Je suis presque à bout d'un petit massif.

Claude
Administrateur
Messages : 20208
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par Claude » 04 oct. 2013, 17:39

20dioux !
Je possède une foultitude d'apparentés : outils, crayon, zapette, arrosoir, carnet de chèques,………

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 04 oct. 2013, 18:55

Carnet de chèques? Tu me l'envoies, que je l'essaie?

Trèfle de plaisanterie. Je remets ici ce que j'ai mis ailleurs:

Rosiers Floradiane. Eh ben, quoique j'en disais là-bas (plantation après la Ste-Catherine, fin octobre), ayé, ils sont plantés. Après avoir préparé le coin, je n'ai pas pu me retenir. J'ai fait bien attention à vider le pot sans toucher à la motte. J'ai déchiendenté (oui, là aussi!), creusé et fait un mélange de terre + sang/corne séchés + compost.
J'ai fait bien attention à vider le pot sans toucher à la motte. Comme je n'avais plus que deux rosiers sur quatre et que deux, c'est pas un nombre, j'en ai profité pour déplacer un bout de rosier rouge lui aussi, issu d'un nain qui a voulu, une fois mis en terre, se prendre pour un plus grand. Le pôvre! Il s'étiolait au milieu d'une mer de chiendent.
Arrosé à mort et voilà qu'il pleut!

Claude
Administrateur
Messages : 20208
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par Claude » 06 oct. 2013, 05:06

Quelle imprudence !  (je ne m'y connais pas du tout en matière de rosiers ; l'imprudence pour moi, c'est de m'approcher d'un rosier   :mrgreen: )

Je lui souhaite (et à toi aussi) un avenir florissant.

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par crepidule » 07 oct. 2013, 11:30

Pour les campagnols, depuis que j'ai des serpents, je n'ai plus de problèmes. En fait ici avec le climat frais et humide, ils adorent être sous les bâches agricoles noires que je pose sur les jachères. Quand je soulève une bâche je les voit se glisser dans les terriers des campagnols. Je dois leur fabriquer un abris de pierres et un petit bassin mais je n'en ai pas encore pris le temps. Peut être que tu pourrai essayer. Moi ce sont des couleuvres (merci Claude) et ils se font très discret, même si la première rencontre m'a fichu la frousse, je me suis habituéE et leurs services sont tellement grand que je ne vais m'en plaindre!

J'aimerai arriver à ta philosophie et ne pas forcer physiquement, j'y travaille et suis de plus en plus raisonnable mais il reste du travail!

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 07 oct. 2013, 17:39

Pour les campagnols, depuis que j'ai des serpents, je n'ai plus de problèmes.
Dans mon ancien jardin, j'avais une couleuvre. Elle avait pris l'habitude de prendre le soleil, juste à l'entrée, après le portillon. Chaque fois que j'entrais en courant, on se fichait mutuellement la frousse!
Ici, mon beau-fils en a aperçu une l'autre jour, effectivement, sous une bâche qui couvrait du bois. Bon, je m'en vas étudier la question. Pourquoi dis-tu "merci Claude"? Il fait un commerce? :lol:
NB: nous avons aussi cinq chats qui s'en occupent et notre nouveau chien, se fait un plaisir de creuser les galeries dans le pré, mais bon, le terrain couvre plus de 2 hectares…

crepidule
Confirmé
Messages : 470
Enregistré le : 05 août 2013, 22:46
Localisation : landelo, Centre Bretagne au pied des monts d'Arrée

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par crepidule » 07 oct. 2013, 20:14

c'est Claude qui me l'a identifié!

Claude
Administrateur
Messages : 20208
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par Claude » 07 oct. 2013, 21:17

crepidule a écrit :c'est Claude qui me l'a identifié!
À ta place je me méfierais de ce que dit le Claude !    :mrgreen:

Claude
Administrateur
Messages : 20208
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par Claude » 07 oct. 2013, 21:18

Plumee, tu te rappelles dans quel bouquin de Colette se trouve cette histoire de serpent ?
En cherchant j'ai trouvé un site que j'ai mentionné dans le sujet sur les livres ; http://supervielle.univers.free.fr/cole ... olette.htm

plumee
Confirmé
Messages : 12382
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: Chez Plumee, jardin toutes manières

Message par plumee » 08 oct. 2013, 18:47

Plumee, tu te rappelles dans quel bouquin de Colette se trouve cette histoire de serpent ?
Houlalalalala! Il me vient que c'est dans "La naissance du jour", mais vraiment, je ne sais pas pourquoi je dis ça! Je vais faire une tite recherche dans les livres que j'ai.

Répondre