potager: maladies et prédateurs

vermi-compost, engrais verts, basse-cour, pedo-faune, purins de plantes, biodynamie, permaculture, horticulture, arboriculture, maraîchage...
Règles du forum
Les modérateurs de ce forum supprimeront tout contenu de caractère illégal dès qu'il aura été porté à leur connaissance. Pour que les échanges soient fructueux et que l'ambiance reste conviviale, ils veilleront à ce que la liberté d'expression s'accorde avec le respect des personnes. Les opinions exprimées sont celles des auteurs respectifs, les modérateurs et administrateurs n'en seront pas tenus pour responsables (exceptés concernant les messages postés par eux-mêmes).
Marie_May
Administrateur
Messages : 13009
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marie_May » 06 juil. 2017, 11:05

Oui, les malheureux en souffrent. Ils blémissent, ils jaunissent, ils protestent en silence...
Photo,... oui j'essaierai de les photographier. Faut que je pense à prendre l'appareil, quand je vais au jardin le matin (7h) ou le soir (9h). Je sais pas si on les verra, d'autant que mes choux sont le matin à l'ombre des maïs. Je vais essayer.

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12622
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Chichinette 11 » 06 juil. 2017, 20:55

Ça ressemble un peu à ce genre là tes bestioles ?

http://i.imgur.com/VwjyORi.png

plumee
Confirmé
Messages : 12415
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par plumee » 16 oct. 2018, 08:49

En quelques jours, mes choux Westlandse Winter et choux kale, palmier et cavalier, ont été criblés de trous.
Je n'ai pas trouvé de chenilles et à peine quelques punaises noires et jaunes.
Mais kès donc encore que ça?

Bon, faudrait peut-être que je gratte au pied pour voir: bébés escargots (une année, ils m'avaient plumé des plants de haricots nains, en fin de saison justement)
? limaces?
chouxcriblés.jpg
(112.47 Kio) Téléchargé 231 fois

Marie_May
Administrateur
Messages : 13009
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marie_May » 16 oct. 2018, 23:30

Je m'aperçois que je ne t'avais pas répondu, Chichinette. Et ça m'étonne, parce que oui, c'est bien ça. Peut-être est-ce que j'ai cru "envoyer" mon message et qu'il est resté coincé....

Les punaises noires et jaunes font des dégâts notoires, Plumee.

plumee
Confirmé
Messages : 12415
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par plumee » 21 oct. 2018, 08:54

Je n'en ai pas vu. Ou alors elles sortent la nuit?
Sur un chou déco dans le même état chez Mijo, j'ai vu UNE chenille de piéride et picétout.
C'est quand même pas elle qui a fait tout le dégât…

Claude
Administrateur
Messages : 20239
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Claude » 22 oct. 2018, 19:21

A priori quand on en voit une, c'est qu' il y en a d'autres. ;)

Marie_May
Administrateur
Messages : 13009
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marie_May » 24 oct. 2018, 19:57

Tu es sûre que ce ne sont pas des loches ou des baveux ?

plumee
Confirmé
Messages : 12415
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par plumee » 04 sept. 2019, 22:07

Mildiou tomates

Posé une question à Jardin'enVie aujourd'hui:
troisième année de chaleur, troisième année où j'arrose par aspersion au sortir de la nuit, parfois juste
pour remplacer la rosée. Les deux dernières années, aucune trace de mildiou et cette année oui.

J'ai supposé que la différence était que, cette année, la chaleur arrivait beaucoup plus tôt dans la journée.
Donc, sur les feuilles mouillées, paf.
Mais Eric, de JVie, me dit que non: cette année, paraît que l'air est chargé d'une hygrométrie forte. :shock: :shock: :shock:
"Avec une chaleur et une sécheresse pareille, que j'ai dit, mais comment que ça se fait? ".
Paraîtrait que la grande chaleur à fait que les masses d'air en circulation se sont chargées d'humidité en passant au-dessus
des surfaces en eau et donc, selon les endroits, paf.
Même chose pour l'oïdium sur les cucurbes.
Je commence à comprendre pourquoi, malgré canicule et sécheresse, les prés ne sont pas aussi jaunes que les dernières années
et même, plein d'endroits ombrés sont restés verts.

Curiosité: en bas dans la vallée , ils ont cette année, beaucoup plus de rosée qu'à l'accoutumée.
Chez nous, sur le coteau, c'est exceptionnel en été.
Mais il est vrai que JVie est au bord du Rhône.

Marc
Modérateur
Messages : 1789
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marc » 07 sept. 2019, 21:38

Ça y est ! je retrouve ma messagerie et le carnet d'adresse !
Durant toute cette période de chaleur, j'ai arrosé par aspersion en début de nuit et avant l'aube j'ai pulvérisé de l'eau de pluie partout sur les feuillages, les arbres, l'herbe. Au matin juste après l'aurore, j'ai pu constater une vie intense dans le jardin, insectes de toutes sortes, des oiseaux par dizaines venaient dans les rangs de légumes, il en surgissait de partout. En plus ils venaient tous se baigner dans les bacs disposés çà et là, en hauteur et au sol pour les hérissons, lézards ...Les abeilles bourdons et guêpes venaient boire aussi...j'arrosais ainsi tous les trois ou quatre jours (1000 l sur un peu moins de 900m2) mais je pulvérisais tous les jours avant l'aube. Pas vu l'ombre d'une maladie sur les végétaux.
Actuellement, il fait toujours aussi sec, mais je pulvérise plus tard, à l'aube. C'est indispensable à mon avis. Bien évidemment, j'arrosais au pied en plus pour les "soiffardes".
Pour l'hygrométrie, je ne suis pas d'accord du tout, actuellement, ni serain, ni rosée, un taux qui tourne autour de 40% et moins, il suffit de faire un tour en forêt et d'observer la canopée et les sous-bois, il y a des arbres qui meurent.
Demain matin, je vais encore pulvériser 20/30 litres d'eau de pluie (que j'avais conservée pour cet usage) dans tout le jardin et peut-être devrais-je faire de l'aspersion demain soir, mais en moindre quantité.
j'en conclus que pour les mois et les saisons qui viennent il v falloir modifier complètement les techniques de jardinages -tout imaginant qu'il peut y avoir des saisons très pluvieuses....il faut s'attendre à tout !
Je vais stocker l'eau des lessives pour arroser les arbres au pied, tout l'hiver y compris dès lors qu'il ne gèle pas, j'arroserais par pompages successifs.

Marie_May
Administrateur
Messages : 13009
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marie_May » 14 sept. 2019, 09:55

Comme toujours, cette affaire d'hydrométrie dépend du coin où on se trouve le jardin. Comment comparer l'hydrométrie dans le jardin de Plumee et dans celui de Marc ou de Chichinette ?

Marc
Modérateur
Messages : 1789
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marc » 14 sept. 2019, 20:15

Un jardin qui se situe dans des fonds de vallée va forcément bénéficier de fraîcheur , en principe. Mais tout dépend également de la composition du sol en surface et en profondeur. D'autre part, l'exposition par rapport à la course du soleil, les moments d'ensoleillement, les ombrages jouent un rôle déterminant.
Chez moi, mon jardin se situe plutôt en hauteur, un peu face est/nord-est, une autre partie est face sud-est. Il y a de l'ombre (arbres) en début d'après-midi, la moitié du jardin se trouve à l'ombre à partir de 15-16 h en plein été. Il faut donc que je privilégie en arrosage, paillage la partie la plus ensoleillée. Les couchers de soleil sont donc plus rapides, derrière ce que je pourrais appeler un mamelon. Quant au sol, argilo-calcaire -très calcaire- -et un peu sableux par endroits. J'ai donc intérêt en automne à amender le sol avec de la paille, du foin, du BRF en même temps que le compost. Et en été, pailler au maximum pour conserver l'humidité.
Mais avec le climat que nous avons, ce n'est pas toujours suffisant. D'où ma façon d'arroser la nuit et de pulvériser e l''eau sur les feuillages. C'est grâce à cela que mon jardin a pu résister à la canicule et à la sécheresse (loin d'être terminée bien au contraire). Il va falloir rivaliser d'imagination pour la prochaine saison (encore que ! il est très possible que nous ayons une saison très pluvieuse !), je n'ai pas encore le calendrier biodynamique 2020..
Globalement, je pense être sur la bonne voie en observant les insectes, les oiseaux et autres petits mammifères...et pourtant, je suis entouré de champs à culture intensive... La résistance, oui, elle a ses limites lorsque l'on est seul...

plumee
Confirmé
Messages : 12415
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par plumee » 21 oct. 2019, 06:15

Il va falloir rivaliser d'imagination pour la prochaine saison (encore que ! il est très possible que nous ayons une saison très pluvieuse !), je n'ai pas encore le calendrier biodynamique 2020..
Oui, il va falloir être inventifs.
Quand tu as ton calendier, tu nous le passes?
As-tu observé qu'il était fiable?

En matière de lutte contre les baveux, j'ai entendu ou vu (radio? télé?) une nouvelle méthode
de lutte contre les limaces, appliquées par des agriculteurs.
En même temps que la culture de ce qu'ils veulent récolter, ils sèment une plante qu'adorent
les baveux! Comme ça, ils fichent la paix aux autres.
Il paraîtrait que la limace apporterait du bien au sol…Aaaah?
Donc, en leur donnant à manger ce qu' elles aiment, elles nous ficheraient la paix?
Dans cet esprit, je vais tenter les pièges à nourriture (épluchures, puisqu'elles aiment le végétal jeune ou fatigué) sous des tuiles.
Mais je me dis qu'en les engraissant, on les incite aussi à bien se reproduire, non?
Un mal pour un bien, ou un bien pour un mal?

Marc
Modérateur
Messages : 1789
Enregistré le : 02 août 2013, 18:14
Localisation : Touraine entre fromage de chèvre et vin de Chinon

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marc » 21 oct. 2019, 19:20

Je n'ai pas encore le calendrier.

Pas simple à interpréter. J'ai vu qu'il allait faire sec en en été, mais, je n'ai pas vu les pluies d'octobre....
La fiabilité est donc toute relative, vu que les indications sont produites pour toute la planète.....J'en suis encore à utiliser des méthodes hors biodynamie...j'apprends....

Je crois que la saison se prépare dès à présent. J'envisage de récupérer un tas de paille dans un état très avancé afin de couvrir les parcelles que je cultive. L’humification est importante et permet le stockage de l'eau dans le sol, protège la pédofaune et apporte des éléments cellulosiques importants. Mais, en établissant le plan 2020, il faut incorporer tout d'abord un engrais de fond. Le meilleur que je connaisse, en dehors des engrais verts que je n'ai jamais le temps de semer, je sème à la volée de la corne broyée (100 à 150 g/m2), plus un apport de compost "maison" pour les semis ou plantations plus exigeants. Je n'incorpore pas, je ne désherbe pratiquement pas.

J'ai aussi du BRF, mais pas suffisamment, je ne l'utilise donc que pour les parties du jardin très exposées au soleil. C'est très efficace, notamment pour les artichauts et les fraisiers.

Au printemps, j'ajoute de la cendre de bois (1 poignée au m2). Et c'est à cette période que je greline.
Je n'ai que peu de limaces et escargots, sauf en ce moment où l'humidité les a fait sortir de leur cache.
Les petits tas d'herbes, les tuiles peuvent effectivement les retrouver et s'ils deviennent trop gênant, les expédier ailleurs. Je crois qu'ils jouent un rôle très important dans un jardin comme ailleurs (comme les taupes), il ne s'agit pas de les tuer mais de canaliser le trop-plein. Supprimer un prédateur déséquilibre tout l'ensemble.

plumee
Confirmé
Messages : 12415
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par plumee » 27 oct. 2019, 06:07

J'ai écrit ça dans mon jardingo.
Non seulement, ces 8 laitues mais les 12 que j'avais repiquées dans une ligne de feus haricots dont j'avais juste ratiboisé les plantes. Pas une trace, là non plus.
Je suis très très très perplexe sur la conduite à tenir maintenant face à cette invasion de limaces.
Ah si! J'ai pensé, à y mettre nos deux poules, en protégeant ce qu'elles pourraient manger.
Je n'ai pas l'impression qu'elles mangent les limaces…
mais elle vont sans doute au moins manger les œufs, non?
Il est sûr que la couverture de foin + les grosses dernières pluies + une période de grande disette,
auront été les conditions parfaites pour la populace…
J'ai appris et lu que la limace a aussi une action bénéfique sur le sol.
A tel point qu'en matière de lutte, certains agriculteurs font un double semis:
la plante qu'ils veulent cultiver et une autre (genre engrais vert je crois) que les limaces aiment et vont dévorer avant les autres, les protégeant ainsi pendant leur fragile jeunesse.
Réflexion: si on nourrit bien ces dames, elles vont se reproduire à tour de bras, non?
Je suppose qu'ensuite, les agric ne vont pas les ramasser pour les zigouiller…

Ça me fait marronner grave de penser que ces gougnafières risquent de manger toutes nos salades d'hiver. :(
Déjà, je vais planter celles qui me restent dans le grand potager où il semblerait que mes scaroles n'ont pas été (encore? :mrgreen: ) visitées.
J'ai vaguement cherché sur internet (mais pas sérieusement, trop fatigant pour moi) et j'ai trouvé ça,
au niveau de la lutte:
https://jardinage.ooreka.fr/fiche/voir/ ... -escargots

plumee
Confirmé
Messages : 12415
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par plumee » 02 févr. 2020, 12:08

Jigé, Mme Ege, a un souci:
leurs voisins se plaignent que leur minette a attrapé un rat près du compost des Ege's
qui touche leur clôture.
Or, ON dit de ne pas mettre de déchets animaux dans le compost pour ne pas attirer les rats.
Or, les Ege's ne mettent que du végétal dans leur compost.

J'ai supputé cette sorte de rat que nous avons eu récemment dans la cave mais qui ne mangeaient que du végétal.
Ci-joint photo.

Je remarque que, depuis quelque temps, le RAT dans le compost est devenu une obsession. Perso, je n'en ai jamais vu dans notre compost.

Jige vous demande ce que vous en pensez.
Perso, je me fiche des rats. :lol:

Claude
Administrateur
Messages : 20239
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Claude » 02 févr. 2020, 12:19

Les rats ne peuvent-ils pas avoir un gîte, à défaut d’un couvert, dans un compost ?
Comment pourraient-ils y pénétrer ?
Et ne sont-ils pas omnivores comme nous ?

.

Si le voisinage en fait une maladie, qu’elle installe un piège pour apaiser les esprits.Non ?
.
;)

Plumix
Confirmé
Messages : 508
Enregistré le : 10 janv. 2020, 17:35
Localisation : Ardèche, Vivarais, bordure de la vallée du Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Plumix » 02 févr. 2020, 14:22

Mais a-t-on le droit de piéger ses voisins? :?

Claude
Administrateur
Messages : 20239
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Claude » 02 févr. 2020, 14:44

Voui.

:lol: :lol: :lol:

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12622
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Chichinette 11 » 02 févr. 2020, 16:36

Ci-joint photo.
Où ça, où ça ?

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12622
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Chichinette 11 » 04 févr. 2020, 19:34

Manquait plus que ça ! :roll:
Un nouveau virus émergent menace la culture des tomates, piments et poivrons.

https://www.lindependant.fr/2020/02/04/ ... 709866.php

https://www.futura-sciences.com/planete ... die-79441/

Marie_May
Administrateur
Messages : 13009
Enregistré le : 01 août 2013, 23:36
Localisation : Nord Aveyron, Gorges du Lot, zone 8A, climat 4

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Marie_May » 05 févr. 2020, 07:16

Notre grand compost d'autrefois, placé derrière la serre et dans lequel on mettait de tout, a été envahi de rats une certaine année. On l'a abandonné quelque temps et ça s'est tassé. C'est l'année où nous avons adopté deux composteurs en bois plus près de la maison.
Mais les rats creusent sous les composteurs et se font des nids douillets là-dessous. On met des couches de grillage superposées dans le fond pour éviter qu'ils n'y entrent.
J'avais aussi l'habitude, avant d'y placer nos composteurs, de jeter parfois les fruits pourris ou certaines épluchures directement au pied des grandes plantes (camélia, boule de neige,...) qui poussent près de la porte du "jardin d'hiver" (nom pompeux pour l'extension de la cuisine). Et pareillement, j'ai dû abandonner cette habitude, les rats adoraient...
Mais il y a aussi des années à rats, où ils abondent.

plumee
Confirmé
Messages : 12415
Enregistré le : 19 sept. 2013, 19:37
Localisation : Ardèche centrale-côteau surplombant le Rhône

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par plumee » 05 févr. 2020, 08:48

Comme dit Modestine: "Faut bien que tout le monde vive"…

Si les rats sont là, c'est qu'ils ont une utilité.
Notamment celle de nourrir les rapaces…qui mangent les campagnols!

Nouveau virus de la tomate
Plumix avait repéré.
A se demander si ce n'est pas à cause des plants en serre,
aux semences hybrides, à la nourriture et au sol sur-vitaminé,
voire carrément à la culture hors sol?

Claude
Administrateur
Messages : 20239
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Claude » 12 févr. 2020, 21:43

Et voilà un virus, un de plus, qui n’apporte que des soucis
Et qui s’en prend à notre légume préféré. :evil:
.
D074ABB8-F57F-4FC7-910F-215F2BCF80BE.jpeg
(2.37 Mio) Téléchargé 70 fois
.
Je ne comprends pas l’avant-dernière phrase.
On y parle d’un quart de qq ch. Mais de quoi ?

Claude
Administrateur
Messages : 20239
Enregistré le : 01 août 2013, 21:06
Localisation : 06- Collines niçoises (300 m) entre mer et montagnes, près du lit du Var.

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Claude » 12 févr. 2020, 21:55

A quoi cela ressemble-t-il en photos ?
.
https://commons.m.wikimedia.org/wiki/Fi ... to-license

Chichinette 11
Modérateur
Messages : 12622
Enregistré le : 01 août 2013, 22:17
Localisation : Aude (Sud Est du Minervois en limite des Corbières) Zone 9a

Re: potager: maladies et prédateurs

Message par Chichinette 11 » 12 févr. 2020, 22:54

C'est pas ça qu'elles avaient les tomates que tu nous avais mis en photo en fin de saison, Plumee ?

Répondre